Brest Atlantiques : départ dans un mois

Jeudi 3 octobre 2019 à 15h28

Le départ de Brest Atlantiques, course en double de 14 000 milles, qui mettra aux prises les quatre trimarans de la Classe Ultim 32/23, sera donné le dimanche 3 novembre, à 13h02, de Brest. Tout ce qu’il faut savoir à un mois du coup d’envoi de ce grand rendez-vous de la saison.

Quatre trimarans de 32 mètres de long, menés par quatre tandems de choc : Yves Le Blévec/Alex Pella, Franck Cammas/Charles Caudrelier, François Gabart/Gwénolé Gahinet et Thomas Coville/Jean-Luc Nélias.
Le départ de Brest Atlantiques, course en double de 14 000 milles, qui mettra aux prises les quatre trimarans de la Classe Ultim 32/23, sera donné le dimanche 3 novembre, à 13h02, de Brest. Tout ce qu’il faut savoir à un mois du coup d’envoi de ce grand rendez-vous de la saison.

Le départ de la première édition de Brest Atlantiques sera donné le dimanche 3 novembre à 13h02 sur une ligne de 2 milles à la sortie du Goulet de Brest, entre la pointe Saint-Mathieu et le phare du Toulinguet (qui fera aussi office de ligne d’arrivée). Le parcours de 14 000 milles - ce qui en fait à ce jour la plus longue course jamais organisée en Ultim - sur le triangle Brest – Rio - Le Cap - Brest est presque totalement libre, puisqu’il n’y a que deux marques géographiques à laisser à bâbord, l’archipel des îles Cagarras, devant la célèbre plage d’Ipanema dans la baie de Rio, et Robben Island, au large du Cap.

Un parcours inédit pavé de nombreux pièges météo, notamment lors de la remontée du Cap, quasiment jamais empruntée en course au large : « La première partie ressemble à celle d’un Trophée Jules Verne ou d’un record du tour du monde en solitaire, avec notamment la traversée du Pot-au-noir, qui nécessite d’être subtil en placement, puis le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène, qui, s’il est décalé par rapport à sa position habituelle, donne des possibilités d’options, surtout sur ces bateaux très rapides. Il y a aussi la nouveauté du point de passage des îles Cagarras qui peut les ralentir et resserrer un peu la flotte. La seconde partie est inédite, avec la remontée de l’Atlantique Sud depuis Le Cap qui, s’il y a des écarts, peut donner lieu à des coups stratégiques peu communs le long des côtes africaines de la part des bateaux positionnés derrière. Et il y aura la durée à prendre en compte, 30 jours, c’est long, du jamais vu en course sur ces trimarans de la Classe Ultim 32/23 », commente Jacques Caraës, le directeur de course.

Nautisme Article
Le parcours de 14 000 milles sur le triangle Brest - Rio - Le Cap - Brest est presque totalement libre, puisqu'il n'y a que deux marques géographiques à laisser à bâbord, l'archipel des îles Cagarras et Robben Island.

Un plateau « 4 étoiles »

Quatre trimarans de 32 mètres de long, menés par quatre tandems de choc, accompagnés chacun d’un media man (qui n’a pas le droit de participer à la performance du bateau), participeront à Brest Atlantiques : Actual Leader (Yves Le Blévec/Alex Pella), le Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas/Charles Caudrelier), le trimaran Macif (François Gabart/Gwénolé Gahinet) et Sodebo Ultim 3 (Thomas Coville/Jean-Luc Nélias). Un plateau de très haut niveau, puisque ces huit marins réunis totalisent onze victoires sur la Transat Jacques Vabre, cinq sur The Ocean Race (ex Volvo Ocean Race), quatre sur la Route du Rhum, deux sur la Solitaire du Figaro et la Mini-Transat, une sur le Vendée Globe, la Transat AG2R et la Transat anglaise, tandis que cinq d’entre eux détiennent ou ont détenu le Trophée Jules Verne, deux le record du tour du monde en solitaire (Trophée Antoine de Saint Exupéry) !

9 jours de festivités à Brest

Le village officiel de Brest Atlantiques sera inauguré le samedi 26 octobre à 10h et fermera ses portes en fin d’après-midi, le dimanche 3 novembre, après le départ des bateaux. Ce village, situé sur les 300 mètres du quai Malbert, où seront amarrés les quatre trimarans de 32 mètres, sera composé d’un espace exposants, occupé notamment par la majeur partie des armateurs engagés sur la course, d’une tente centrale close de 600 m2 qui proposera aux visiteurs une présentation scénarisée des bateaux, des marins et de leurs équipes, avec notamment une salle de projection et une de conférence. Des concerts sur une grande scène équipée d’un écran géant sont prévus tous les jours et deux nocturnes auront lieu, les samedi 26 octobre et 2 novembre.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.