Le Pardo 38 au banc d'essai

Dimanche 20 octobre 2019 à 18h30

Surfant sur une recette à succès, le chantier italien renforce sa gamme d’open avec un day-boat de plus petite taille. Un bon compromis entre gabarit, confort et budget ? Essai en avant-première !

La carène a été étudiée pour dépasser les 50 noeuds. Dans les vagues, le Pardo 38 fait montre d'une grande aisance. ©Cantiere del Pardo
Surfant sur une recette à succès, le chantier italien renforce sa gamme d’open avec un day-boat de plus petite taille. Un bon compromis entre gabarit, confort et budget ? Essai en avant-première !

Après le 43’ l’année dernière et le 50’ sorti en début d‘année, le Pardo 38 a été présenté cet automne à Cannes en avant-première. Les recettes du studio Zuccheri Yacht Design sont reprises et très bien adaptées au nouveau gabarit afin de conserver l’élégance et le côté sportif qui ont fait le succès de ses prédécesseurs. L’étrave inversée, le T top en carbone (qui provient du même fournisseur que Lamborghini) participent à son air de famille très reconnaissable. Les proportions sont idéales à l’extérieur comme à l’intérieur car rien n’a été sacrifié à l’habitabilité par rapport au 43’. A bord, on retrouve table et banquette transformables en grand bain de soleil, cuisine sous le hard-top, trois fauteuils frontaux au pilotage, quatre couchages et une salle de bain pour les aménagements intérieurs. Certes, il y a un peu moins de place partout, on perd la douche séparée et il faut abaisser la table de cockpit pour laisser place au bain de soleil, mais les fonctions essentielles sont bien remplies. Le lit double de 160 x 200 cm est très confortable et les deux couchages de 80 x 180 cm sont un bel appoint.

Nautisme Article
Contrairement à certains day-boats, le Pardo 38 dispose d'un seul passage à l'arrière. Celui-ci est décalé sur tribord. © Cantiere del Pardo

Une version hors-bord pour les amateurs de performances

L’utilisation en day-boat est intuitive, le programme du bateau et l’essai qui va suivre vont nous en convaincre pleinement. Le 38 est disponible avec trois moteurs hors-bord de 300 chevaux mais l’encombrement des moteurs sur la plage arrière entrave l’accès à l’eau et cette version est réservée aux amateurs de performances avec une vitesse maxi de 47 nœuds. La carène étant développée pour prendre 55 nœuds il y a même une marge de sécurité. La version inbord est plus adaptée aux loisirs nautiques estivaux avec sa belle plateforme de bain arrière. Elle a en outre rien à envier en agrément avec ses deux Volvo D6 de 440 ch en option elle peut rivaliser en vitesse avec les hors-bord. Notre version est équipée des D6 de 380 ch alors que, de base, ce sont des Volvo V6 essence de 280 ch qui sont proposés. La transmission est faite par des Z drive beaucoup plus reculés par rapport aux IPS de la 43’. De fait la carène est en V beaucoup plus prononcé ce qui donne un passage en mer plus efficace et une vivacité beaucoup plus grande.

Nautisme Article
Mention spéciale pour le poste de pilotage et le confort des sièges bien enveloppants. © Cantiere del Pardo

Au large de Cannes, nous atteignons en moins de 30 secondes la vitesse maxi de 37 nœuds. Les changements de direction sont très bien maitrisés et procurent même un certain plaisir au pilote et à ses passagers bien installés dans les fauteuils baquets. Pour emmener toute la famille et profiter du bain de soleil en navigation, une vitesse de 25 à 28 nœuds semble être bien appropriée pour garder tout le confort. A cette allur,e la consommation de 70 l/heure est raisonnable.

Nautisme Article
Ambiance minimaliste mais moderne pour la cabine avant. Elle dispose d'une couchette double avec salle d'eau à proximité. © Cantiere del Pardo

Notre avis

La recette de la potion magique a parfaitement été conservée sur le plus petit modèle de la gamme. Mieux, sa carène en V profond et sa motorisation transmise par des Z drive lui procurent une agilité et une tenue en mer aussi amusante que rassurante. A vous les belle reprises et les courbes bien négociées en appuis. Vos passagers seront ravis de pouvoir profiter du soleil, à une vitesse raisonnable et rien ne manque pour passer un weekend sur l’eau en tout confort. Un stabilisateur Seakeeper est aussi prévu en option. Le ratio plaisir, fonction, tarif est le plus convainquant de la gamme, on peut tout faire en s’amusant pour presque deux fois moins que le Pardo 50.

Les +

Look de famille très réussi et préservé

Comportement à la mer dynamique

Rapport fonction- tarif convainquant

Les -

Motorisation standard essence trop juste

Manque les dossiers basculants sur sièges

Caractéristiques Techniques

Longueur hors tout : 11,90 m

Maître bau : 3,60 m

Tirant d’eau haut/bas : 0,90 m

Déplacement lège : 7,2 t

Capacité carburant : 1 000 l

Personnes : 12/A – 16/B

Moteur in bord sta/opt : 2 x Volvo 280/380/440 ch

Moteur hord-bord : 2 x Mercury Verado 300 ch/350 ch/ 3 x 300 ch

Cabines/couchages : 2/4

Vitesse maxi/croisière : 37/25 nœuds avec 2 x 380 ch

Architecte : Zuccehri Yacht Design

Chantier : Cantiere del Pardo (Italie)

Prix :

De base : 309 000 € HT 

Full option : environ 625 800 € HT  

Version essayée : environ 519 620 € HT 

Quelques options :

Supplément moteurs D6 440 ch 85 000 € HT 

Joystick Volvo 12 500 € HT 

Pont Flexiteeck 13 500 € HT 

Stabilisateur Seakeeper 25 900 € HT 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.