Vendée Globe : Thomas Ruyant accentue la pression !

Courses
Vendredi 20 novembre 2020 à 10h32

Le skipper du monocoque LinkedOut Thomas Ruyant accentue depuis son franchissement de l’équateur la pression sur le leader du Vendée Globe Alex Thomson (Hugo Boss). De pointages en pointages, il tutoie la première place du classement général provisoire, affichant des performances sur 24 heures sensiblement égales, voire supérieures, à celles du Britannique. Très rapide depuis son franchissement express du pot au Noir mercredi après-midi, le navigateur Nordiste, au bénéfice d’une route moins abattue, plus proche du lit du vent de Sud Est que celle de son adversaire direct, pourrait dans la journée s’adjuger la première place d’un très provisoire classement calculé depuis une route optimale vers le but. La route météorologique n’est, elle, pas prise en ligne de compte et il convient de regarder avec précision la trajectoire au plus près des côtes Brésiliennes suivie par le skipper Britannique d’Hugo Boss, qui semble avoir déjà une idée très précise de la manière d’entrer au plus vite, à défaut d’au plus court, dans les grands systèmes perturbés du Sud.

Le contournement de l’anticyclone de Sainte Hélène est la difficulté majeure proposée à toute circumnavigation. Il offre cette année, semble-t’il, deux options radicales, une route relativement directe au plus près de l’énorme front froid qui scinde l’anticyclone d’Itajai à Capetown, et un « tour de la paroisse », au plus près des côtes d’Amérique Latine, plus long mais moins sujet aux arrêts au stand et à l’inconnue des micro dépressions qui jalonnent le front froid évoqué plus haut. La route très abattue suivie par Alex Thomson, qui ouvre la porte à ses deux poursuivants décalés de plus de 120 milles en longitude, laisse à penser que le skipper d’Hugo Boss entame déjà sa stratégie de route vers la porte des 40ème rugissants. Avec un Charlie Dalin en position intermédiaire et bien à l’affût, c’est une journée certainement fondamentale qui s’avance, quand ces trois leaders désormais bien détachés du peloton (Le Cam, 4ème, est à 190 milles) vont abattre leurs cartes et dévoiler leur plan de route pour rejoindre la pointe australe de l’Afrique du Sud.

L’analyse d’Antoine Koch

Ami, complice, co-skipper, architecte naval, Antoine Koch suit d’heure en heure la progression de Thomas :

« Le classement est flatteur et vient récompenser la bonne gestion de course, du bateau et du bonhomme de Thomas depuis le départ. Il convient naturellement de relativiser cette position calculée sur une route idéale. Alex Thomson toujours plus bas en latitude, et maître de ses choix de route, demeure en excellente position. Thomas a su parfaitement gérer son rythme personnel. Il a su prendre quand il le fallait le temps de récupérer après les très gros efforts des tout premiers jours de course. Il a pu récupérer sans sacrifier à la performance puisqu’il est bien revenu en vitesse pure sur Hugo Boss, avant que ce dernier ne s’écarte de la route directe. Comme on s’y attendait, les plans Verdier sont redoutables au près et au reaching, tandis qu’Hugo Boss marche fort au portant. Des choix stratégiques déterminants doivent être faits dès aujourd'hui. Il faut voir loin, à 5 ou 6 jours, et donc se déterminer par rapport à des phénomènes pas encore totalement en place. Cela fait partie du jeu. Je suis heureux de sentir Thomas bien dans sa course. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.