Dans près d'un milliard d'années, les océans se seront évaporés

Jeudi 12 décembre 2013 à 14h42

Mots clés :


Un phénomène très lent, l'augmentation de la luminosité du Soleil, conduira à l'évaporation des océans et à la disparition de l'eau sur Terre dans près d'un milliard d'années, prédit une étude publiée mercredi par la revue Nature.

Ce modèle imaginé par une équipe française du Laboratoire de météorologie dynamique repousse des estimations antérieures "de plusieurs centaines de millions d'années", souligne le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans un communiqué. Cette évolution prédite du climat terrestre à l'échelle des temps géologiques (de l'ordre de la centaine de millions d'années) n'a pas de lien avec le réchauffement climatique causé par l'homme.

C'est l'augmentation du rayonnement solaire qui est en cause. Les températures terrestres devaient ainsi augmenter dans les futures centaines de millions d'années, provoquant un emballement du réchauffement climatique. Les océans se mettraient à bouillir et l'effet de serre augmenterait jusqu'à s'emballer.

Selon les estimations des chercheurs, le basculement devrait se produire lorsque le flux solaire moyen atteindra environ 375W/m2, contre 341 W/m2 actuellement, soit dans près d'un milliard d'années.

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction