MTB s'engage aux côtés de l'association The Sea Cleaners pour la dépollution des océans des déchets plastiques

Dimanche 11 juin 2017 à 07h04

A l'occasion de la journée mondiale de l'océan MTB, a annoncé officiellement le partenariat tissé avec The Sea Cleaners pour son projet MANTA. Acteur engagé dans le développement durable à travers son activité de conception de solutions de recyclage pour l'industrie, MTB agit au quotidien pour offrir des solutions et outils à la pointe de l'innovation durable et responsable.


MTB et The Sea Cleaners se sont rencontrés à l'occasion de la Cop 22 qui s'est déroulée à Marrakech en décembre 2016. Les premiers échanges ont reconnu une vision commune, des valeurs et une culture partagées et ont permis de définir les contours d'un projet commun. Afin de répondre à cet enjeu environnemental majeur, MTB a fait le choix d'apporter un double soutien à l'association The Sea Cleaners en finançant une partie du projet et en apportant des compétences techniques à la réalisation du navire.

Le projet Manta : Un voilier géant pour dépolluer les océans  

Chaque année, entre 8 et 10 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans principalement par les populations littorales du monde entier. D'ici à 2025, la quantité de déchets plastiques entrant dans le milieu marin pourrait être multipliée par 10. En 2050, les océans contiendront davantage de morceaux de plastique que de poissons.

Yvan Bourgnon, célèbre skipper à l'initiative de l'association The Sea Cleaners, a souvent été confronté à la pollution marine durant ses traversées. Face à ce constat catastrophique, le navigateur a co-lancé en septembre 2016, le projet « Manta » voué à la conception d'un navire révolutionnaire collecteur de plastique.

Baptisé le Manta, en référence à la raie Manta et sa haute capacité de filtration d'eau, ce gigantesque quadrimaran mesure 60m de long pour 49m de large. Ses herses de 72 mètres pourront être déployées pour collecter les plastiques dans n'importe quel océan ou mer du globe. Le navire pourra recueillir jusqu'à 300 mètres cube de déchets.   

Le chargement en plastique représente une quantité d'environ 100 tonnes de plastiques par voyage. L'association espère être capable de collecter environ 1 200 tonnes de déchets par an et par bateau !   L'objectif de mise à l'eau de ce navire est 2021. Un premier prototype doit être lancé fin 2017 pour mettre au point le système de collecte immergé des plastiques.  

A noter, que ce bateau sera doté d'un dispositif électronique d'émissions sonores permettant l'éloignement de la faune marine à l'approche du navire, afin d'éviter la pêche accidentelle.

 

A lire aussi :

Un "quadramaran" pour nettoyer les océans ?

Yvan Bourgnon à l'assaut du passage du Nord-Ouest en juin prochain sur un voilier non habitable !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction