La faune des Galápagos : 4 espèces endémiques à observer pour une aventure darwinienne

Carnet de voyage
Lundi 17 janvier 2022 à 15h33

Les Galápagos ne sont pas un paradis tropical ordinaire. Cet archipel équatorien est un lieu d'aventure : un paradis volcanique abritant une incroyable biodiversité. Les animaux uniques des Galápagos ont évolué dans l'isolement pour devenir leurs propres sous-espèces : une gamme de créatures spéciales parfaitement adaptées à la vie insulaire… À l’occasion du récent décret ajoutant 60 000 km2 de surface à ce paradis de l’océan Pacifique, la rédaction vous brosse le portrait de 4 espèces marines rares de ces îles.

©Sous licence CC/Alass
Les Galápagos ne sont pas un paradis tropical ordinaire. Cet archipel équatorien est un lieu d'aventure : un paradis volcanique abritant une incroyable biodiversité. Les animaux uniques des Galápagos ont évolué dans l'isolement pour devenir leurs propres sous-espèces : une gamme de créatures spéciales parfaitement adaptées à la vie insulaire… À l’occasion du récent décret ajoutant 60 000 km2 de surface à ce paradis de l’océan Pacifique, la rédaction vous brosse le portrait de 4 espèces marines rares de ces îles.

Près de 20 % de la vie marine des Galápagos est endémique. En d'autres termes, on ne la trouve nulle part ailleurs sur terre. Ce niveau d'endémisme est rare pour les espèces marines, qui ont tendance à migrer et à se mélanger dans une plus large mesure que les espèces terrestres...

La tortue des Galápagos

Les tortues géantes font l'objet d'efforts de conservation particuliers dans les îles. Ce sont à la fois les plus grandes tortues du monde, avec une moyenne de 20 kg, et les vertébrés qui vivent le plus longtemps sur la planète, avec une espérance de vie de plus de 100 ans. Les Galápagos abritent deux sous-types de tortues, celles dont la carapace est en forme de selle et celles dont la carapace est en forme de dôme, chacune présentant des adaptations environnementales spécifiques qui ont fourni des preuves importantes en faveur de la sélection naturelle. Bien que les tortues des Galápagos aient peu de prédateurs naturels, voire aucun, elles ont malheureusement fait l'objet d'une exploitation humaine importante au cours des siècles, ce qui a décimé leur nombre et entraîné l'extinction de plusieurs sous-espèces. Aujourd'hui, la population est en train de rebondir, avec un total d'environ 15 000 individus, dont 11 des 15 sous-espèces originales sont réparties sur 10 des îles.

L'iguane marin    

Les iguanes marins sont une autre espèce endémique célèbre qui s'est adaptée de façon extraordinaire à son environnement au cours de l'évolution. Toutes les autres espèces d'iguanes sont des animaux terrestres et ne nagent que lorsqu'ils en ont besoin. Cependant, les premiers iguanes marins qui sont arrivés aux Galápagos, il y a des millions d'années, se sont progressivement adaptés à la vie insulaire. Ils se sont dirigés vers l'océan où ils pouvaient exploiter des sources de nourriture supplémentaires, comme les algues.

Nautisme Article
Les iguanes marins développent une coloration verte ou rouge saisissante pendant la saison des amours© Sous licence CC/Sounia J.

Ils ont également développé une capacité à respirer sous l'eau, plongeant jusqu'à 10 mètres de profondeur. Les iguanes marins sont généralement gris ou noirs (ce qui leur permet d'absorber davantage la chaleur du soleil) mais développent une coloration verte ou rouge pendant la saison des amours. On peut les voir se prélasser au bord de la mer dans toutes les îles des Galápagos.

Le cormoran aptère

Le cormoran des Galápagos ne peut pas voler, contrairement à toutes les autres espèces de cormorans présentes dans le monde. Cela a posé un problème particulier à Darwin, qui s'est demandé comment un oiseau endémique incapable de voler pouvait vivre dans ces îles. En réalité, les ancêtres de ce cormoran pouvaient voler (et donc se rendre sur les îles), mais ils ont perdu cette capacité au fil du temps. Cela est probablement dû à l'absence de prédateurs naturels, ce qui signifie que la capacité à s'échapper rapidement n'était plus nécessaire. Cette adaptation fait du cormoran aptère un oiseau particulièrement étonnant, qui devient très grand et peut peser jusqu'à 5 kg.

Nautisme Article
Son corps aérodynamique, ses pattes palmées et son long bec crochu en font un oiseau particulièrement bien adapté pour plonger et chasser les poissons dans l'océan.© Wiki Média

Son corps aérodynamique, ses pattes palmées et son long bec crochu en font un oiseau particulièrement bien adapté pour pagayer, plonger et chasser les poissons dans l'océan. L'introduction d'espèces non indigènes représente une menace particulière pour ces cormorans, notamment les chiens sauvages, les chats, les cochons et les rats qui s'attaquent aux œufs de l'oiseau. Par conséquent, il n'en reste qu'environ 1 000 sur les îles aujourd'hui, en somme, l'un des oiseaux les plus rares au monde. Rendez-vous à Fernandina ou Isabela pour avoir une chance d'en apercevoir !

L'otarie à fourrure des Galápagos

Les otaries à fourrure sont les mammifères endémiques les plus célèbres des Galápagos. Épaisse fourrure noire ou brun foncé, museau pointu, petites oreilles... Vous ne manquerez pas de le remarquer sur certaines des îles que vous visiterez.

Nautisme Article
Dans l'archipel des Galápagos, ils sont environ 40 000 et forment d'immenses colonies le long des rivages rocheux.© Sous licence CC/Willie Bremen

C'est l'une des espèces de phoques qui aime le plus la terre ferme, peut-être en raison de l'absence de prédateurs naturels. Ils sont environ 40 000 et forment d'immenses colonies le long des rivages rocheux dans des endroits tels que les îles Isabela, Fernandina et Santiago. Attention : les mâles peuvent devenir particulièrement bruyants et territoriaux pendant la saison des amours.

Avant de partir consultez les prévisions de La Chaîne Météo Voyage !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…