Révélation et mise à l'eau du Trimaran ZVR Lazartigue skippé par François Gabart

Courses
Vendredi 23 juillet 2021 à 11h26

©MerConcept_Maxime Horlaville

Deux ans et demi après le début de sa conception, le trimaran SVR-LAZARTIGUE est sorti du chantier MerConcept ce jeudi 22 juillet à 10h pour être mis à l’eau à Concarneau, son port d’attache.

Construit en 2019, notamment pour réaliser le trimaran SVR-LAZARTIGUE, le nouveau bâtiment de MerConcept a pu assurer la phase d’assemblage du bateau. L’entreprise a été l’interface entre les partenaires et toutes les parties prenantes impliquées dans le projet (architectes, constructeurs, spécialistes énergie, passionnés d’océan, etc.). Une vision globale, additionnée à l’expertise course au large, leur a permis, en collaboration avec des nombreux spécialistes de livrer ce jour leur premier navire en tant que maître d’ouvrage. MerConcept jouit d’un formidable ancrage dans le tissu breton autour de Concarneau et embarque dans ses projets les meilleurs constructeurs locaux. Pour le trimaran SVR-LAZARTIGUE, c’est une vingtaine d’entreprises locales qui a participé au projet, plus de 150 000 heures, 40 mois de travail. Notamment le cabinet d’architectes VPLP, GSEA Design, CDK Technologies pour les flotteurs, les bras avant et arrière, les foils et Magma Composites la barre d’écoute - Multiplast pour la coque centrale - C3 Technologies pour la dérive et les safrans, North Sails pour les voiles, et Lorima pour le mat, tous auront oeuvré depuis l’hiver 2019 pour la construction et la préparation du Trimaran SVR-LAZARTIGUE.

Le rêve Ultim

L’ambition était de concevoir un bateau fiable, rapide, et adapté au solitaire et en équipage en toutes circonstances, qu’il s’agisse des grandes classiques de la course au large, d’une campagne de records, ou d’une course autour du monde. Au sein de l’équipe, la philosophie était de réaliser un bateau où la performance, la sécurité et l’esthétisme tiennent une place primordiale comme le souligne François Gabart « ce bateau est exclusivement pensé pour le vol au large. Nous vivons une révolution extraordinaire et on ne sait pas jusqu’où cela peut nous mener. Tout est possible et nous n’avons pas de limite, le Trimaran SVR-LAZARTIGUE incarne cette approche. Toutes ces innovations doivent aussi nourrir notre écosystème pour qu’il s’inscrive dans une dynamique durable.»

Une alliance de performance et d’esthétisme

Ce bateau est un condensé d’innovations dans sa conception et sa construction, au service de la performance, avec un bateau léger aux lignes très fines, aérien grâce à des appendices innovants (safrans, foils) et doté d’outils informatiques et électroniques dernier cri.

François Gabart « C’est une nouvelle façon de naviguer, les repères vont changer, il faudra probablement se fier davantage aux bruits, aux mouvements. Nous pourrons aller très vite, tout en étant protégé d’un vent apparent qui peut aller jusqu’à 120 km/h. Cette configuration devrait nous permettre d’aller encore plus vite sur l’eau. Dans certaines conditions, le gain de vitesse va être énorme. Ce qui est certain, c’est qu’on peut aller 10 à 15 % plus vite. Sur une journée, ça peut représenter 200 kilomètres…»

Après la période des premiers tests, François Gabart et son co-skipper Tom Laperche auront ensuite trois mois pour s’approprier le bateau, le régler, le comprendre avant sa première course, la Transat Jacques Vabre, dont le départ sera donné du Havre le 7 novembre prochain.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.