Surfer le mascaret du canal de Carentan...

Mercredi 4 avril 2018 à 16h08

Le mascaret est, scientifiquement, un ressaut de marée. Pour un surfer comme Antony Colas, c'est une longue vague qui déferle pendant des dizaines de kilomètres... Un spectacle naturel exceptionnel, que l'on peut observer un peu partout en France. Direction la Baie des Veys dans la Manche et le canal de Carentan.


La Baie des Veys est un large estuaire où se jettent quatre fleuves qui irriguent les marais du Bessin et du Cotentin : la Douve et la Taute près de Carentan, la Vire et l'Aure à Isigny-sur-mer. / Antony Colas

En Manche Est, coincée entre les plages du Débarquement d’Utah et Omaha Beach, la Baie des Veys est un large estuaire où se jettent quatre fleuves qui irriguent les marais du Bessin et du Cotentin : la Douve et la Taute près de Carentan, la Vire et l'Aure à Isigny-sur-mer. Pour des coefficients de marée supérieurs à 100, toutes subissent un mascaret furtif et discret sachant que celui du Canal de Carentan déferle quand même pendant quatre kilomètres, soit vingt minutes de déferlement, soit une vitesse moyenne de douze km/h.

Le canal de Carentan, dans la Baie des Veys, voit déferler un mascaret furtif et discret, mais qui s'étend tout de même sur quatre kilomètres, à une vitesse de douze km/h. / Antony Colas

Démarré sous Napoléon, le canal de Carentan, long de six kilomètres, sur 100 de large et 80 centimètres de profondeur aux marées les plus basses agit comme un condensateur de marée, qui produit un mini-mascaret sur près de quatre kilomètres, avec une jolie nappe de marée, qui ondule gentiment devant le Port de Brévands, l’accès le plus évident et le point de vue le plus avantageux.

Le mini-mascaret est accompagné d'une jolie nappe de marée. Pour l'observer, le meilleur endroit est le Port de Brévands. / Antony Colas

Dix minutes plus tard, il vient mourir en pleine eau avant de claquer violemment contre les portes de l’écluse du Haut-Dick à Carentan. De là, le flot se divise entre la Taute et la Douve, un micro-train de vagues se formant jusqu’aux Portes à flots de la Barquette, deux kilomètres plus loin sur la Douve et 700 mètres plus loin sur la Taute avec le barrage de la N13. Là, le flot ferme mécaniquement les portes pour empêcher le flot salé d’envahir les zones cultivées. La bonne idée ? Le voir au Port de Brévants et le rattraper à l’écluse pour une deuxième vision ! En général, il se déroule le soir et le matin, deux heures avant la marée haute.

Caractéristiques de la zone

Marnage Vives-eaux : 7 m (Carentan)

Longueur de la rivière : 40  km (Taute), 79 km (Douve)

Débit moyen : 3.5 m3 /sec (Taute), 9.5 m3 /sec (Douve)

Bassin versant : 1034  km 2 (Taute), 1468 km (Douve)

Latitude : 49° N

Longueur de l’estuaire (Baie) : 5 km

Ouverture de l’estuaire (Baie) : 6 km

Longueur du mascaret : 4 km

Heures de passage grands marnages : 07h – 09h et 19h – 21h (Carentan - 1h en hiver)

En général, le mascaret se déroule le soir et le matin, deux heures avant la marée haute. / Antony Colas

Pour tout savoir sur les horaires des marées et les informations météo du port de Carentan, c'est par ici.

A lire aussi :

Mascaret, prodige de la marée : 2e ouvrage pour Antony 'Yep' Colas

Le mascaret de la Seine : disparu mais pas oublié


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction