Chocolat, glace ou carton, les bateaux les plus insolites

Mardi 3 juin 2014 à 15h13

Au lendemain de la tentative avortée d’une navigation en bateau de glace sur la Manche, retour sur les embarcations les plus insolites.


Crédit photo: Fred Tanneau / AFP

Les deux aventuriers anglais n’ont pas navigué longtemps avec leur embarcation de glace. Avec leur 1.2 tonne de glace, ils pensaient résister cinq heures dans une eau à 15 °C mais ils n’ont finalement pu naviguer que sur une vingtaine de mètres au départ de Portsmouth. La disparition de l’embarcation fut très rapide. Pourtant, Neil Laughton et Jon Beswick n’ont pas baissé les bras : ils espèrent maintenant repartir sur la Manche avec un bateau en glace améliorée : 86% d’eau et 14% de copeaux de bois. Cette technique dite de pykrete a été inventée en 1943 et elle est réputée pour fondre moins vite que les blocs qui ne contiennent que de l’eau. Mais à ce jeu-là, les marins devraient peut-être davantage se tourner vers les bateaux en chocolat : un chocolatier du Finistère, Georges Larnicol, a construit plusieurs bateaux individuels en chocolat pour naviguer sur l’Odet. La première embarcation, mise à l’eau en 2010, était d’un poids équivalent au bateau de glace britannique. Elle était dotée d’une voile, d’un moteur… et d’une ossature en sucre roche. L’année suivante, ce sont même sept barques en chocolat – de 250 à 420 kilos - qui ont régaté. Seuls quatre de ces concurrents ont réussi à atteindre la ligne d’arrivée après un sprint sur l’Odet. Cependant, le chocolat a un inconvénient supplémentaire par rapport à la glace : sa fonte dégage un parfum sucré mais elle est plutôt salissante.
Reste alors le carton. Chaque année, des régates de bateaux en carton sont organisées en bord de mer. En Bretagne, c’est Douarnenez qui mène la danse avec l’association « ça cartonne à Douarnenez » : 87 bateaux en carton, aux formes délirantes, se sont retrouvés sur l’eau le week-end dernier. Avec ce concept, une paire de ciseaux et une planche de carton, tout le monde peut se découvrir l’âme d’un architecte naval. Mais pas question d’affronter la Manche sur ces embarcations insolites.


Traversée validée
 

Pour traverser la Manche en alliant originalité et sécurité, il vaut mieux opter pour des embarcations plus solides comme le véhicule amphibie de Richard Branson. Avec son Aquada, capable d’atteindre les 160 km/h sur route et 48 km/h sur l’eau, le richissime entrepreneur a traversé la Manche en 1H40 en 2004. Les plus sportifs pourront également opter pour la traversée en kitesurf : en 2012, Bruno Sroka a battu le record de la traversée de la Manche, sur une distance de 100 milles, en cinq heures. Il a rencontré des creux de trois mètres et des vents soufflant jusqu’à 60 km/h sur sa route.
 

LIRE AUSSI:

Insolite: Un kayak à 100 places

Construire un monocoque en deux heures

Voguer et buller avec le bateau jacuzzi


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction