De belles perspectives de développement pour la classe IMOCA

Course au large
Jeudi 12 décembre 2013 à 14h03

Nouveau nom, nouvelle formule, nouvelles courses, le Championnat du monde IMOCA Ocean Masters, organisé par Open Sports Management (OSM) affiche un objectif clair : l’internationalisation de la classe.

Nouveau nom, nouvelle formule, nouvelles courses, le Championnat du monde IMOCA Ocean Masters, organisé par Open Sports Management (OSM) affiche un objectif clair : l’internationalisation de la classe.

« La création d’une marque forte et puissante (Ocean Masters, ndlr) permettra de séduire de nouveaux partenaires pour notamment devenir le sponsor-titre du championnat et financer le développement de la classe, pour offrir au public le spectacle toujours plus passionnant des exploits de ces maîtres des océans, a souligné Sir Keith Mills, président d’OSM, lors de la présentation du nouveau championnat et du programme à venir. À l’instar de grandes compétitions mondiales comme la Formule 1, nous voulons offrir aux très nombreux fans de la voile un véritable circuit dont ils pourront suivre l’évolution du classement après chaque épreuve, supporter un skipper ou un bateau, et partager toute l’intensité émotionnelle que peuvent procurer ces hommes et femmes d’exception ». À travers ce nouveau Championnat du monde, OSM souhaite donc structurer le futur de la classe IMOCA via un développement international fort, qui passe notamment par la création de nouveaux événements et l’arrivée de nouveaux teams et sponsors étrangers. Le nouveau circuit couronnera un champion du monde tous les deux ans, à l’issue des deux courses incontournables de son calendrier que sont la Barcelona World Race et le Vendée Globe. « OSM a choisi d’accoler le nom Ocean Masters à son championnat parce qu’il repose sur les marins, qui sont les maîtres des océans. Nous estimons que le programme doit s’étaler sur deux ans, avec des courses principalement en double avant la Barcelona World Race, et des courses en solitaire avant le Vendée Globe. Chaque course aura son coefficient. Le nombre de points marqués dépendra également du nombre de bateaux inscrits, nous explique de son côté Antoine Robin, responsable de la communication France d’OSM. L’objectif est de rendre la classe plus internationale et de favoriser le suivi médiatique avec des rendez-vous réguliers et un calendrier clair. La première phase débutera avec une transat entre New York et Barcelone qui partira le 1er juin. Nous attendons environ huit bateaux. En 2015, nous envisageons d’aller en Asie, puis de relancer la Transat Anglaise en 2016 ». OSM cherche actuellement un sponsor-titre pour la transat New York-Barcelone.


La 3e édition de la Barcelona World Race prévue pour fin 2014


La Barcelona World Race (BWR), qui partira de la capitale catalane le 31 décembre 2014, conclura avec un coefficient 8 le Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters nouvelle génération. Cette fois, le réglement n’autorisera que trois arrêts à terre pour un total de huit jours maximum, chacun d’entre eux entrainant une pénalité de 24 heures. À noter que le nouveau parcours contournera la Nouvelle-Zélande par le sud au lieu de passer par le Détroit de Cook, afin d’éviter typhons et autres perturbations qui avaient frappé la flotte lors de la dernière édition. « Nous sommes ravis que la BWR soit l’une des quatre courses phares de ce nouveau championnat et l’un des deux tours du monde au programme, se réjouit de son côté Isabelle Genis, responsable de la communication de la FNOB, organisatrice de la course. Cette compétition a permis d’ancrer la course au large dans la ville. Le village prendra de l’ampleur et ira de la place de Catalogne à la statue de Christophe Colomb, en bas des Ramblas ». La Barcelona World Race aura également une forte dimension environnementale. « Nous nous impliquerons dans la préservation de l’environnement en collaboration avec l’UNESCO. Nous demanderons aux skippers de poser des balises et des instruments de mesure dans des endroits de l’océan difficiles à atteindre en temps normal », poursuit-elle. Si pour l’heure, GAES, Mare et Hugo Boss ont d’ores et déjà annoncé leur participation, les organisateurs tablent sur un plateau composé de 9 à 14 bateaux.
 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…