Solo Maître CoQ : J - 1 mois

Course au large
Jeudi 18 février 2021 à 17h01

Alors qu’à Port Olona, les arrivées du Vendée Globe continuent de se succéder, déjà la ville des Sables d’Olonne se prépare à accueillir une autre course et de nouveaux bateaux. Dans un mois tout pile, les tourdumondistes laisseront en effet la place aux Figaristes. Près d’une trentaine d’entre eux se retrouveront alors pour la 18e édition de la Solo Maître CoQ, la première des cinq épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2021.

Alors qu’à Port Olona, les arrivées du Vendée Globe continuent de se succéder, déjà la ville des Sables d’Olonne se prépare à accueillir une autre course et de nouveaux bateaux. Dans un mois tout pile, les tourdumondistes laisseront en effet la place aux Figaristes. Près d’une trentaine d’entre eux se retrouveront alors pour la 18e édition de la Solo Maître CoQ, la première des cinq épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2021.

L’évènement, organisé pour la sixième année consécutive par Les Sables d’Olonne Vendée Course au Large débutera le 22 mars avec, au programme cinq jours de course durant lesquels les concurrents alterneront les parcours construits et les côtiers, avant de terminer par une grande course de 340 milles entre Belle-Ile, Ré et Yeu. Un menu complet qui, malgré un contexte sanitaire toujours particulier et des débats à huis-clos, permettra aux uns et aux autres de valider le travail réalisé cet hiver, mais aussi de placer ses pions pour la suite de la saison.

Comme lors de la dernière édition, l’an passé, qui s’était dans un premier temps jouée via l’éditeur Virtual Regatta avant de se voir reportée en juin, les organisateurs de la Solo Maître CoQ vont devoir faire preuve d’adaptation lors de ce cru 2021. « La course va se dérouler à huis-clos. Aucun visiteur ne sera autorisé sur le ponton du Vendée Globe. C’est évidemment un peu triste pour les passionnés qui sont toujours nombreux à venir à la rencontre des marins mais aussi pour les nombreux bénévoles qui oeuvrent à nos côtés lors des différents évènements organisés par Les Sables d'Olonne Vendée Course au Large et qui sont indiscutablement l’âme du club, mais nous répondrons, une nouvelle fois, à toutes les règles imposées par les autorités, comme l’exigence de tests PCR pour les coureurs et l’équipe organisation par exemple. Le but est clair : il s’agit de garantir un maximum de sécurité pour assurer la bonne tenue de la course », assure Marc Chopin, responsable de l'organisation des courses LSOVCL.

Objectif performance pour les uns…

A ce jour, près de 25 solitaires ont d’ores et déjà confirmé leur participation à l’épreuve, parmi lesquels quelques hommes forts du circuit, à l’image de Gildas Mahé (Breizh Cola), Alexis Loison (Région Normandie) et Xavier Macaire (Groupe SNEF), respectivement vainqueurs des éditions 2012, 2018 et 2019, ou encore de Martin Le Pape (Fondation Stargardt), Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), Fabien Delahaye (Laboratoires Gilbert – Loubsol) et Tom Laperche, le tenant du titre. « La Solo Maître CoQ est traditionnellement la première course de la saison Figaro mais aussi la première épreuve comptant pour le Championnat de France. Quelle que soit la manière dont elle se déroulera compte-tenu du contexte sanitaire, et même si son format doit de nouveau évoluer comme l’an dernier, elle restera une très belle course dans tous les cas », assure le skipper de la Filière d’excellence Bretagne – CMB qui, après deux années passées à la barre du bateau Espoir, est désormais propulsé sur le Figaro Bénéteau 3 Performance. « La Solo Maître CoQ permet de se retrouver après l’hiver et de valider tout le travail réalisé pendant cette période, puis de jauger la concurrence. Pour ma part, après ma victoire en 2020, l’objectif est évidemment de refaire aussi bien. Le format, très complet, offre toujours de belles batailles sur l’eau », détaille Tom, deuxième du Championnat de France Elite de Course au Large 2020 et clairement lancé dans la course au titre cette saison. « Ces dernières semaines, des petits choix ont été faits sur mes voiles en vue de la Transat en double programmée en mai entre Concarneau et Saint-Barth. Je vais donc voir ce que ça donne en mode « course », mais aussi me tester sur ma façon de gérer la flotte après six mois sans confrontation », assure Tom Laperche.

…Expérience pour les autres

Si pour lui le but sera de valider certaines préférences techniques et de performer, pour d’autres il s’agira avant tout de prendre ses marques. Ce sera notamment le cas des « bizuths », et force est de constater qu’ils seront nombreux cette année. Parmi eux : Charlotte Yven (Team Vendée Formation) et Alexis Thomas (Charente Maritime) qui se sont déjà affrontés lors du Championnat de France Espoir Solitaire Equipage Flotte Co en 2019, mais aussi Gaston Morvan (Bretagne – CMB Espoir) ou encore les Américains Francesca Clapcich et Jesse Fielding du team State Street Marathon Sailing. Ces deux derniers navigateurs, qui régatent habituellement en double mixte en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024, feront leurs armes en solitaire sur le support afin d’engranger de l’expérience face à l’une des concurrences les plus pointues qui soient. Même topo pour Luce Molinier (Le HUB – Ocean First) qui, pour sa part, avait fait une apparition sur le circuit Figaro en 2010, à l’occasion de la Transat AG2R, mais revient cette année dans le but d’élever son niveau de jeu et ainsi de se rapprocher de sa quête olympique. « Mes objectifs sont clairement de m’améliorer, de progresser et d’apprendre dans la perspective du double mixte. Participer aux épreuves du circuit Figaro, et en particulier à la Solitaire, ne pourra être que positif pour mon binôme avec Sébastien Marsset. Pour moi, c’est une belle aventure mais aussi un gros défi car je n’ai pas fait de solo depuis longtemps. Je suis contente, mais un peu stressée, forcément », détaille Luce qui espère naviguer le plus proprement possible, sans se mettre trop de pression sur les épaules. « Le but sera avant tout de faire une belle course, de bien jouer avec les différents systèmes météo, de m’appliquer sur ma navigation. En somme : réussir à être en phase », termine la skipper qui résume, à coup sûr, l’état d’esprit de l’ensemble des « petits nouveaux », toujours un peu impressionnés de débarquer sur une course et sur un circuit si exigeants.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.