Ex ouragans venus des USA : les conséquences sur l'Europe cette semaine

Carnet de voyage
Lundi 26 octobre 2020 à 13h45

Si les conditions météorologiques sur nos littoraux seront en amélioration progressive cette semaine, il convient de s'attarder sur l'ex ouragan Epsilon qui se rapprochera d'ici mercredi du nord-ouest de l'Irlande puis sera suivi de Zéta ce week-end, ouragan de classe 1 actuellement dans le golfe du Mexique et qui remonte sur la Louisiane pour se diriger rapidement jeudi vers l'état de New-York avant de traverser l'Atlantique : ces cas d'école apporteront une houle qui ravira les amateurs de surf et nous vaudra sans doute de très belles images satellites.

©Pixabay
Si les conditions météorologiques sur nos littoraux seront en amélioration progressive cette semaine, il convient de s'attarder sur l'ex ouragan Epsilon qui se rapprochera d'ici mercredi du nord-ouest de l'Irlande puis sera suivi de Zéta ce week-end, ouragan de classe 1 actuellement dans le golfe du Mexique et qui remonte sur la Louisiane pour se diriger rapidement jeudi vers l'état de New-York avant de traverser l'Atlantique : ces cas d'école apporteront une houle qui ravira les amateurs de surf et nous vaudra sans doute de très belles images satellites.

La remontée des anciens ouragans issus de l'Atlantique tropical jusqu'en Europe de l'ouest est un phénomène assez fréquent en automne. Ceux-ci se dirigent généralement vers les îles britanniques et provoquent à l'avant le regonflement d'un anticyclone protecteur, comme ce sera le cas en fin de semaine sur la France.

D'anciens ouragans à la suite vers l'Irlande

En ce milieu de semaine l'Europe de l'ouest est sous l'influence d'un flux orienté à l'ouest, drainant toutes les dépressions océaniques vers les îles britanniques. En marge, la France est impactée avec le passage de plusieurs perturbations plus ou moins actives. Celle qui a concerneré l'hexagone mardi était justement le front chaud de l'ex ouragan Epsilon, qui rappelons le était en catégorie 1/5 le week-end dernier. Epsilon s'approche du nord-ouest de l'Irlande avec une pression atmosphérique très basse, proche de 945 hPa. Cette situation va génèrer une tempête en Atlantique Nord, entre l'Islande et l'Irlande, mais compte-tenu de la lenteur de progression d'Epsilon, l'ex ouragan aura le temps de perdre progressivement de son intensité en ralentissant. Dans ce contexte, les littoraux européens échapperont à la tempête mais la houle ainsi formée sera spectaculaire.

Après Epsilon, un autre ancien ouragan devrait suivre la même trajectoire et remonter en direction des îles britanniques le prochain week-end : il s'agit de Zéta, actuellement en formation dans le golfe du Mexique avant de toucher la Louisiane puis de remonter rapidement sur l'Atlantique nord. Comme quoi, en météorologie tout est lié, les phénomènes agissant selon le principe des vases communiquants.

Conséquences pour nos côtes : des vagues jusqu'à 11 m

Le transit d'Epsilon au nord-ouest de l'Irlande entre ce mercredi provoque l'arrivée d'une énorme houle sur nos côtes atlantiques françaises. La faiblesse des coefficients de marée (proches de 65) limite les déferlements sur les côtes, mais la puissance de cette houle peut permettre sans aucun doute la formation de grosses conditions de surf pour les amateurs aguerris. Ainsi, la mer devient grosse sur les côtes irlandaises avec des creux de 13 à 15 m attendus ce mercredi. En France, des creux de 7 à 11 m sont prévus ce mercredi et jeudi au large de la Bretagne et dans le Golfe de Gascogne. La hauteur de houle sera non seulement importante mais également sa longueur d'onde, avec un grand espacement entre deux vagues (entre 15 et 20 secondes, ce qui est rare). C'est la signature d'une houle très énergique, venant de loin et ayant parcouru de longues distances. Pour les amateurs de surf, les conditions seront parfois optimales sur certaines plages, principalement celles de la côte aquitaine, quand le vent ne sera pas d'ouest(On-shore) mais parallèle à la plage (Side-shore) ou oblique (Side-on).

Autre conséquence : le retour du beau temps ?

Cela peut paraître paradoxal, mais le passage de ces ex ouragans au niveau des îles britanniques ramènera le beau temps en France pour la fin de la semaine et le week-end. Pourquoi? tout simplement parce que la nature est très bien faite et que pour faire face aux cyclones, on constate souvent que des "anti-cyclones" se forment à l'avant et agissent comme une barrière de protection. En météorologie, on parle de hauts géopotentiels atmosphériques qui gonflent comme un rempart face aux ex cyclones, de telle sorte qu'il est assez rare qu'ils balaient nos contrées sans trouver de résistance. Le prochain week-end pourrait être ainsi sous le signe d'un anticyclone en France, garantissant un beau temps doux pour la saison, sauf peut-être le long des côtes de la Manche, où les nuages et le vent de sud-ouest pourraient continuer à transiter dans le sillage des dépressions circulant sur les îles britanniques.

Pensez à consulter les prévisions météo sur METEO CONSULT.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.