La Transat en Double – Concarneau - Saint-Barthélemy déjà tournée vers 2023

Courses
Vendredi 18 juin 2021 à 14h28

©Alexis Courcoux

Une réussite sportive

18 bateaux étaient au départ de Concarneau, 18 sont arrivés à Saint-Barthélemy ! Si la course, extrêmement disputée, est une réussite sur le plan sportif, elle l’est aussi sur le plan du partage avec le public et de la communication. Compte tenu du contexte sanitaire, la tenue de cette 15e édition résulte de l’engagement exceptionnel des partenaires qui ont œuvré pendant des mois auprès de l’organisateur OC Sport Pen Duick pour que la course ait lieu. La Région Bretagne, partenaire historique, a été particulièrement moteur cette année pour le bon déroulé de la Transat comme l’explique son président Loïg Chesnais-Girard, heureux de voir un des équipages portant les couleurs de la Région, sur la troisième marche du podium : « Intense, animé et disputé de bout en bout, ce nouveau millésime de la Transat en Double aura été un formidable pourvoyeur d’émotions et de sensations, rappelant combien cette compétition a manqué, en 2020, aux amoureux de course au large ! Bravo aux 18 duos de skippers ! Et particulièrement à Tom Laperche et Loïs Berrehar, qui ont fini sur la 3e marche du podium après avoir longtemps fait la course en tête et lutté pour la victoire finale. Mention spéciale aussi à Élodie Bonafous, dont c’était la première traversée de l’Atlantique, et à son coéquipier Corentin Horeau pour leur abnégation et leur 7e place ».

Un enthousiasme partagé par l’ensemble des partenaires

La ville de Concarneau, soutenue par le département du Finistère, voit s’élancer la flotte depuis 2006 et affiche le même enthousiasme à l’issue de cette édition 2021 « Je tiens à remercier et féliciter les organisateurs ainsi que les partenaires institutionnels et privés d’avoir cru en cette course et de l’avoir portée jusqu’au bout. Cela n’a pas été simple mais tout le monde s’est accroché pour que l’événement ait lieu. Il était important que cette épreuve reste au calendrier et que l’on garde cette visibilité après l’annulation l’an passé » confie Annick Martin, première adjointe au maire de Concarneau.

A Saint-Barthélemy, la ferveur, on l’a vu, était au rendez-vous et les St Barths étaient particulièrement heureux d’accueillir la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy, après l’annulation de nombreux évènements véliques depuis l’an dernier. « Cette édition a encore confirmé l'engouement populaire autour de la Transat. Cette course plaît parce qu'elle se fait à armes égales et parce qu'il y a un équipage local. Il y a une passion qui s'installe et les St Barths en avaient besoin après une année compliquée » commente Bruno Magras, Président du conseil territorial de Saint-Barthélemy à l’heure où ce joyau des Caraïbes relance le tourisme.

Cet engouement pour la 15e édition montre à quel point la voile est porteuse de rêve et d’évasion et combien le sport peut fédérer même dans des moments difficiles pour tous. Président de la Classe Figaro Bénéteau, Jean-Bernard Le Boucher confirme que la popularité est en effet l’un des facteurs clés de la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy : « Le bilan sportif de la Transat en Double – Concarneau - Saint-Barthélemy est un vrai succès ! Cette édition n’était pas simple à organiser. Il a fallu que tout le monde se mobilise. Certains amateurs sont venus renforcer les rangs des figaristes professionnels et c’était parfait.

OC Sport Pen Duick a réussi à rassembler les partenaires nécessaires à l’organisation et si la Transat s’est élancée dans un contexte difficile à Concarneau du fait de la crise sanitaire, les Figaristes ont pu profiter d’une grande bouffée d’oxygène à Saint-Barthélemy. Nous souhaitons bien sûr remettre la Transat au programme de la Classe Figaro Bénéteau ainsi qu'au championnat de France Elite course au Large en accord avec la Fédération Française de Voile dans deux ans, en espérant pouvoir anticiper davantage pour favoriser l'inscription d'un plus grand nombre d'équipages sur la course ».

Pour OC Sport Pen Duick, c’est en effet dès maintenant que se construit la prochaine édition « Cette édition de la Transat en Double - Concarneau - Saint-Barthélemy a tenu toutes ses promesses sur le plan sportif. Les duos nous ont livré un spectacle d’une intensité rare ! Nils Palmieri et Julien Villion forment de magnifiques vainqueurs.

Nous remercions vivement l’ensemble des partenaires qui se sont investis, à nos côtés pour permettre le maintien de cette Transat en Double. Cette réussite a été possible grâce à leur engagement et leur fidélité. Nous travaillons d’ores et déjà, ensemble, pour construire les bases de la prochaine édition. » indique Hervé Favre, Président d'OC Sport Pen Duick. Les échanges sont déjà lancés avec l’ensemble des partenaires pour penser ce calendrier 2023. L’objectif commun est de faire une large place à la Transat en Double plébiscitée tant par les marins que par les partenaires institutionnels et privés, heureux du potentiel qu’offre la course sur le plan sportif mais aussi sur le plan de la notoriété et de l’image. Le rendez-vous est pris !

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.