L’archipel norvégien de Vega pour une escapade hors des sentiers battus

Lundi 23 mai 2016 à 13h20

Mots clés : , ,

Réputé pour ses paysages étonnants, ses eaux abondantes en poissons ou encore les îles Lofoten dont la réputation dépasse largement les frontières norvégiennes, le comté de Nordland abrite l’archipel de Vega, un petit bout de terre figurant sur la liste des « 20 îles paradisiaques méconnues » du quotidien britannique The Guardian.


Photo Wikimedia

Situé au large de la côte du Helgeland juste au Sud du Cercle polaire arctique en Norvège du Nord, l’archipel de Vega, composé de l’île éponyme et de quelque 6 000 îles, récifs et îlots, est un endroit vraiment unique, à la fois hors des sentiers battus et hors du temps, qui reste préservé du tourisme national et international. « La meilleure période pour aller à Vega est comprise de juin à août », nous explique Delphine Vallon d’Innovation Norway. C’est en effet à cette période que la météo est la plus clémente et que les îles sont plus facilement accessibles aux visiteurs, que ce soit au départ de Horn, d’où part un ferry proposant le transport de voitures, ou de Brønnøysund, point de départ du ferry express à destination de l’archipel.

Un archipel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2004 en raison de l’interaction unique qui s’établit entre l’eider et la population de l’île pendant la saison de nidification, cette multitude de petites îles qui gravite autour de Vega, atteste d’un mode de vie frugal fondé depuis des siècles sur la pêche, l’agriculture et la collecte du duvet d’eider dans un environnement relativement hostile. Devenues l’un des grands centres d’approvisionnement du duvet d’eider au IXe siècle, les îles, peuplées depuis l’âge de pierre, perpétuent encore aujourd’hui la tradition. En se promenant dans l’archipel, les visiteurs découvriront des petits villages de pêcheurs dotés de quais d’entrepôts et de bâtiments servant de nichoirs à cette espèce de canard, qui a fait la renommée de l’archipel de Vega. Il est même possible d’apercevoir des nichoirs dans des endroits peu probables tels qu’aux alentours des phares « L’archipel de Vega, peu touristique et peu fréquenté même par les Norvégiens, est principalement connu pour les plumes d’eiders qui servent notamment à faire des couettes et édredons », poursuit Delphine Vallon. Ceux qui souhaiteraient en apprendre davantage sur l’une des activités phares de l’archipel avec l’agriculture et la pêche pourront visiter la section régionale du musée de Gladstad, qui permet notamment de découvrir la production d’édredons.

« La randonnée et les nombreux oiseaux qui peuplent l’archipel constituent les autres points forts de l’archipel en matière de tourisme, tout comme la pêche », ajoute Delphine Vallon. En effet, si l’observation des oiseaux fait partie des attractions touristiques majeures de l’archipel, la randonnée, à pied ou à vélo, permet quant à elle de découvrir l’atmosphère particulière des îles et la flore unique des environs. En fonction de la météo, les paysages changeant au gré des nuages et de la lumière, offrant aux visiteurs une belle palette de couleurs et de panoramas de toute beauté. Pour une immersion dans le passé des îles, ne manquez pas le sentier historique de Middagskarheia et ses panneaux éducatifs sur la période de l’âge de pierre dans la région. Les amateurs de pêche pourront quant à eux louer un bateau pour explorer la côte et pêcher à la ligne. Il est également possible d’embarquer pour une partie de pêche accompagnée d’un guide dans l’archipel. Parmi les autres incontournables de l’archipel, citons l’église en bois de Vega construite à Gladstad en 1864, et le monument commémoratif de la guerre à Ylvingen, où l’on peut explorer les vestiges de bunkers et de tunnels datant de la Seconde Guerre Mondiale.


A lire aussi :
Les îles Lofoten, au pays des aurores boréales
À la découverte des plus beaux fjords de l’Ouest norvégien


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction