Cap sur la Baie des Îles, en Nouvelle-Zélande

Vendredi 28 décembre 2018 à 06h40

Mots clés : , , ,

La Baie des Îles est considérée comme un site emblématique de Nouvelle-Zélande tant pour la beauté de ses paysages que pour la richesse de son histoire.


© bay-of-islands.co.nz

La Baie des Îles a beaucoup à offrir le temps d’une escale. Cette région située dans le nord-est de l’Île du Nord en Nouvelle-Zélande, à 3h30 d’Auckland, est le lieu de villégiature préféré des Néo-Zélandais, avec le Coromandel (sud-est d’Auckland). Et pour cause, ses belles plages de sable fin, ses criques isolées ainsi que ses îlots idylliques en font un véritable terrain de jeu tropical pour naviguer, pêcher, plonger et nager avec les dauphins. Cette baie naturelle, très escarpée, abrite 144 îles et compte plusieurs bras dont la péninsule de Cap Brett. Elle bénéficie d’un climat subtropical en été et doux le reste de l’année. C’est aussi un lieu propice aux randonnées pédestres et aux visites culturelles qui sont le témoin majeur d’un riche passé.

Un passé tourmenté

Cette région porte en effet les stigmates d’un passé tumultueux. Un berceau historique marqué par l’arrivée des premiers explorateurs polynésiens au Xe siècle, puis de celle des colons européens à la fin du XVIIe siècle. En 1769, le capitaine anglais James Cook jette l’ancre dans la baie qu’il baptise de son nom actuel. En 1772, le navigateur français Marion Dufresne et ses hommes sont massacrés par les Maoris pour offense envers leur terre sacrée. Les pionniers européens et missionnaires arrivent en masse au début du XIXe siècle et fondent la première colonie et capitale de Nouvelle-Zélande à Russell. La région devient aussi le fief de la piraterie du pays avec l’arrivée de prisonniers en cavale, chasseurs de baleine, brigands, aventuriers et prostituées. Enfin et surtout, c’est dans cette région que fut signé le 6 février 1840 le traité de Waitangi entre les Britanniques et les Maoris, le document fondateur qui donna la souveraineté au pays.

Roberton Island est réputée pour ses deux lagons d'une beauté époustouflante dans la baie Twin Lagoons. / © Flickr

À la découverte de la baie

Pour mieux comprendre ce chapitre historique, c’est à Waitangi au Treatry Grounds dans le nord de la Baie qu’il faut se rendre. On peut y découvrir la maison coloniale où a été signé le traité ainsi que le marae, temple sacré des Maoris.

Autres lieux phares de la région, Paihia, un pôle touristique et surtout le point de départ d’excursions dans les îles. Un peu plus au nord, Russell est un village pittoresque au charme victorien, et le siège de la Pompallier House, la maison de l’évêque français Pompallier qui a joué un rôle prépondérant dans la conversion des Maoris au christianisme. On peut accéder à Russell par voie maritime depuis Paihia et Waitangi. Il existe également un autre ferry permettant de passer en voiture depuis le port d’Opua au sud-est de Paihia.

L'arrivée au quai de Paihia / © Wikimedia

Enfin, le bourg de Kerikeri, situé près d’une jolie crique au nord-ouest de Waitangi, possède une certaine notoriété artistique et compte de nombreuses galeries d'artistes, vignobles, parcours de golf et sites historiques comme le Stone Store, le plus ancien bâtiment en pierre de Nouvelle-Zélande construit en 1833.

Plaisirs nautiques

La meilleure façon de découvrir la beauté de la baie est en bateau. D’ailleurs, cette région est le point de chute de nombreux plaisanciers qui naviguent dans les eaux du pacifique sud et profitent également de leur escale pour remettre leur bateau en état avec un approvisionnement en matériel moins onéreux que dans les îles voisines (Nouvelle-Calédonie, Fidji, Vanuatu, Tonga). Il est possible aussi de louer un bateau ou d’embarquer à bord d’un voilier pour une croisière à la carte ou en groupe. Lorsqu’on arrive à Tapeka Point, au nord de Russell, on pénètre un riche parc maritime où l’on peut nager avec les dauphins ou rencontrer des baleines, phoques, pingouins et oiseaux endémiques. Le célèbre Hole in The Rock, sur Piercy Island, une cavité dans une formation rocheuse que l’on peut traverser lorsque la météo le permet, est un lieu incontournable de l’excursion. Il est même possible de prolonger la croisière jusqu’au Cape Brett.

Le célèbre Hole in The Rock, sur Piercy Island, une cavité dans une formation rocheuse que l'on peut traverser lorsque la météo le permet. / ©MaxPixel

La plongée, le kayak, les randonnées équestres, le golf et le survol des îles sont autant d’activités disponibles dans la région. Mais la pêche hauturière reste tout de même l’une des attractions principales. Les eaux de la baie font le bonheur de nombreux pêcheurs venus du monde entier, tout comme son ciel considéré comme le plus bleu au monde, après celui de Rio de Janeiro au Brésil, d’après une étude datant de 2006.

A lire aussi :

Nouvelle-Zélande : une plage achetée, et protégée, grâce au crowdfunding

Les Fidji, paradis de la plongée…


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction