Les conseils des Glénans pour débuter : le matériel et la sécurité en mer

Voiliers
Mercredi 24 juin 2020 à 12h30

L'école de voile des Glénans, la première d'Europe, est née en 1947 en Bretagne, sur le magnifique archipel de Glénan. Elle est aujourd'hui reconnue comme la référence dans le monde de l'enseignement de la voile, et accueille plus de 15 000 stagiaires et moniteurs par an. Dans cette première partie, elle nous délivre quelques conseils de base pour débuter et évoque la sécurité en mer...

©Les Glénans
L'école de voile des Glénans, la première d'Europe, est née en 1947 en Bretagne, sur le magnifique archipel de Glénan. Elle est aujourd'hui reconnue comme la référence dans le monde de l'enseignement de la voile, et accueille plus de 15 000 stagiaires et moniteurs par an. Dans cette première partie, elle nous délivre quelques conseils de base pour débuter et évoque la sécurité en mer...

A quel âge peut-on débuter la voile ?

Pour débuter, ce serait plutôt à partir de 7 ans et sans limite au-delà. Aux Glénans, les mineurs sont accueillis dès 12 ans en individuel et dès 11 ans en famille ou en groupe scolaire.

Les aptitudes et les conditions pour naviguer ?

Il faut savoir nager et être en bonne condition physique, attestée par un médecin.

Nautisme Article
© Les Glénans

Quel type d'embarcation choisir et quid du matériel de sécurité ?

La pratique des supports de voile légère (dériveur, catamaran planche à voile) est un bon moyen d'apprendre à piloter, à manoeuvrer une petite embarcation, de développer des sensations et d'avoir rapidement de bons réflexes. Le caractère plus sportif de ces supports attire davantage les mineurs et les jeunes adultes, mais si la condition physique est au rendez-vous, il est possible de pratiquer en étant plus âgé. Si l'on veut davantage appréhender la mer, pratiquer l'itinérance et découvrir le mode de vie maritime, la navigation sur des bateaux de croisière est appropriée. C'est souvent à partir de l'adolescence que la croisière est plébiscitée car l'esprit d'aventure y est plus présent.

Concernant le matériel de sécurité, il s'agit avant tout d'apporter une attention particulière à l'équipement individuel :

- Le gilet ou la brassière de sauvetage est un indispensable pour assurer la flottabilité.

- Un couteau pliable avec si possible un démanilleur est utile pour faire face à différentes situations parfois urgentes (trancher un cordage, ouvrir une manille ?)

- Un moyen lumineux individuel, étanche de type flash light ayant une autonomie d?au moins 6 heures à porter sur soi est obligatoire pour se signaler et guider les secours en cas de faible luminosité.

- Des équipements sont nécessaires pour se protéger du froid.

En voile légère, outre le fait d'augmenter la flottabilité, une combinaison néoprène est le moyen de se protéger efficacement en cas d'immersion. Une combinaison sèche fermée au col poignets et chevilles peut être également nécessaire quand les conditions de navigation sont rigoureuses. Des vêtements en polaire ou mérinos seront gardés sous cette combinaison.

Nautisme Article
© Les Glénans

En croisière, la règle de base est celle des 3 couches pour s'adapter aux conditions extérieures en ajoutant ou en enlevant une couche. La première à même la peau, évite la condensation. La deuxième isole du froid et la troisième (un ciré haut et bas) est étanche et permet d'évacuer l'humidité intérieure. Il est préférable que les 2 premières couches soient en tissus synthétiques de type polaire ou en tissus de laine mérinos car le coton garde l'humidité et le froid.

Certains équipements sont également nécessaires pour protéger les extrémités (tête, mains et pieds). Le bonnet est utile pour se protéger du froid, les gants ou mitaines permettent d'éviter les ampoules ou frottements douloureux.

En croisière, les chaussures de pont sont antidérapantes, les bottes sont étanches et antidérapantes. En voile légère, les chaussons ou botillons sont antidérapants, protègent le dessus des chevilles dans les sangles de rappel et évitent de se blesser avec l'accastillage.

Pour se protéger du soleil, il sera nécessaire d'utiliser différents équipements : la casquette ou le chapeau à bord large, des lunettes de soleil assurées avec une petite garcette, une crème solaire avec un indice élevé et une protection labiale en stick ou tube.

Une pharmacie personnelle fera partie également de l'équipement comprenant à minima : une crème réparatrice pour les coups de soleil, des pansements, un médicament contre le mal de mer, un antalgique de type paracétamol, une pince à épiler et le cas échéant les traitements en cours avec les ordonnances correspondantes.

Suivant le support pratiqué et la distance de navigation prévue par rapport à un abri, il sera nécessaire de se référer à la division 240 qui donne les obligations en matière de matériel d'armement et de sécurité à posséder à bord. Plus d'infos sur : glenans.asso.fr

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.