Multicoques : ce que nous réserve 2022

Voiliers
Jeudi 27 janvier 2022 à 12h53

Avec l’annulation du Boot Düsseldorf, le premier rendez-vous international de l’année en Europe devrait être le salon du multicoque de La Grande Motte (20-24 avril). N’ayant pu se tenir depuis 2019 pour cause de pandémie, le retour dans le port occitan est attendu avec impatience, à la fois par les organisateurs, les exposants et tous les passionnés. Une résurrection qui se justifie d’autant plus que plusieurs nouveautés majeures sont annoncées pour 2022 dans ce secteur qui ne connait pas la crise.

Nautitech 44 Open ©Nautitech
Avec l’annulation du Boot Düsseldorf, le premier rendez-vous international de l’année en Europe devrait être le salon du multicoque de La Grande Motte (20-24 avril). N’ayant pu se tenir depuis 2019 pour cause de pandémie, le retour dans le port occitan est attendu avec impatience, à la fois par les organisateurs, les exposants et tous les passionnés. Une résurrection qui se justifie d’autant plus que plusieurs nouveautés majeures sont annoncées pour 2022 dans ce secteur qui ne connait pas la crise.

Chez le leader mondial de la spécialité, les secrets sont bien gardés. Seules deux esquisses ont été dévoilées des futurs modèles Lagoon et Excess. Au moins du premier sait-on qu’il fera 51 pieds, et que le trio VPLP-le Quément-Nauta reste sans aucun doute aux commandes, tant la silhouette s’intègre parfaitement au reste de la gamme. Mais quid du futur Excess ? Des quelques secondes de présentation vidéo chichement diffusées, on imagine une longueur comprise entre 13 et 14 mètres, mais c’est bien tout. Ces deux navires auront-ils des pièces communes comme cela a pu être le cas pour d’autres modèles ? Il faudra attendre pour en savoir plus. Idem avec le premier catamaran à moteur développé spécifiquement qui intègrera lui la gamme Prestige. Décidément, le groupe Bénéteau aime jouer de notre impatience.

Nautisme Article
Fountaine Pajot New 51 © Berret Racoupeau/Yacht Design

Il y a foule chez les 45/50 pieds

Annoncé de longue date, le NEW 51 s’attaque au cœur du marché et multiplie les innovations pour être le fer de lance du programme de développement durable de Fountaine Pajot. Esthétique soignée, surface de panneaux solaires augmentée, nouvel ordonnancement de l’espace entre cuisine en îlot et ouverture carré-cockpit XXL, Berret Racoupeau Yacht Design n’a pas ménagé sa peine pour assurer le succès commercial du remplaçant du Saba 50. Chez le voisin Nautitech, le nouveau 44 Open écume d’ores et déjà les eaux du pertuis rochelais pour ses premiers tests, en attendant de pouvoir être essayé par la presse et dévoilé au public. Si le fidèle et talentueux Marc Lombard se voit toujours confier l’architecture navale, c’est Christophe Chedal-Anglay, déjà vu chez Gunboat notamment, qui s’est occupé du design intérieur. Cela correspond bien au virage stratégique initié par Gildas Le Masson, le DG de la marque souhaitant s’affranchir des contraintes d’un usage charter. « Conçu par et pour des propriétaires » selon la formule consacrée, le 44 open reste fidèle au double poste de barre arrière, met l’accent sur des performances augmentées mais accessibles à tous, conforte le concept open de transversalité carré-cockpit, et innove avec sa ‘smart room’ dans la coque propriétaire.

Nautisme Article
ORC 57 © Marsaudon Composites - Marc Lombard Yacht Design Group

Performance ou luxe, niches de marché à succès

Du côté des multicoques performants, le premier trimestre devrait voir l’ORC 57 de Marsaudon Composites toucher l’eau du côté de Lorient. Dessiné cette fois par l’équipe de Marc Lombard, le nouveau navire de la gamme promet d’être à la hauteur des performances de ses ainés de 42 et 50 pieds, tout en offrant un volume habitable bien plus conséquent. De quoi s’offrir des croisières à grande vitesse mais tout confort. Du confort, le Privilège 650 Signature annoncé par le chantier éponyme ne devrait pas en manquer. Sur la base du précédent 640, l’intérieur a été entièrement revisité par l’équipe de Darnet Design, pour une vision contemporaine du luxe.

Nautisme Article
HH60© HH Catamarans/Morelli Melvin

Le constructeur Seawind installé au Vietnam, met quant à lui les bouchées doubles pour répondre à l’incroyable succès de son 1370 dont les ventes se sont envolées alors que le premier exemplaire ne devrait toucher l’eau qu’au printemps. Il faut dire qu’à l’habituel subtil compromis entre performance et confort, la marque d’origine australienne a ajouté un style et des aménagements plus consensuels, pour partir à l’assaut de l’Europe et de l’Amérique. Du côté de Canet en Roussillon, le Groupe Catana continue le développement à marche forcée de sa gamme Bali avec l’arrivée annoncée du 4.4. Au programme, un volume impressionnant dans moins de 14 mètres. Les ‘solutions’ Bali qui ont permis à cette jeune marque de s’imposer rapidement sont bien sûr au rendez-vous, pont rigide avant intégral, immense porte basculante transformant instantanément le carré en cockpit et vice-versa.

Nautisme Article
Rapido 50© Rapido Trimarans

Trimarans séduisants

Enfin, le tableau ne serait pas complet sans évoquer le futur HH60 du Chinois Hudson dont le positionnement de croiseur au long cours performant vient chasser sur les terres d’Outremer, Balance ou Catana. 2022 sera-t-elle la bonne année chez ce dernier pour dévoiler le projet Ocean Class ? Rien n’est moins sûr tant les plannings de production sont chargés. Du côté des trimarans, il ne faudra pas manquer d’essayer, le tout nouveau Rapido 50, tout comme le futur Dragonfly 40C Avec un C pour Carbone, les magiciens Danois du tri promettent des performances encore accrues par rapport au modèle standard, ce qui promet énormément !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…