Les voiliers les plus attendus en 2023 !

Voiliers
Jeudi 5 janvier 2023 à 12h10

De 25 à 128 pieds, l’année 2023 s’annonce riche en nouveautés du côté des voiliers. Il y a encore beaucoup de secrets, il y aura forcément des surprises, mais Figaro Nautisme en a déjà repéré une douzaine à découvrir dans les prochains mois.

Jeanneau Yachts 55
De 25 à 128 pieds, l’année 2023 s’annonce riche en nouveautés du côté des voiliers. Il y a encore beaucoup de secrets, il y aura forcément des surprises, mais Figaro Nautisme en a déjà repéré une douzaine à découvrir dans les prochains mois.

Est-ce parce que les temps de développement sont plus courts ou que la concurrence est plus sévère ? En tous cas, les grands constructeurs de voiliers que sont Jeanneau, Bénéteau, Dufour, Hanse pour ne citer qu’eux sortiront c’est sûr un ou deux nouveaux modèles cette année, mais les secrets sont très bien gardés. Même J Composites préparerait un nouvel opus, mais impossible d’en savoir plus. Seules les grandes tailles semblent faire exception, Jeanneau Yachts ayant annoncé dès le salon de Cannes, l’arrivée en 2023 d’un Jeanneau Yachts 55. Un grand voilier très original avec un très grand espace propriétaire sur la moitié avant, et des cabines invités séparées, accessibles directement depuis le cockpit. Celui-ci se divise en un zone de barre, manœuvre, et veille très protégée à l’avant, et d’un grand espace de détente très modulable à l’arrière. L’ensemble n’est pas sans rappeler l’innovant Sun Loft présenté en 2019 mais orienté cette fois-ci vers un usage propriétaire haut de gamme.

Nautisme Article
Hallberg Rassy 69

Le luxe n’attend pas

En la matière, le lancement attendu du Hallberg Rassy 69 devrait faire date. Plus grand navire jamais construite par l’iconique constructeur Suédois, celui-ci a une nouvelle fois fait appel au talent de l’Argentin German Frers pour dessiner son nouveau flagship. Fidèle au format du cockpit central, cette unité de près de 21 mètres offre des lignes extérieures classiques mais subtilement modernisées et un intérieur entièrement de plain-pied, y compris une impressionnante salle des machines qui accueille un moteur Volvo-Penta de 300 CV. Le même architecte signe, avec le Swan 128, son 1400ème plan. Avec 39 mètres hors-tout, tous les programmes sont possibles et l’élégance forcément au rendez-vous, même avec un carré légèrement surélevé. Entre les deux en termes de taille, les Italiens de Solaris annoncent l’arrivée du Solaris 74 RS pour Raised Saloon. Le premier exemplaire attendu pour la fin de l’année promet d’être à la fois innovant, élégant et performant. Enfin sur le même thème du luxe et de la grande croisière, les nouveaux actionnaires de l’historique chantier Wauquiez préparent dans le plus grand secret une nouvelle unité. La logique voudrait qu’elle fasse un peu plus de 50 pieds, mais impossible d’en savoir davantage actuellement, ni à quelle date nous pourrions découvrir cette nouvelle création tant attendue.

Nautisme Article
Arcona 50

45-50 pieds, au cœur du marché

Entre 45 et 50 pieds, les nouveaux modèles attendus sont nombreux, preuve qu’il s’agit bien aujourd’hui du cœur du marché. Ainsi le chantier Suédois éponyme va lancer l’Arcona 50. Celui qui sera alors le plus grand voilier d’une gamme jusqu’alors de 34 à 46 pieds est le premier modèle dessiné par Niels Jeppesen, transfuge de X-Yachts, associé à la jeune architecte naval, Ariadna Pons. L’objectif qui leur a été fixé était de dessiner un voilier de croisière performant, manœuvrable en équipage réduit. Les lignes élégantes cachent un garage à annexe et un intérieur spacieux dans lequel le charme sobre de l’élégance scandinave devrait opérer. Plus au Sud, le Slovène Elan prépare quant à lui la mise à l’eau de l’Elan Impression 50.1. De ligne plus classique que les Elan GT, la gamme Impression propose un volume intérieur intéressant et très modulable puisque disponible en 3, 4 ou même 5 cabines. Juste en dessous en taille, un nouveau XC autour de 45 pieds et un Najad 450 CC sont annoncés pour 2023. Si le plus grand secret règne sur le premier cité, on sait d’ores et déjà du second, qu’il sera équipé, comme son nom l’indique, d’un cockpit central. Digne héritier du très réussi 440 CC, il devrait être plus lumineux grâce à des surfaces de hublots agrandies, plus performant au regard d’une surface de voile accrue, mais toujours aussi confortable et fiable que l’ont été tous ces solides bateaux Suédois.

Nautisme Article
Salona 39

Mais il y aura des plus petits aussi

Juste en dessous en termes de taille, on attend le Salona 39. Fidèle à la philosophie course-croisière, le nouvel opus du chantier Croate propose de jolies courbes sous le dessin de l’Italien Maurizio Cossuti. Avec sa coque infusée, sa structure inox et ses ambitions avouées en régate, on sait très vite de qui il se veut le concurrent. Aucune ambition de course en revanche pour le Wrighton 36, digne successeur des Biloup mais qui prendra le patronyme très anglais de ce chantier français après des années d’absence. C’est l’architecte Normand Vincent Lebailly qui signe ce retour, puisque c’est une version moderne du Biloup 109. Fidèle à la solution biquille, le roof se fait plus élégant, un pare-brise rigide protège le cockpit, un arceau déporte l’écoute de grand-voile vers le haut et une barre basculante finit de libérer l’espace. Pour les budgets les plus modestes, on est impatients de découvrir le Brava 25 qui, signé VPLP, se présente comme l’héritier moderne du Muscadet. On ne peut que lui souhaiter d’avoir le même succès, puisque plus de 600 unités de ce modèles ont été construites.

Nautisme Article
Sun Fast 30 One Design

Du neuf côté régate

Enfin, côté course, l’association Multiplast-Jeanneau donnera naissance au très attendu Sun fast 30 One Design conçu par et pour les grands clubs de voile afin de redonner le goût de la course au large aux jeunes pratiquants. Chez Structures, c’est le Pogo 4 qui est en gestation sur des plans de l’incontournable Guillaume Verdier. Ce sera, comme son patronyme l’indique, la quatrième génération de voiliers conçus pour la classe Mini chez le constructeur de Sainte Marine. Mais il devrait avoir affaire à un nouveau concurrent de poids sur ce marché, puisque le groupe Bénéteau a annoncé développer un 6.50 de l’architecte en vogue Sam Manuard. Il sera construit comme les Figaro 3 à Cheviré dans les locaux de JTA, et aura la particularité d’utiliser pour la première fois la résine Elium développée par Arkema, ce qui rendra le bateau entièrement recyclable.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…