Course au large : les grands rendez-vous de 2023

Course au large
Mardi 17 janvier 2023 à 6h30

A vos agendas, voici le programme 2023 des évènements à ne manquer sous aucun prétexte !

©Jean-Marie Liot - Alea - TJV21
A vos agendas, voici le programme 2023 des évènements à ne manquer sous aucun prétexte !

A tout seigneur tout honneur, le tour du monde étant le graal de tout coureur au large, 2023 s’annonce en la matière vraiment exceptionnel. Alors que les skippers du tour du monde vintage la Golden Globe Race et de celui en Class40, le Globe40 sont en route, à Alicante en Espagne, cinq Imoca ont pris le départ e The Ocean Race. Après sept étapes, le tour du monde en équipages est attendu à Gênes le 1er juillet pour dévoiler son vainqueur. Entre temps, au moins deux trimarans Ultim ont prévu de s’attaquer au trophée Jules Verne dont le record, en un peu plus de 40 jours est détenu par Francis Joyon et son équipage sur le trimaran Idec. Il s’agit de Sails of Change mené par Yann Guichard et Dona Bertarelli déjà prêts à partir de Brest, et du Maxi Edmond de Rothschild mené par Charles Caudrelier, en stand-by depuis trois jours. Une fenêtre météo d'ici la fin de la semaine ? Et si Thomas Coville sur Sodebo Ultim 3 a décidé de rester en Atlantique où il tentera de battre plusieurs records, tous cherchent à se préparer au mieux pour l’immense défi qui les attend en décembre, l’Arkéa Ultim Challenge, tour du monde en solitaire, sans escale et en Ultim qui devrait partir de Brest en décembre prochain. François Gabart et le trimaran SVR-Lazartigue y participeront-ils ? La réponse sera sans doute donnée à la sortie du chantier d’hiver en cours dans sa base de Concarneau, dont le bateau ressortira, modifié ou non, pour satisfaire aux demandes de conformité du cockpit de la classe Ultim. Beaucoup plus lent mais tout aussi passionnant, l’Ocean Globe Race, réédition de la Whitbread Round the World partira également d’Europe en septembre prochain puis respectera les escales historiques de Cape Town, Auckland et Punta del Este en Uruguay avant de revenir sur le vieux continent en avril 2024.

Nautisme Article
© ALEXIS COURCOUX - RDR2022

Tour du monde, transat, 600 milles...

Pendant que tous ces bateaux tourneront autour de la planète, l’Atlantique restera en 2023 un terrain de jeu disputé, y compris pour des bateaux de taille relativement modeste. Ainsi si la traditionnelle Solitaire du Figaro a lieu du 19 août au 17 septembre, c’est tout d’abord la transat Paprec qui, dès le 30 avril, devrait attirer l’attention, en étant pour la première fois disputée obligatoirement en double mixte. En double également se courra la Transat Jacques Vabre qui pour ses trente ans, partira le 30 octobre du Havre en direction, comme en 2021, de la Martinique. Cela pourrait être une édition avec un nouveau record de participants puisqu’entre 80 et 100 duos sont attendus, répartis en trois classes invitées, pour lesquelles ce sera dans tous les cas l’apothéose de la saison : Class40, Ocean50 et Imoca. Ces derniers pourront également revenir en Europe en course, puisque Lorient Grand Large pérennise la transat en solitaire Retour à la Base entre Fort-de-France et Lorient. En partant le 22 novembre à moins d’un an du départ du Vendée Globe, le plateau pourrait être fourni et relevé, de nombreux skippers cherchant encore à cumuler des milles en vue de leur qualification. À l’autre bout du spectre, tant en termes de taille de bateaux que de budgets, les Mini 6.50 partent des Sables d’Olonne le 24 septembre, puis feront escale aux Canaries, avant de mettre le cap sur Saint François en Guadeloupe pour leur mythique Mini Transat en solitaire.

Nautisme Article
© Tim Wright - R600

L’IRC pour tous

Enfin du côté des IRC, l’année débutera dès le 8 janvier à Lanzarote avec le départ de la RORC Transatlantic Race. Aux côtés des modernes IRC, elle réunira voiliers classiques, multicoques, super yachts et Class 40, avec des bateaux aussi différents que Pen Duick VI aux mains de Marie Tabarly, ou le Mod 70 Maserati de Giovanni Soldini. Beaucoup de ses concurrents participeront à la RORC Caribbean 600, grand huit entre les îles caribéennes au départ et à l’arrivée d’Antigua. On les retrouvera également au cœur de l’été au départ de Cowes le 22 juillet, de la Rolex Fastnet Race, qui arrivera pour la seconde fois à Cherbourg-en-Cotentin. Puis, ils clôtureront leur saison et marqueront déjà des points pour le championnat 2024, à la Rolex Middle Sea Race, dont le départ sera donné le 23 octobre depuis Malte.

Enfin si cet agenda ne peut pas être exhaustif, Figaro Nautisme a deux coups de cœur à vous conseiller pour cette nouvelle année : en Atlantique, l'enchainement La Trinité Cowes by Actual et Cowes Dinard Saint Malo race à partir du 2 juillet et l’autre en Méditerranée, le Tour de Corse à la voile, qui se courra la semaine du 21 au 28 octobre. Bonne année de courses au large 2023, et pour ne rien manquer, n'oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter de Figaro Nautisme bien sûr.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…