Top départ pour la 75e édition de la mythique Rolex Sydney Hobart

Régates
Mercredi 25 décembre 2019 à 17h33

Jeudi 26 décembre, 170 bateaux, la plus grande flotte depuis 25 ans, sont attendus au départ de la 75e édition de la Rolex Sydney Hobart Yacht Race, l'une des courses les plus difficiles au monde. Un seul Français a remporté la course : Eric Tabarly en 1967 !

©Rolex / Studio Borlenghi
Jeudi 26 décembre, 170 bateaux, la plus grande flotte depuis 25 ans, sont attendus au départ de la 75e édition de la Rolex Sydney Hobart Yacht Race, l'une des courses les plus difficiles au monde. Un seul Français a remporté la course : Eric Tabarly en 1967 !

Organisée par le Cruising Yacht Club d'Australie (CYCA) en collaboration avec le Royal Yacht Club de Tarmanie, la course a battu tous les records cette année avec 170 bateaux inscrits, de 36 à 100 pieds. Le rendez-vous est pris pour les skippers et le public, toujours plus nombreux, sur le front de mer de Sydney et aux sommets des falaises ce jeudi 26 décembre à 13h (heure locale).

En tête de flotte, cinq maxi de 30 mètres de long se disputeront la première place. Parmi eux, le vainqueur de l'édition précédente : le supermaxi Wild Oats XI, ainsi que Comanche, Black Jack, InfoTrack et SHK Scallywag. Le record est détenu par Comanche en 2017 qui a bouclé la course en 1 jour, 9 heures, 15 minutes et 24 secondes.

Nautisme Article
© Rolex / Studio Borlenghi

Le plus vieux bateau à avoir jamais participé à la Sydney-Hobart, Katwinchar, un ketch de 10 mètres contruit en 1904, sera aligné avec plusieurs autres embarcations en bois. Katwinchar, propriété du constructeur de bateaux australien Bill Barry-Cotter, avait participé à la Sydney-Hobart en 1951 après être venu de Grande-Bretagne en Australie spécialement pour la course. Cette année, le frère de Barry-Cotter, Kendall, sera à la barre.

Une course dans la course

Si les supermaxis visent la première place, le premier arrivé n'est pas le seul vainqueur. Tous les bateaux ont une chance de remporter la Tattersall Cup, qui revient au vainqueur en temps compensés. Les chronos de tous les voiliers sont recalculés en fonction d'un barème, selon la taille du bateau ou le nombre d'équipiers à bord.

Nautisme Article
© Rolex / Studio Borlenghi

Le parcours : séduisant, mais parfois tragique...

La Sydney-Hobart est une course courte, mais extrêmement éprouvante, longue de 628 milles nautiques (1 163 km) entre l'Australie et la Tasmanie. Les voiliers prendront le départ dans le port de Sydney puis longeront ensuite la côte-est de l'Australie, traverseront le détroit de Bass pour ensuite descendre la côte nord-ouest de la Tasmanie jusqu'à Hobart. Si la distance est relativement courte, la course est redouté par tous les marins en raison des violentes tempêtes qui balaient souvent le détroit de Bass. Des histoires tragiques ont marqué la course, et notamment en 1998 : des vagues monstrueuses et des vents violents ont balayé la flotte. Six hommes ont perdu la vie, cinq bateaux ont coulé, une cinquantaine de marins furent secourus. Sur 115 voiliers au départ, seuls 44 ont franchi la ligne d'arrivée. Même si la sécurité a depuis énormément évolué, la Rolex Sydney Hobart ne s'adresse qu'aux marins très expérimentés !

Un seul Français a remporté la course, en 1967 : Eric Tabarly, à bord de Pen Duick III.

Suivez ici le classement ici en temps réel

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.