Route du Rhum - Destination Guadeloupe : François Guiffant, remplaçant heureux

Course au large
Mardi 1 novembre 2022 à 22h39

Boat Captain plus que compétent et donc très recherché François Guiffant s’est vu confié la barre du 60 pieds Kattan en dernière minute. Une première transat en solitaire dont il compte bien profiter à fond.

©Photo Benoit Stichelbaut
Boat Captain plus que compétent et donc très recherché François Guiffant s’est vu confié la barre du 60 pieds Kattan en dernière minute. Une première transat en solitaire dont il compte bien profiter à fond.

Vous vous souvenez de la première fois que vous avez entendu parler de la Route du Rhum ?

J’étais tout petit mais je me souviens de la deuxième édition, celle de la victoire de Marc Pajot, j’avais alors 7-8 ans.

C’était donc en 1982, qu’a fait François Guiffant les quarante années qui ont suivi ?

Mon parcours nautique est assez simple, puisque j’ai commencé la voile à la pointe de Penmarch, dans une petite école de voile, qui ne connaissait pas du tout la voile sportive. C’était plutôt de la découverte parce que c’est un endroit où il y a beaucoup plus de pêche que de voiliers. Je me suis initié à la voile sportive à seize ans. J’ai ensuite travaillé dans la voile avec une petite apparté où je suis parti voyager 4-5 ans et je suis revenu travailler dans la voile professionnelle et régater très rapidement et jusqu’à maintenant et sur le maximum de supports que je trouve.

La dernière fois qu’on vous avait croisé c’était en Ecosse sur la Richard Mille Fife Regatta, à la barre du magnifique classique Moonbeam, et aujourd’hui on vous retrouve à la barre d’un 60 pieds Imoca au départ de la Route du Rhum, comment êtes-vous arrivé là ?

C’est une année particulière en effet, puisqu’en Ecosse je co-skippais Moonbeam IV avec Marianne Lebleu. Quand Benoît Couturier et Jacques Caraës m’ont appelé pour ce poste, j’avais déjà accepté de préparer le bateau de Pierre Lacaze qui voulait faire le Rhum. Mais ça se conjuguait assez bien dans la saison puisque jusqu’en mai j’étais avec Pierre pour la mise en route de l’Imoca et après j’ai changé de casquette pour passer sur Moonbeam, une super expérience, extrêmement riche. Mais Pierre Lacaze s’est blessé en septembre et il m’a proposé de reprendre la barre car j’ai déjà fait pas mal d’Imoca. En double sur des transats Jacques Vabre ou en équipage. C’était donc une très belle opportunité, un geste très généreux de sa part. En plus, j’ai beaucoup d’affect pour ce bateau, par ce qu’il représente avec l’association, donc cela a été assez naturel de prendre la barre.

Nautisme Article
© Photo François Tregouet - MULTI.media pour Figaro Nautisme

Vous parlez de l’association Kattan, pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, le bateau court sans marque commerciale mais pour Kattan, l’association que Pierre Lacaze a monté avec des amis, et qui met en relation des jeunes, issus de Zones d'Education Prioritaire, avec de grandes entreprises, pour leur trouver des stages rémunérés. Ils ont ainsi une vision du monde du travail, et sont rémunérés pour pouvoir se déplacer, se loger, et faire un bon stage.

Pour revenir à la course, quelle est l’histoire de ce 60 pieds que tu vas mener vers Pointe-à-Pitre ?

C’est un bateau de légende sorti en mai 2004, celui de Bilou (NDLR Roland Jourdain) qui gagne cette même Route du Rhum en 2006 en un peu plus de douze jours. Il a aussi fait le Vendée Globe 2008 dans lequel il était en deuxième position avant de percuter une baleine au niveau des Açores. C’est un très beau plan Lombard qui a été revu en 2008 par Juan Kouyoumdjian avec encore un bon potentiel. Il est bien né, sain, très sécurisant. Il est aussi passé entre les mains de Samantha Davies et Yoann Richomme avec qui j’avais travaillé à l’époque. C’est un bateau au plan de pont simple, facile à manœuvrer, très propre, qui a toujours été bien entretenu à l’intérieur comme à l’extérieur.

Nautisme Article
© Photo Kattan - DR

A quoi va ressembler une journée type de François Guiffant sur la Route du Rhum ?

Une journée type pour moi est d’abord rythmée par les horaires des bulletins météo, par la nourriture, j’essaie de m’alimenter régulièrement et par les siestes. Je note à chaque fois que je vais dormir pour essayer de ne pas me retrouver en déficit. Le bateau avait mis 12 jours en 2006 avec des conditions exceptionnelles donc je pars plutôt sur quinze jours.

Ça serait quoi pour vous « faire une belle Route du Rhum » ?

C’est me faire plaisir, avoir une belle trajectoire, faire de belles manœuvres, et de bien finir. Ce sont les objectifs mais je pars sans pression parce que je viens de récupérer la barre il y a quatre semaines officiellement. Alors je n’ai pas de pression mais j’ai l’envie de faire une belle Route du Rhum parce que je ne sais pas si je vais en refaire une autre derrière. Il y a un très beau plateau, le plus beau qu’on ait jamais eu, et il peut y avoir de la bagarre à n'importe quel niveau dans la course. J’ai souvent une étiquette technique, de Boat Captain des bateaux, alors là, partir en solo, pouvoir m’exprimer sur l’eau, je suis hyper heureux, c’est un grand bonheur.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…