Une semaine de course au large dans le monde - Cap au Sud !

Course au large
Lundi 19 décembre 2022 à 11h29

Logiquement, quand dans l’hexagone les températures tendent vers le négatif, c’est dans l’hémisphère Sud, à l’aube de la saison estivale, que l’actualité nautique se concentre, mais pas uniquement. Voici un résumé de la semaine écoulée.

Kirsten Neuschafer sur la Golden Globe Race ©Photo GGR - DR
Logiquement, quand dans l’hexagone les températures tendent vers le négatif, c’est dans l’hémisphère Sud, à l’aube de la saison estivale, que l’actualité nautique se concentre, mais pas uniquement. Voici un résumé de la semaine écoulée.

GGR - Giratoire pour Hobart

Dans la Golden Globe Race, course autour du monde en solitaire dans les conditions originelles de 1968, un bel anticyclone barre la route des deux leaders vers la Tasmanie, et cela pourrait rebattre les cartes. En effet, le Britannique Simon Curwen, solide meneur de la flotte depuis le départ semble parti pour le contourner par le Nord, soit tout au près. Dans le même temps, la Sud-Africaine Kirsten Neuschafer parcourt deux fois plus de distance chaque jour en ayant attaqué le rond-point formé par les hautes pressions par le Sud, et donc au portant.

Nautisme Article
© Image GGR - Illustration MULTI.media pour Figaro Nautisme
Mais en mer, et au rythme lent de ces voiliers d’antan, la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain, et l’anticyclone se déplaçant vers l’Est, la remontée vers la porte de passage obligatoire de Hobart se révèlera peut-être plus ardue dans les prochains jours. Derrière les deux premiers, ils ne sont plus que 5 en course, ce qui illustre parfaitement la difficulté de cette épreuve d’endurance, dans des conditions extrêmes, sur des voiliers de seulement 11 mètres.

Nautisme Article
© Photo Team Milai - Globe40

Globe 40 - Gagner à Ushuaia

Atteindre Ushuaia en voilier après avoir franchi le mythique Cap Horn, en double, en course et en venant de Tahiti n’est déjà pas banal, alors imaginez le bonheur de l’équipage franco-japonais de Mirai, vainqueur de l’étape entre Papeete et la Terre de Feu de ce tour du monde en Class40 ! Masa Suzuki et Estelle Greck ont dominé cette longue étape 4650 milles nautiques disputée essentiellement au portant, mais marquée par plusieurs dépressions typiques des latitudes Sud. Partis le 26 novembre dernier de Papeete, ils ont mis 19 jours 19 heures à la moyenne de 9,84 nœuds pour atteindre la ville Argentine. Ils devancent de 11 heures le second, Sec Haya, qui reste néanmoins leader au classement général aux points. Descendus jusqu’à 55 degrés Sud pour passer la pointe de l’Amérique du Sud, les concurrents ont vraiment vécu ce qu’ils étaient venus chercher : du vent fort, du froid piquant, des vagues abruptes, et donc des images à jamais gravées dans leurs rétines de marins. Après quelques jours de repos, les cinq voiliers quitteront le cadre sublime de la Terre de Feu, emprunteront à nouveau le Canal de Beagle mais vers l’Ouest cette fois, avant de mettre cap au Nord et viser la ville de Recife au Brésil, terme de la sixième étape.

Nautisme Article
© Photo Nico Martinez - 44Cup

44Cup – Monaco "rules the waves" à oman

Disputée en RC44, monotype co-designé par le quintuple de la Coupe de l’America Russel Coutts et l’architecte naval Andrej Justin et lancé en 2007, la 44Cup, inaugurée en 2019, se joue en cinq Grands Prix dont le dernier s’est conclu le weekend dernier. À Oman, étaient réunis neuf bateaux de sept nationalités différentes. Cette dernière course a été remportée par le voilier Team Nika du Yacht Club de Monaco, qui a fini sur le podium de 8 des 10 manches disputées. Il devance les Suédois d’Artemis Racing et un autre Monégasque, Charisma. Cette troisième place permet à ce dernier de remporter le championnat 2022 avec 7 points d’avance sur le Slovène Ceeref. Il faut dire que l’équipage mené par le Néerlandais Nico Poons, assisté à la tactique par le kiwi Hamish Pepper, a fait forte impression tout au long de la saison. S’ils avaient laissé la victoire dans la manche initiale à leur principal concurrent, ils ont ensuite aligné trois victoires d’affilée à Cascais (Portugal), Marstrand (Suède) et surtout Portoroz (Slovénie) qui était aussi le Championnat du monde du monotype. C’est le deuxième sacre pour Charisma après celui de 2018, mais il leur avait alors fallu attendre la dernière manche de la dernière course de la saison pour l’emporter. Arrivés à Oman en favoris, l’expérience de l’équipage leur a permis de contrôler la course et d’assurer un podium synonyme de victoire finale.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…