Sydney-Hobart : Andoo Comanche le premier sur la ligne, Celestial favori pour la victoire

Course au large
Jeudi 29 décembre 2022 à 11h30

109 bateaux, 628 milles, un soleil radieux au départ, de la brise au large, des arrivées au couteau et un suspense haletant quant à la victoire finale, à 77 ans la Rolex Sydney-Hobart continue d’entretenir sa légende.

©Photo Rolex - Carlo Borlenghi
109 bateaux, 628 milles, un soleil radieux au départ, de la brise au large, des arrivées au couteau et un suspense haletant quant à la victoire finale, à 77 ans la Rolex Sydney-Hobart continue d’entretenir sa légende.

Au départ de Sydney, le 26 décembre à 13h locales, le vent soufflait à 10-15 nœuds du Nord-Nord-Est, sous un soleil radieux et un ciel bleu. Le vent portant annoncé laissait entrevoir une possibilité de battre le record actuellement tenu par Comanche (alors propriété de Jim Cooney/Samantha Grant) en 1 jour, 9 heures, 15 minutes, 24 secondes. Peu après le départ, Andoo Comanche et Wild Oats effectuaient un 720° de réparation mais accompagnés des deux autres maxis de 100 pieds Law Connect et Black Jack, ils se retrouvent malgré tout rapidement en tête des 109 bateaux dont vingt menés en double.     

Nautisme Article
Propriétaire et Skipper d'Andoo Comanche récompensés pour leur victoire en temps réel - © Rolex Carlo Borlenghi

Quatrième victoire pour Andoo Comanche  

Passée la Pointe de Sydney Heads, le spectacle de la flotte se dirigeant vers le sud en direction de la Tasmanie est superbe. La ligne d'arrivée sur la Derwent River à Hobart, est alors à 628 milles nautiques des étraves. 1 jour, 11 heures, 56 minutes et 48 secondes, Andoo Comanche, skippé par John Winning Jr, franchissait la ligne le premier, soit la quatrième victoire en temps réel pour ce plan Verdier/VPLP après 2015, 2017, année du record, celle de 2019, année du 75e anniversaire de la course. C’est également la première fois qu’un voilier l’emporte aux mains de trois propriétaires différents. Il devance sur la ligne le Law Connect de Christian Beck, le Black Jack de Peter Harburg et enfin Hamilton Island Wild Oats de l’incontournable famille Oatley. Pour la cinquième place en temps réel, la bataille a été acharnée entre le 70 pieds Willow copropriété de Jim Cooney et Samantha Grant et le 80 pieds Stefan Racing skippé par Grant Wharington. Longtemps devant, ce dernier a pourtant été précédé par Willow sur la ligne mais de seulement 1 minute et 10 secondes d’avance après plus de 42 heures de course.   

Nautisme Article
Le TP52 Celestial - © ANDREA FRANCOLINI AFP

Celestial en ballotage favorable  

Après un départ et des premières heures plutôt calmes, dès le lendemain, le vent a commencé à se lever, soufflant vraiment fort dans la nuit, les vagues balayant les ponts déclenchant plusieurs gilets de sauvetage automatiques, soit les conditions attendues sur la légendaire Sydney Hobart. Derrière Willow et Stefan Racing, le top 10 est occupé par une rafale de plans Reichel/Pugh : le RP66 Alive de Phillip Turner, le RP72 URM d'Anthony Johnston, le RP69 Moneypenny de Sean Langman et le RP63 No Limit de David Gotze. Il faudra attendre encore quelques heures, que les plus petits bateaux soient tous arrivés, mais le titre très convoité de vainqueur toutes classes en temps compensé récompensé par la Tattersall Cup, semble à la portée de Sam Haynes et de son TP52 Celestial. Celui qui est également vice-commodore du Cruising Yacht Club of Australia, organisateur de la course, reste cependant prudent et patient. Il se méfie notamment du GP42 Enterprise Next Generation de Anthony Kirke, qui a fait une demande de réparation de 16h au jury de la course. Le bateau Ouest-Australien a en effet porté assistance au à KOA lorsque ce dernier a perdu son safran, et le verdict pourrait avoir bien impacter le classement final. Si tel était le cas, ce serait une nouvelle et immense désillusion pour Sam Haynes qui a déjà été relégué à la seconde place il y a un an, cette fois suite à une protestation à son encontre. Tellement déçu qu’il a un moment envisagé d’abandonner la voile, il a, avec le soutien de son équipage, décidé de revenir encore une fois avec ce bateau acquis en 2019, pour tenter de l’emporter. Derrière lui à ce classement encore provisoire, on trouve trois autres TP52. Il y a tout d’abord Gweilo (Matt Donald et Chris Townsend) qui précédait encore Celestial à 11 milles de l’arrivée mais a craqué dans le dernier duel de virements de bord. Viennent ensuite Caro (inscrit sous pavillon néo-zélandais et skippé par Max Klink) et Warrior Won, propriété de Christopher Sheehan, de Rhode Island.   

Mise à jour le 30/12/2022 : Celestial vainqueur de la Rolex Sydney Hobart 2022

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…