L'Irlande, une terre de tempêtes

Carnet de voyage
Lundi 16 décembre 2019 à 6h30

L’Irlande a été touchée par plusieurs tempêtes de manière successive ces dernières semaines semaines. La rédaction revient sur les phénomènes météo les plus violents que le pays ait connus.

©Tuxboard
L’Irlande a été touchée par plusieurs tempêtes de manière successive ces dernières semaines semaines. La rédaction revient sur les phénomènes météo les plus violents que le pays ait connus.

Pendant l'automne et l'hiver, l'Irlande et les îles britanniques sont très fréquemment balayées par des tempêtes.

Ce contexte tempétueux n'a rien d'anormal, puisque les dépressions descendent souvent des pays du nord (l'Islande, en particulier) avant de toucher l'Irlande, l'Ecosse et le Pays de Galles. Entre la fin de l'automne et le début d'hiver (c'est donc en ce moment la période la plus tempétueuse), il arrive que l'Irlande soit frappée par 1 à 2 tempêtes par semaine. C'est la situation qu'a connu le pays depuis début décembre, avec un impact plus fort sur les côtes de l'ouest. 

Parmi les tempêtes les plus marquantes de l'Histoire de l'Irlande, on peut citer :

- L’ex-ouragan Ophelia, mi-octobre 2017 : sans aucun doute l’une des pires tempêtes de l’Histoire du pays. Une rafale de 191 km/h a été enregistrée sur l’île Fastnet au sud de l’Irlande le 16 octobre 2017. Sur les autres côtes du sud-ouest, ce sont des vents compris entre 140 et 165 km/h qui ont été enregistrés le même jour. L’ouragan Ophelia est exceptionnel : pour sa trajectoire aussi près de l’Europe, pour son passage en catégorie 3 sur 5 à proximité des Açores, mais aussi pour la violence de ses vents en Irlande. Ophelia est le deuxième ouragan, depuis 1900, à toucher terre en Irlande après Debbie en 1961.

- Ulli, le 31 décembre 2011 : formée au nord-ouest de l’Europe, la dépression Ulli a tout d’abord concerné la Scandinavie, avant de descendre vers le Royaume-Uni : l’Ecosse et l’Irlande ont été touchés par des vents compris entre 160 et 175 km/h. Une rafale de 169 km/h a été relevée à Malin Head au nord de l’Irlande.    

 - La tempête du 15/16 octobre 1987, surnommée « l’ouragan de Bretagne » : il ne s’agissait pas d’un ouragan à proprement parler, mais juste d’une très violente tempête (la plus forte que la France ait connue). Il y a 30 ans exactement, une dépression se creuse alors de façon explosive (on parle de "bombe météorologique") tout en se dirigeant vers la Bretagne qu’elle atteint dans le milieu de nuit du 16 au 17 octobre, avec une pression record de seulement 948 hPa. Elle remonte ensuite vers l’Angleterre puis la mer du Nord avec une puissance constante. La tempête fit d’ailleurs aussi d’énormes dégâts en Angleterre : pour ce pays, ce fut la catastrophe climatique la plus coûteuse de tous les temps. Surnommée « The Great Storm » dans les pays anglo-saxons, la tempête de 1987 a causé la mort de 22 personnes en Europe. Une rafale à 220 km/h a été enregistrée à Granville dans la Manche dans la nuit du 16 au 17 octobre 1987. En Irlande, l’inquiétude était grande mais les vents n’ont pas soufflé aussi violemment : de 120 à 140 km/h sur les caps les plus exposés.

- L’ouragan Debbie en 1961 : avant Ophelia aujourd’hui, Debbie était le seul ouragan à avoir un jour concerné l’Irlande (depuis le début des relevés). Debbie détenait aussi jusqu’alors le record de vent enregistré sur le pays : 183 km/h. Après s’être formé près du Sénégal, l’ouragan est remonté vers les Açores et a frappé l’Irlande en catégorie 1/5. En balayant l’Irlande, le phénomène a causé la mort de 18 personnes et fait des millions de dollars de dégâts.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.