Fortes grandes marées cette semaine : un coefficient de 115

Par Figaronautisme.com
Lundi 18 mars 2019 à 6h30

Les grandes marées d'équinoxe ont lieu entre mercredi et dimanche avec un coefficient qui va atteindre 115 ce vendredi. Les conditions météo calmes et ensoleillées de cette semaine seront idéales pour en profiter.

Les grandes marées d'équinoxe ont lieu entre mercredi et dimanche avec un coefficient qui va atteindre 115 ce vendredi. Les conditions météo calmes et ensoleillées de cette semaine seront idéales pour en profiter.

L’équinoxe de printemps se produit ce mercredi 20 mars à 22h58 (heure de Paris). A cette occasion, la météo deviendra enfin printanière après le grand balayage des perturbations de la semaine dernière. Le soleil sera de retour, et la douceur également en fin de semaine.

A l’approche du printemps, les grandes marées sont généralement parmi les plus fortes de l’année. Ces prochains jours, il s’agira des deuxièmes grandes marées les plus puissantes de l’année, après celles de septembre prochain :

Mercredi : 100 / 107

Jeudi : 111 / 114

Vendredi : 115 / 115

Samedi : 113 /109

Dimanche : 104

A quoi correspondent les coefficients de marée ?

Le coefficient est exprimé en centièmes et varie de 20 à 120, indiquant la force de la marée. Il s’agit d’une valeur relative qui est valable pour tous les ports français mais ses conséquences ne sont pas les mêmes partout en fonction de la topographie du littoral (baies, mer fermée, etc...). Les plus grandes marées (marées de vives-eaux) se produisent lorsque la Lune et le soleil se trouvent en conjonction ou opposition par rapport à la Terre : leurs forces d'attraction s'ajoutent (c'est l'équinoxe, comme c'est le cas cette semaine). Inversement, les marées sont faibles (marées de mortes-eaux) lorsque la Lune est à 90° de l'axe Soleil-Terre (situation de premier ou de dernier quartier).

Ainsi, un coefficient de 20 = la plus faible marée possible Coefficient de 95 = une vive-eau moyenne Coefficient de 100 = une vive-eau d'équinoxe moyenne Coefficient 120 = la plus forte marée possible

 Pour profiter des bienfaits de l’air marin ces jours-ci, une seule restriction, prendre garde aux horaires de pleine mer et de basse mer afin de ne pas se laisser piéger. A l'approche des grandes marées, la mer se retire sur des centaines de mètres et laisse découvrir de grandes étendues dans lesquelles sont généralement enfouies moules, palourdes et crabes.

Pluie et vent la semaine dernière : méfiance envers les coquillages

Mieux vaut éviter la pêche à pied après une période de très mauvais temps, comme c’était le cas la semaine dernière sur les côtes de la Manche et la mer du Nord : le risque de contamination des coquillages existe car ces organismes vivants filtrent en effet l'eau de mer pour en tirer les éléments nécessaires et retiennent par la même occasion les bactéries, virus et polluants présents. Quel que soit le temps, ne consommez jamais de coquillages sans vous êtes renseignés au préalable sur le site de pêche.

A lire aussi :

Grande America : où va arriver la marée noire ?

Wave Bumper : une innovation française pour protéger le littoral