Crystal River, le refuge des lamantins

Lundi 18 janvier 2016 à 07h50

Mots clés : ,

Il existe peu d'endroits dans le monde où rencontrer facilement des lamantins à l'état sauvage. Au nord-ouest de la Floride, dans le comté de Citrus, il est possible de nager avec les mammifères, au cœur de l'hiver, en se glissant doucement dans les eaux chaudes de la rivière Crystal.


Le lamantin se déplace à une vitesse moyenne de 5 à 8 km/h, capable de « pointes » à 30 km/h sur de courtes distances. Crédit photo : Ramos Keith (U.S. Fish and Wildlife Service)

Saviez-vous que le lamantin contribua fortement à faire naître la légende des sirènes du temps des grands navigateurs ? Ce gros mammifère totalement aquatique passe le plus clair de son temps à dormir, manger et se promener. Il est plutôt paisible et inoffensif, l'animal ! Il vit essentiellement en eaux douces et saumâtres (à la différence du dugong, qui ne vit qu’en milieu marin), dans les rivières, les estuaires, les baies et les écosystèmes côtiers.

 

Sources bienfaitrices

Le lamantin est très sensible à la température de l’eau : 20°C est un minimum pour qu'il puisse s'épanouir, c'est pourquoi l'espèce se plie aux migrations saisonnières. L’été, l’animal circule dans les rivières de Floride et les eaux côtières alentours. Quand la température de l’eau commence à chuter, les populations se rassemblent et migrent vers les sources d’eau chaude de la péninsule : Blue Spring (côte est) et les fleuves Crystal ou Homosassa (nord-ouest) comptent d’importants rassemblements. Les lamantins y restent de novembre à mars car dans ces refuges naturels, l’eau se maintient toute l’année à une température moyenne de 22°C.

Tout est très bien organisé dans la réserve de Crystal River pour aller à la rencontre du mammifère : vous pouvez louer un petit bateau à la journée, on vous confie des cartes indiquant les différentes zones de navigation, celles qui sont interdites à la baignade, les limitations de vitesse à respecter. Charge à vous de ne pas oublier un petit appareil photo étanche pour immortaliser la rencontre, tout en restant à plusieurs mètres de l'animal pour ne pas le déranger. Evitez toutefois la pleine période touristique de décembre et préférez les mois de novembre ou de janvier-février. A une période de moindre affluence, vous augmenterez vos chances de nager aux côtés d'une femelle et de son petit ! Enfin... « petit » : le nouveau-né pèse déjà une trentaine de kilos pour 1,20 m de longueur. Il peut peser jusqu’à 1.500 kg à l'âge adulte, pour une taille de 3 à 4 mètres. Mais le petit lamantin pourra-t-il atteindre ses 70 ans d’espérance de vie ? Rien n’est moins sûr. L’espèce est considérée comme «en danger*», mais elle est partout protégée par les législations nationales. L’animal a déjà disparu de plusieurs régions insulaires, notamment des Antilles. Mais un projet de réintroduction de l'espèce a pour objectif de réintroduire l'animal en Guadeloupe, via la réserve naturelle du Grand Cul-de-sac marin. La Floride comptait 1267 lamantins en 1991. Ils sont aujourd'hui plus de 6.300 grâce aux efforts qui ont été faits pour les protéger.

 

Vie à haut risque

Les menaces qui pèsent sur le lamantin sont multiples. En premier lieu, la destruction de son habitat : constructions côtières, barrages, assèchement des marais, destruction de la mangrove, sont autant d’écueils auxquels il doit faire face. Déjà pénalisé par une maturité sexuelle tardive, qu’il acquiert à cinq ans, et une reproduction lente (12 mois de gestation, un petit par portée, et une portée tous les cinq ans seulement), le lamantin peine aujourd’hui à trouver des endroits pour se reproduire. Il souffre également de la pollution des eaux, n’est pas épargné par le braconnage, et est encore victime de la chasse traditionnelle. Le lamantin est aussi capturé accidentellement dans les filets de pêche. Bien sûr, l’industrie touristique a sa part de nuisance : bruit, surfréquentation, mais surtout hélices de moteurs hors-bord qui, quand elles ne tuent pas, laissent de lourdes cicatrices sur le corps de l’animal.

Soyez donc prudent si vous décidez d’aller à sa rencontre. Le lamantin est d’autant plus vulnérable qu’il se laisse facilement approcher. Deux associations américaines œuvrant pour sa sauvegarde rappellent les comportements à adopter : respecter les zones sanctuaires, regarder sans toucher, ne pas trop s’exciter en cris et coups de palmes. Elles jugent tout de même bon de préciser : ne pas séparer les petits de leurs mères et ne pas les chevaucher.

 

* Le lamantin devrait être retiré de la liste des espèces en danger car sa population a fortement augmenté, tout particulièrement en Floride, a estimé jeudi l'Agence américaine de protection animale (Fish and Wildlife Service, FWS). L'organisme a proposé de rétrograder le mammifère marin à la catégorie d'espèce "menacée"


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction