Cochin, la « reine de la mer d'Arabie »

Dimanche 24 janvier 2016 à 07h02

Située sur la côte de Malabar dans l’État indien du Kerala, Cochin est non seulement la capitale économique de l’État mais aussi une destination touristique, qui attire visiteurs locaux et étrangers, qui viennent profiter de ses plages ou découvrir son riche passé colonial. Présentation.


Jewish Synagogue

Une destination hivernale Composée de trois parties principales : Ernakulam, la péninsule de Mattancheri, communément appelée Fort Cochin et l’île artificielle de Wellingdon, construite dans les années 1920 avec les produits de dragage de la baie, Cochin attire chaque année de nombreux visiteurs. En 2014, quelque « 372 997 touristes étrangers et 2,72 millions d’Indiens y ont séjourné », selon les chiffres communiqués par l’Office du Tourisme de l’État de Kerala. « La meilleure période pour aller à Cochin débute en octobre et se termine en mars. Pendant cette période, le climat est chaud et sec, avec une température moyenne de 32 °C la journée et de 20 °C la nuit, nous explique-t-on à l’Office du Tourisme. Cochin est situé 10 degrés au Nord de l’Équateur, du coup, le climat est chaud et humide à certains moments de l’année. Le pays connaît d’ailleurs de fortes moussons entre juin et septembre à cause de la mousson du Sud-Ouest. La mousson du Nord-Ouest engendre quant à elle du crachin d’octobre à décembre ». C’est donc entre octobre et mars que les visiteurs pourront profiter au mieux des plages bordées de cocotiers et des lagunes d’eaux douces du bras d’eau de la ville, ou tout simplement d’une balade dans Fort Cochin.

 

Berceau du commerce aux épices Considérée au XIVe siècle comme la « Reine de la mer d’Arabie » pour sa position stratégique et son port, qui compte parmi les plus importants du pays, Cochin, porte d’entrée du Sud de l’Inde mais également centre névralgique du commerce d’épices, a fait l’objet de nombreuses convoitises par le passé. Colonisée tour à tour par les Portugais, les Hollandais puis les Britanniques, la ville, qui a également accueilli au cours des six derniers siècles de nombreuses communautés juives et chrétiennes d’Europe ou du Moyen-Orient, demeure aujourd’hui très cosmopolite à tous les niveaux, de la gastronomie à l’architecture, en passant par la religion ou les langues. Tournée vers le futur, Cochin, moderne et animée, conserve également de nombreuses traces de son passé, que l’on découvre en visitant son quartier historique, Fort Cochin.

 

Fort Cochin, une histoire coloniale Niché sur une péninsule au Sud-Ouest de la ville, Fort Cochin dévoile son charme à ceux qui s’y aventurent, à pied ou en rickshaw. En se perdant dans les rues du quartier historique, on se plonge dans le passé de la ville au gré des rues à la découverte des monuments et bâtiments érigés à l’époque coloniale : Fort Immanuel, symbole de l’alliance stratégique entre le Maharaja de Cochin et le roi du Portugal, le cimetière néerlandais, témoin lui aussi de cette période, la Thakur House, construite sur l’un des bastions du vieux Fort néerlandais, ou Princess Street, dont les ruelles pavées sont entourées d’architecture coloniale portugaise, hollandaise et britannique. St. Francis Church, la plus vieille église européenne érigée en Inde, mérite elle aussi qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour voir le tombeau de Vasco de Gama, explorateur et fondateur de l’Inde portugaise. À proximité se trouve la cathédrale Sainte-Croix, un bâtiment de style gothique construit par les Portugais au XVIe siècle, puis détruit par les Britanniques en 1795, avant d’être reconstruite en 1887.

En poursuivant vers la mer, on découvre Cochin Club, qui abrite une impressionnante collection de trophées sportifs ainsi qu’une grande bibliothèque. Implanté dans un magnifique parc, ce club, accessible uniquement aux Anglais à son ouverture au début du XXe siècle, conserve son ambiance typiquement britannique. Pourquoi ne pas faire ensuite une petite pause au square Vasco de Gama et découvrir la cuisine locale sur l’un des étals, ou admirer les filets de pêche chinois descendre dans la mer et remonter plein de poissons grâce à un système de leviers introduit par les commerçants chinois au XIVe siècle ? Ne manquez pas non plus la Bishop’s House. Construite en 1506 sur une petite colline à proximité de Parade Ground où les colonisateurs portugais, anglais et néerlandais paradaient par le passé, cette ancienne résidence du Gouverneur portugais se distingue par de larges arches gothiques qui ornent sa façade, et par un chemin circulaire qui mène à l’entrée de la maison. Fort Cochin abrite également l’équivalent de Wall Street à Cochin, l’International Pepper Exchange à Jewtown, idéal pour en apprendre plus sur les anciennes pratiques du commerce des épices.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction