Raphaëla Le Gouvello fondatrice de Respect Ocean : « je souhaite que nous retrouvions un lien sain avec la mer »

Carnet de voyage
Lundi 6 avril 2020 à 15h20

Quand l’homme n’est pas là, les poissons dansent ! Depuis plusieurs jours maintenant, nous découvrons des images de dauphins qui viennent s’amuser près des ports ou bien encore des poissons qui se réinstallent dans le Grand Canal de Venise. Un phénomène que nous explique la scientifique, navigatrice et fondatrice de l’organisme Respect Ocean : Raphaëla Le Gouvello.

Quand l’homme n’est pas là, les poissons dansent ! Depuis plusieurs jours maintenant, nous découvrons des images de dauphins qui viennent s’amuser près des ports ou bien encore des poissons qui se réinstallent dans le Grand Canal de Venise. Un phénomène que nous explique la scientifique, navigatrice et fondatrice de l’organisme Respect Ocean : Raphaëla Le Gouvello.

Avant d’être fondatrice de l’association Respect Ocean, Raphaëla Le Gouvello était navigatrice et scientifique. Elle traversa dans les années 2000 sans assistance et en solitaire l’océan Atlantique, la Méditerranée, le Pacifique… Originaire du Morbihan et passionnée par la mer, elle est depuis 2013 la fondatrice de Respect Ocean, un organisme qui connecte les différents acteurs de l’économie bleue autour de même valeurs : le respect et la protection de l’océan.

Nautisme Article
Raphaela Le Gouvello scientifique et fondatrice de Respect Ocean© Marcel Mochet

Est-ce que le confinement peut avoir un effet durable sur la nature ?

"Ce dont souffrent la mer et l’océan, c’est un effet combiné d’un changement climatique qui est en route et qui se cumule avec toute la pollution que subissent la faune et la flore océaniques. Pendant le confinement on a rapidement vu quelques effets de l’arrêt des activités humaines sur la nature, cependant, il faudra beaucoup plus de temps qu’un confinement de quelques mois pour vraiment voir s'inverser la courbe liée au changement climatique. En revanche, il faut être bien conscient de la vulnérabilité de notre système océanique et du fait qu’il faut garder en tête que la crise du covid-19 ne nous empêche pas non plus de préparer les futures crises écologiques."

Que pouvons-nous apprendre du retour des animaux pendant le confinement ?

"La faune et la flore sont constamment confrontées à la dégradation de la qualité des eaux, des habitats ainsi qu’à de la pollution sonore. Suite au confinement, l’homme est devenu silencieux et les activités humaines se sont complètement ralenties voire stoppées laissant la place à la faune qui se réapproprie des endroits où elle n’avait plus l’habitude de venir. Je pense que pour les chercheurs et la communauté scientifique c’est particulièrement intéressant de suivre ce qu’il se passe en ce moment. Ça montre bien que si on voit des mammifères marins comme les dauphins revenir près des côtes, c’est parce qu’il n’y a plus de pollution acoustique. Les images de Venise qui circulent sur internet sont particulièrement impressionnantes, en quelques jours sans activités humaines, l’eau s’est éclaircie et les poissons sont revenus."

Quelles leçons devons-nous tirer pour l'après-confinement ? 

"Je pense que le confinement nous invite à repenser notre façon de consommer et les liens que l’on entretient avec les produits de la mer et de l’océan. Nous savons que les produits de la mer sont ceux qui circulent le plus au monde et c'est très mauvais pour les espèces de poissons qui sont victimes de surpêche. Finalement pendant cette période je souhaite que nous retrouvions un lien sain avec la mer. Un peu comme ce que nous voyons à terre, des personnes qui décident de faire marcher les agriculteurs locaux en achetant plus près de chez soi. La mer a été un peu oubliée dans tout ça, mais au fond la solution est très simple. À l’issue de ce confinement, il faudrait se nourrir d’une pêche durable en soutenant les pêcheurs qui exploitent les produits de la mer de manière correcte…"

Êtes-vous inquiète pour l’environnement lors de l’après-confinement ?

"Un jour je suis optimiste en me disant «non» on est finalement en train de se poser les bonnes questions et puis le lendemain je me rends compte que l’après-confinement pourra être dévastateur pour notre terre si nous ne tirons pas les bonnes leçons de cette épreuve. C’est un peu la même chose que lorsque vous faites un régime, c’est l’effet « yoyo ». Aujourd’hui on a réussi à diminuer notre impact sur l’environnement malgré nous, mais demain lors de l’après-confinement, nous devons préserver cette réussite et ne pas se ruer sur la nature et les restaurants comme je l’entends autour de moi. Sinon, tout ce temps passé chez nous à donner une sorte de repos à la nature ne servira à rien et nous allons gravement aggraver la situation qui est déjà alarmante. Si nous sortons de cette crise sanitaire sans avoir appris de nos erreurs, nous allons directement nous jeter dans d’autres crises qui seront écologiques et climatiques et ce sera terrible…"

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.