5 parcs nationaux à ne pas manquer aux Bahamas !

Carnet de voyage
Dimanche 30 mai 2021 à 6h36

Alors que les voyageurs aspirent à voyager à nouveau, les Bahamas demeurent l’une des destinations les plus adaptées pour des vacances sans risque sanitaire. Tout comme ses longues plages désertes, les parcs nationaux de l’archipel offrent la garantie de multiples découvertes en plein air, avec la distanciation sociale nécessaire, pour un dépaysement inoubliable.

©Bahamas.com
Alors que les voyageurs aspirent à voyager à nouveau, les Bahamas demeurent l’une des destinations les plus adaptées pour des vacances sans risque sanitaire. Tout comme ses longues plages désertes, les parcs nationaux de l’archipel offrent la garantie de multiples découvertes en plein air, avec la distanciation sociale nécessaire, pour un dépaysement inoubliable.

Fondé en 1959, le BAHAMAS NATIONAL TRUST gère l’ensemble des parcs nationaux et réserves marines de l’archipel. Il propose des programmes d’éducation et de sensibilisation à la protection de l’environnement avec  notamment la préservation des nombreuses mangroves, l’un des écosystèmes très répandus aux Bahamas, et des espèces endémiques. Aujourd’hui, l’archipel compte 32 parcs nationaux et une dizaine de réserves marines et fait figure de destination à la fois pionnière et moteur en matière d’écologie et de protection de l’environnement.

INAGUA NATIONAL PARK – GREAT INAGUA

C’est le lieu de prédilection des flamants roses. Les marais salants du parc national d’Inagua constituent l’habitat parfait pour le flamant rose des Antilles, l’oiseau national des Bahamas. Quelques 80 000 flamants roses peuplent et se reproduisent sur l’île, après la crainte d’une quasi-extinction dans les années 1980. Les pélicans, les hérons et une myriade d’espèces d’autres oiseaux en font un spot recherché pour les observateurs ornithologiques.

ABACO NATIONAL PARK - GREAT ABACO

L’une des destinations majeures des Bahamas et dont le parc national au sud avait été épargné par l’ouragan Dorian en septembre 2019. Elle abrite l’une des forêts de pins les plus denses de l’archipel, habitat privilégié de l’Abaco Parrot, perroquet endémique et protégé des Bahamas qui se reproduit dans des cavités souterraines. On peut aussi y observer d’autres oiseaux endémiques : la paruline des Bahamas, l’hirondelle des Bahamas et le colibri des Bahamas.

PELICAN CAYS LAND AND SEA PARK - ABACO ISLANDS

Boosté par le succès et la popularité du parc marin d’Exuma, Pelican Cays intègre le giron du Bahamas  National Trust 14 ans après pour protéger les tortues marines vertes et le superbe récif corallien. Accessible uniquement en bateau, le parc attire les plongeurs dans ses eaux cristallines sans égal. Ses plages de sable sont réputées auprès des plaisanciers pour une pause pique-nique et ses anfractuosités offrent un  habitat parfait pour la reproduction des colonies d’oiseaux de mer.

BLUE HOLES NATIONAL PARK – NORTH ANDROS

Plus grande île des Bahamas, Andros est paradoxalement l’une des moins visitées, sauf pour les plongeurs et les pêcheurs à la mouche. Elle abrite la plus forte concentration de trous bleus au monde, soit environ 160 à l’inté-rieur des terres et au large des côtes. Le Captain’s Bill Blue Hole est le plus accessible et le  plus connu. Sa dimension circulaire quasi parfaite et sa berge idéale pour plonger dans la piscine d’eau, à la fois douce et salée, sauront séduire les amateurs de baignades spectaculaires.

EON LEVY NATIVE PLANT PRESERVE - ELEUTHERA

Près de Governor’s Harbour, la capitale sur l’île principale d’Eleuthera, cette oasis cachée vous emmène à  travers un certain nombre de jardins thématiques (plantes médicinales, plantes toxiques...). Une parcelle intègre une hutte autochtone d’Indiens Lucayans, recréée à l’identique, et des spécimens de plantes comestibles découverts par la population locale ou apportés par les Africains, les Espagnols, les Britanniques... La réserve accueille aussi des oiseaux endémiques comme le colibri des Bahamas et le grand lézard Cuckoo. La Tour d’Ethan surplombe la canopée avec une vue magique sur la mer.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.