Exposition La Mer imaginaire : immergez-vous à la Fondation Carmignac sur l'île de Porquerolles

Carnet de voyage
Vendredi 11 juin 2021 à 12h00

Du 20 mai au 17 octobre 2021, pour la quatrième saison de la Villa Carmignac, l'exposition "La Mer imaginaire" transforme ses espaces en un muséum d'histoire naturelle sous-marin interrogeant les interactions entre notre civilisation et le monde subaquatique.

Exposition La Mer imaginaire ©Fondation Carmignac
Du 20 mai au 17 octobre 2021, pour la quatrième saison de la Villa Carmignac, l'exposition "La Mer imaginaire" transforme ses espaces en un muséum d'histoire naturelle sous-marin interrogeant les interactions entre notre civilisation et le monde subaquatique.

La traversée de l'exposition

Conçue par le commissaire américain, Chris Sharp, elle puise son inspiration aussi bien dans l'architecture du lieu - les espaces immergés sous la villa et son plafond d'eau - que dans les oeuvres de la collection : la fresque sous-marine de Miquel Barceló ou encore le homard perché sur une chaise de Jeff Koons. Plusieurs prêts d'artistes français et internationaux comme Henri Matisse, Gilles Aillaud, Mathieu Mercier ou Gabriel Orozco viennent enrichir cet ensemble aux côtés de nouvelles productions de Bianca Bondi, Miquel Barceló, Lin May Saeed, Kate Newby et Hubert Duprat, créées pour l'occasion. L'exposition La Mer imaginaire se prolonge dans le Fort Sainte-Agathe et à la Villa Noailles, avec une commande photographique de Nicolas Floc'h sur les fonds marins de Porquerolles et de ses îles voisines, grâce à un partenariat avec le Parc National de Port-Cros. À travers des oeuvres aussi bien modernes que contemporaines, l'exposition entend célébrer la mer comme une ressource précieuse et évocatrice, grouillant de vie connue et inconnue, ouverte au merveilleux, à l'étrangeté, l'inattendu et dont l'immensité alimente depuis toujours notre imagination.

Cette exposition en véritable immersion est une constellation de micro-environnements subaquatiques, des surréalistes aux artistes pop et leurs héritiers, des représentations scientifiques à celles de l'imagination. Par contrastes ou similitudes, les oeuvres se lient et se délient en plusieurs regroupements qui se précisent et s'affirment au fil de la traversée. C'est à travers la figure « paternelle » de Jean Painlevé, choisie par Chris Sharp, que nous sommes guidés tout au long de l'exposition dans les profondeurs de la mer. En effet, un hippocampe majestueux photographié par le réalisateur et biologiste français inaugure la traversée poétique. Dans la première salle, baignée par les « couleurs de l'eau » de Porquerolles de l'artiste français Nicolas Floc'h, les visiteurs découvrent une oeuvre de l'artiste californienne Alex Olson. Représentant la flore ondulante d'un fond marin, cette dernière devient ici l'habitat d'une araignée de mer et d'un corail réalisés respectivement par les artistes Jean-Marie Appriou et Hubert Duprat. Cette première partie de La Mer imaginaire interroge plusieurs thèmes présents tout au long de l'exposition, notamment la notion d'artifice mais aussi notre regard sur la dichotomie entre nature et culture, héritée du siècle des Lumières et omniprésente dans les muséums d'histoire naturelle.

Nautisme Article
Jean Painlevé Buste de l'Hippocampe, 1931© Les Documents Cinématographiques, Paris

Nautisme Article
Alex Olson - Esther, 2017© Fondation Carmignac

Nautisme Article
HUBERT DUPRAT Corail Costa Brava 1994 - 2020© Marc Domage

Un squelette géant de baleine nous accueille ensuite, survolant et habitant l'espace en forme de croix d'une présence à la fois merveilleuse et menaçante. A travers la transformation quasi alchimiste de la matière, où les os deviennent vibrants de vie sous le bassin d'eau, l'artiste sud-africaine Bianca Bondi évoque le cycle de mort et de renaissance de la nature. Les oeuvres de Michael E. Smith viennent approfondir les thèmes abordés au début de la traversée. Une petite photographie de poissons luisants (GloFish) aux couleurs variées, exemples des premiers animaux de compagnie génétiquement modifiés mis sur le marché au début des années 2000, est exposée entre une forêt de méduses multicolores de Micha Laury. Dans une autre salle, parmi d'autres photographies de Jochen Lempert et Jean Painlevé, des oeuvres de Henri Matisse, Gabriel Orozco et Yuji Agematsu dialoguent de façon toute aussi insolite et inattendue. Les Spume en lévitation de l'artiste mexicain Orozco des sculptures qui ressemblent autant à de pâles raies manta qu'à des oiseaux qui flottent devant une tapisserie de Matisse mêlant ostensiblement ciel et mer avec élégance et ambiguïté.

Nautisme Article
BIANCA BONDI The Fall and Rise, 2021© ADAGP, Paris, 2021 – Fondation Carmignac

Nautisme Article
MICHAEL E. SMITH Untitled, 2011© Marc Domage

Nautisme Article
MICHA LAURY Sans titre (Les Méduses), 2006© © ADAGP, Paris, 2021 – Fondation Carmignac

Ailleurs dans l'exposition, des artistes puisant dans le vocabulaire du pop art produisent un effet surprenant, si ce n'est éclatant. Du homard gonflable en équilibre de Jeff Koons à l'orque en peluche sur un banc d'écolier de Cosima von Bonin en passant par la baleine imaginaire d'Allison Katz ou la peinture monumentale de Leidy Churchman, il devient ici évident que la mer est à la fois une source d'inspiration et une métaphore parfois tragique de l'inconscient. Au moment de quitter les lieux, les visiteurs reçoivent de l'artiste californien David Horvitz, une discrète invitation, différente chaque jour, pour une pensée ou un comportement à adopter au contact de la mer, près de la Villa. Dans les jardins, longeant la prairie, Mathieu Mercier met en scène un couple de salamandres anthropomorphes évoluant entre un paysage de terre aride et un aquarium pendant que les requins de Jean-Marie Appriou dansent au milieu des cannes de Provence du jardin. Tous ces exemples ne sont que quelques-unes des nombreuses représentations qui nourrissent la réflexion derrière La Mer imaginaire et dont les juxtapositions génèrent autant de relations que de digressions.

Nautisme Article
Jeff Koons Acrobat, 2003-2009© Jeff Koons – Collection Carmignac

Nautisme Article
Cosima Von Bonin KILLER WHALE WITH LONG EYELASHES 2 (SCHOOL DESK VERSION), 2018© Jason Metella

Nautisme Article
Leidy Churchman Untitled (Billboard of an Empty Bed), 2018© Lewis Ronalds

Nautisme Article
JEAN-MARIE APPRIOU The Dance, 2018© Fondation Carmignac

Carte blanche pour Miquel Barceló

D'une île à l'autre, de Majorque à Porquerolles, de son atelier catalan à la Villa Carmignac, Miquel Barceló inscrit son travail dans une continuité méditerranéenne. En écho à La Mer imaginaire, une carte blanche lui est donnée pour métamorphoser toute la galerie voûtée de la Villa. Artiste profondément insulaire, il tire de la mer, du sable, du paysage marin même, la matière de son inspiration.

Nautisme Article
Miquel Barceló Ressac, 2021 © ADAGP, Paris, 2021 – Fondation Carmignac

 

L'exposition temporaire du Fort Saint-Agathe

Cette année, la Fondation Carmignac a souhaité prolonger l'exposition en dehors de la Villa. En partenariat avec le Parc National de Port-Cros, la salle voûtée du Fort Sainte-Agathe, dont la terrasse à 360° surplombe toute l'île, a été rénovée et présente le travail de Nicolas Floc'h issu d'une commande photographique réalisée dans les eaux de Porquerolles. Plusieurs photographies des fonds sous-marins de l'île du Levant sont également présentées à la Villa Noailles (Hyères).

Nautisme Article
Fort Saint Agathe© Laurent Lecas, Parc national de Port-Cros

Le Poisson Ivre, berceau des sens

Après cette immersion unique, une dernière étape s'impose. « Le Poisson Ivre de la Courtade », réservé aux visiteurs, va donner la touche finale pour fixer le souvenir de cette expérience dépaysante, enrichissante, et permet l'échange convivial. Accueillis par un équipage de passionnés, le couple de restaurateurs Lise Lambert et Jean-Baptiste Battini, ainsi que le chef Hugo Mancel, c'est à l'ombre des pins odorants et aux chants des cigales dans une ambiance authentique et détendue, que la culture culinaire du chef s'exprime en totale cohérence avec l'esprit de liberté du lieu.

Nautisme Article
Entrée du restaurant "Le poisson ivre de la Courtade"© Sophie Savant-Ros© Sophie Savant-Roz

 

Préparer ma visite

Située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'île de Porquerolles, longue de 7 km et large de 3 km, fait partie de la commune d'Hyères et du Parc national de Port-Cros. Elle est accessible en bateau (15 minutes de traversée) et les visiteurs y circulent à pied ou à vélo. Prévoir des chaussures souples pour visiter les jardins et de les enlever pour visiter le bâtiment. Les expositions se découvrent pieds nus.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.