Voyager hors-saison : bénéfique pour les souvenirs...et le porte-monnaie !

Carnet de voyage
Jeudi 28 octobre 2021 à 16h04

Moins de touristes, moins de dépenses, de vraies vacances en somme. Encore faut-il "rouler sa bosse" aux bons moments...

©Illustration Adobe Stock
Moins de touristes, moins de dépenses, de vraies vacances en somme. Encore faut-il "rouler sa bosse" aux bons moments...

De plus en plus de vacanciers chevronnés font le choix de voyager hors-saison. À cette période les prix des locations sont enthousiasmants et peuvent chuter jusqu'à 50% ! Le même principe est appliqué aux différentes activités proposées sur place. Il n'est pas rare de craindre l'effet de masse, les lieux qui grouillent de monde, les petites bousculades... Si tel est votre cas, pérégriner en "saison-morte" est une décision sensée. Moins de stress en perspective, de vraies vacances en somme. Moins de touristes, moins de dépenses, autant de bénéfices pour vos souvenirs et votre porte-monnaie. Encore faut-il "rouler sa bosse" aux bons moments.

Les températures et les conditions météorologiques varient d'une région à l'autre ; si vous vous aventurez en Europe du Nord en décembre, vous devrez faire face à des températures glaciales et des averses de neige, tandis que les pays méditerranéens comme la Grèce offrent un bon ensoleillement et des températures relativement douces.

Asie du Sud-est - de juin à octobre

Pourtant compacte, elle abrite des climats incroyablement variés. Peu nombreux sont les voyageurs qui s'y risquent en basse-saison. Mais avec un peu de planification, vous pourrez profiter d'un périple fantastique.   Rappelez-vous seulement que les mois hors saison coïncident avec la saison des pluies. Les pluies de mousson se produisent entre juin et octobre dans la plupart des régions d'Asie du Sud-Est, mais les conditions météorologiques peuvent varier considérablement en fonction de la destination. Pendant cette période, votre voyage peut être perturbé par des averses torrentielles. Les rares chanceux expérimenteront le soleil et les périodes de pluie de courte durée.

Nautisme Article
Bali© Sous licence CC/Dave

Voici les mois de basse saison pour certains des hauts lieux de l'Asie du Sud-Est :

Bali - d'avril à juin

Bangkok et le nord de la Thaïlande - de mai à octobre Îles thaïlandaises (golfe de Thaïlande) - octobre à décembre

Îles thaïlandaises (mer d'Andaman) - de juin à octobre Vietnam - de mai à septembre

Cambodge - juillet à septembre

Japon / Chine / Taïwan - de novembre à mars

Nautisme Article
Japon© Sous licence CC/Aohzan

En Chine, l'hiver est une parenthèse, la meilleure période pour échapper à la foule. Pour peu que ne vous rendiez dans des destinations hivernales ou des stations de ski telles que Harbin et Hokkaido...

Inde et Sri Lanka - de mai à août/septembre

L'Inde et le Sri Lanka connaissent des conditions météorologiques variées, certaines régions comme Goa étant dominées par les précipitations, et ce à tout moment de l'année.

Amérique du Nord

À l'exception des États tropicaux comme la Floride et Hawaï, la basse saison au Canada et aux États-Unis se situe entre les mois d'hiver de novembre et mars/avril.

Los Angeles, Vancouver et d'autres destinations de la côte ouest offrent des températures plus douces pendant cette saison, tandis que les villes du nord-est (New York, Toronto, Boston) se transforment en véritables merveilles hivernales.

Nautisme Article
Hawaï© Gerda Schellander

Les prix montent en flèche pendant les vacances d'hiver et les périodes de congés scolaires. Il est donc préférable d'éviter Thanksgiving, Noël, la Saint-Sylvestre et le congé de mars si vous ne voulez pas être confronté à des tarifs d'hôtel trop élevés et à des attractions bondées.

Au Mexique et dans les Caraïbes, la période hors saison commence peu après Pâques et dure jusqu'à la mi-décembre, juste avant que la saison des vacances ne batte son plein.

États-Unis - de novembre à mars

Hawaï - d'avril à début juin et de septembre à mi-décembre

Canada - de novembre à avril

Mexique - de mai à mi-décembre

Les Caraïbes - de mai à mi-décembre

Afrique

Dans de nombreuses destinations africaines (en particulier les hauts lieux du safari), les voyages en basse saison présentent de nombreux avantages : le désert du Kalahari permet d'observer des animaux sauvages pendant la basse saison ; au Kenya, la basse saison est synonyme de meilleures offres et de tarifs aériens internationaux plus avantageux ; en Tanzanie, la période des naissances tombe pendant les mois creuses, ce qui vous donne plus de chances de voir des lionceaux et d'autres bébés animaux.

Nautisme Article
Maroc© Illustration Adobe Stock

De plus, vous bénéficierez d'un excellent rapport qualité-prix, vous n'aurez pas à vous disputer l'espace lors des observations d'animaux sauvages, et la saison des pluies apporte des paysages luxuriants - qui offrent d'excellentes possibilités de photos.

Il peut être plus humide pendant la basse saison, mais si vous pouvez supporter un peu de pluie, les voyages hors saison sur ce continent présentent de nombreux avantages fantastiques. Afrique du Nord

Maroc - de novembre à février    

Égypte - de juin à août

Afrique centrale et de l'Est

Kenya et Tanzanie - mars à juin et octobre à décembre    

Ouganda - avril et mai    

Rwanda - avril, mai et novembre

Afrique australe

Afrique du Sud - avril à septembre    

Namibie et Botswana - décembre à avril    

Mozambique - mars à juin

Océanie

Australie - de juin à août

La plupart des gens veulent vivre l'expérience de l'été australien, mais visiter l'Australie pendant l'hiver (de juin à août) vous permettra d'économiser de l'argent.

Et comme le temps est encore agréable et chaud dans de nombreux endroits du pays, choisir de voyager pendant la basse saison présente de sérieux avantages.

Nouvelle-Zélande - juin à août

La saison hivernale creuse est similaire en Nouvelle-Zélande : vous trouverez beaucoup moins de monde dans tous les lieux touristiques populaires (à part les stations de ski qui parsèment le pays, bien sûr).

Nautisme Article
Nouvelle-Zélande© Sous licence CC/BernardM

Les prix baissent, les tarifs des hôtels aussi et, dans certaines destinations, vous aurez l'impression d'avoir tout le pays pour vous.

Avant de partir consultez les prévisions de La Chaîne Météo.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…