Transat AG2R – La Mondiale : Passation de savoir

Course au large
Vendredi 18 avril 2014 à 14h02

Parmi les duos de la 12e édition de la Transat AG2R – La Mondiale, certains ont tout de l’association du maitre et de l’élève. Les paires Martin Le Pape – Roland Jourdain ou Corentin Horeau – Michel Desjoyeaux en font partie. Entre eux, sur la route de Saint-Barth, on assiste donc à une passation de savoir… mais pas forcément que dans un sens.

Parmi les duos de la 12e édition de la Transat AG2R – La Mondiale, certains ont tout de l’association du maitre et de l’élève. Les paires Martin Le Pape – Roland Jourdain ou Corentin Horeau – Michel Desjoyeaux en font partie. Entre eux, sur la route de Saint-Barth, on assiste donc à une passation de savoir… mais pas forcément que dans un sens.

En 1992, Michel Desjoyeaux remportait la première édition de la Transat AG2R. Cette année-là, Corentin Horeau portait encore des couches-culottes. Même topo pour Martin Le Pape, lorsqu’en 1994, Roland Jourdain s’imposait à son tour à Gustavia. Alors finalement, leurs associations respectives sur cette 12e édition de la course, sont un peu l'alliance du « vieux sage » et du jeune loup. « J'avais envie d'apprendre pendant cette traversée. J'ai donc réfléchi à quelqu'un d'expérience qui pouvait m'aider à trouver des sous et qui pouvait préparer le bateau avec moi. Avec mon entourage, j’ai discuté de la course et évoqué des gens qui pourraient partir avec moi pour me transmettre un peu de leur savoir. J’ai très vite pensé à Roland. Je le connais depuis longtemps. De plus, c'était une de mes idoles. Il me fallait juste un peu d’audace pour oser lui demander » a expliqué Martin.


A côté de Zidane
Même son de cloche chez Corentin, qui, lui, avait un poster de Desjoyeaux affiché dans sa chambre lorsqu’il était môme, juste à côté de celui de Zinedine Zidane. « Je suis sur le circuit Figaro Bénéteau depuis deux ans. J’ai envie de continuer à progresser. Je me suis tourné vers Michel. Avec lui, je suis sûr d’engranger de précieux conseils pour la suite ». Ce que ces « élèves » attendent de leurs maîtres, on l’aura compris, c’est qu’ils leurs lèguent leur connaissance d'homme du large, leur petit truc de renard des mers, leur expertise en météo et stratégie, leur savoir-faire et leur savoir-vivre sur une navigation au long cours.


Pas là pour faire Ecole de Voile
Reste que Mich’Dej’, que l’on surnomme pourtant « le professeur », n’apprécie pas des masses qu’on lui attribue ce rôle. « Je ne suis pas là pour faire Ecole de Voile » assène t-il. Il n’empêche qu’il joue forcément un peu ce rôle sur cette transat auprès d’un Corentin avide « d’être un meilleur marin à l’arrivée ». « Lors de cette Transat, il est important que ce soit un véritable échange entre nous. J’attends que cela soit interactif jusqu’à la fin. Nous avons tous les deux à apprendre de l’autre » déclare le double vainqueur du Vendée Globe qui faisait les gros yeux à Concarneau, lorsque son jeune co-skipper lui envoyait des « bien, Monsieur Desjoyeaux » ou des « oui, chef » avec un air malicieux, savourant son effet. « Arrête tes conneries ! » lui balançait alors le plus âgé. Lui, ce qu’il attend de son binôme, même s’il a moins de milles au compteur que lui, c’est qu'il sache parfois le contredire puis qu’il lui apporte sa fougue, son énergie et son sens de la régate au contact, acquis en Match Racing notamment.


Un échange humain
« Cette course de 20 à 25 jours ne peut être gagnante que dans l'échange et la réciprocité » assure de son côté Roland Jourdain, qui a, lui aussi, bourlingué sur toutes les mers du globe et à de l’expérience à revendre. « Il y a un truc à trois bandes : Christian (Le Pape, Directeur du Pôle Finistère Course au Large, ndlr) m’a enseigné des choses, je vais en apprendre à Martin qui me le rend. On a monté le centre avec son père, Jean (Le Cam), et Mich’, et voilà la nouvelle génération. Sur l’eau, c’est motivant. C’est un privilège de vivre des histoires comme celle-là », lance Bilou, qui n'a pas hésité longtemps avant d'accepter cette aventure. « Je craignais que la différence d'âge et de niveau ne créent un fossé entre nous. Mais au contraire, il est très à l'écoute et on échange comme deux jeunes qui débutent. Il a une ouverture d'esprit étonnante. Il se pose toujours des questions, il se remet en question constamment. Il n'y a définitivement pas de barrière d'âge ou d'expérience » déclare Martin, certain qu’au-delà du défi sportif, cette transat est aussi un échange humain de tous les instants.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…