Édito : le nouveau V8 Mercury va-t-il sauver la compétition motonautique ?

Motonautisme
Jeudi 24 septembre 2020 à 16h30

Très attendu depuis plusieurs années, un puissant et nouveau moteur 4 temps arrive cet automne en compétition F1 motonautique. Une bonne nouvelle pour un sport mécanique souvent montré du doigt, largement impacté par la vague "verte" et la crise du Covid-19.

©F1 H20
Très attendu depuis plusieurs années, un puissant et nouveau moteur 4 temps arrive cet automne en compétition F1 motonautique. Une bonne nouvelle pour un sport mécanique souvent montré du doigt, largement impacté par la vague "verte" et la crise du Covid-19.

Depuis longtemps, les amateurs de sport motonautique suivent de près les différentes compétitions qui se déroulent aux quatre coins de la planète dans le domaine de l'endurance, de la vitesse, que ce soit à bord de jets, bateaux monocoques ou catamarans. Parmi ces championnats, l’UIM F1H2O World Championship fait figure de référence en attirant les meilleures équipes de F1 du monde qui s'affrontent sur des coques de type catamaran capables de virer en épingle à plus de 145 km/h et atteignant près de 225 km/h en ligne droite. Un sport extrême et spectaculaire dominé par plusieurs pilotes américains et européens dont le français Philippe Chiappe, triple Champion du Monde. Jusqu'à présent, les bateaux de course étaient propulsés par des moteurs Mercury V6 2 temps à injection, 2,5 l développant environ 400 chevaux. Une combinaison qui ne correspond plus aux exigences environnementales à l'heure où la compétition automobile passe à l'électrique. 

Nautisme Article
© F1 H20
Cet automne, changement de cap avec l'annonce officielle du motoriste américain. Mercury Racing vient de présenter son nouveau hors-bord de compétition 360 APX : un puissant V8 quatre temps conçu spécialement pour propulser les bateaux de Formule 1 UIM. Premier modèle d'une nouvelle série de hors-bord Mercury Racing Apex conçue pour la compétition inshore, il sera disponible bientôt pour les équipes de course qualifiées. "Le 360 APX va ouvrir une nouvelle ère de performances pour cette classe de bateaux de course F1 de premier plan", explique Stuart Halley, directeur général de Mercury Racing. "Il combine un moteur quatre temps durable, à faibles émissions, avec des performances étonnantes, et nécessitera beaucoup moins d'entretien que le moteur hors-bord deux temps actuellement utilisé dans le F1H2O World Championship." conclue-t-il. 

Nautisme Article
© Mercury

En clair, le nouveau 360 APX est dérivé du Mercury Racing 300R que l'on retrouve sur des bateaux offshore par exemple. Le système d'induction, la section intermédiaire et l’étalonnage sont nouveaux ainsi que le nouveau jeu d'engrenages à surmultiplication qui permet d'atteindre 9 600 tr/min au niveau de l'arbre d'hélice, une commande numérique assure une accélération douce et précise. Le 360 APX utilise une version évoluée du carter d’engrenages Super Speed Master (IV SSM) de Mercury Racing. Le système d'engrenages à surmultiplication est conçu pour s'adapter à plusieurs rapports de démultiplication, ce qui permet aux équipes de choisir le rapport qui convient le mieux à chaque course. Le capot supérieur et les couvercles de carter d'arbre de transmission sont en composite léger composé de fibres de carbone, avec un système de verrouillage et d'étanchéité robuste à dégagement rapide qui facilite l'accès à la section intermédiaire.

Nautisme Article
© Mercury

Au moment où la crise sanitaire perturbe le circuit F1(il n'y a pas encore eu de Grand Prix cette année) et à défaut de moteurs électriques à la pointe pour toutes les disciplines du motonautisme (y compris le jet-ski), la sortie de ce moteur V8 4 temps est une bonne nouvelle pour relancer ce circuit. "Je me réjouis de l'arrivée d'un nouveau moteur hors-bord de compétition à faibles émissions de Mercury Racing, ciblé sur la compétition nautique de haut niveau" a déclaré Raffaele Chiulli, Président de l'UIM (Union Internationale Motonautique). "Le moteur, conçu avec l'aide de l'UIM et de H2O Racing, réduit considérablement les émissions d'échappement tout en offrant la vitesse et l'excitation que les fans de compétitions nautiques attendent de notre série phare de courses sur circuit" a t-il ajouté. Une évolution technique à suivre sur la prochaine saison F1 UIM à condition que les teams puissent adapter rapidement les coques des catamarans...     

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.