Route du Rhum – Destination Guadeloupe : le début enjoué des festivités

Route du Rhum
Mardi 25 octobre 2022 à 19h39

C’est le grand jour ! Après des semaines de préparation, le village de La Route du Rhum - Destination Guadeloupe a ouvert ses portes au grand public à 14h00 ce mardi sous un beau soleil malouin. Pour marquer symboliquement cette journée, les Ultim 32/23 et les Ocean Fifty ont participé à une parade devant une foule déjà garnie. De quoi donner le sourire aux nombreux spectateurs présents et promettre une belle fête durant toute la durée du village.

©Alexis Courcoux
C’est le grand jour ! Après des semaines de préparation, le village de La Route du Rhum - Destination Guadeloupe a ouvert ses portes au grand public à 14h00 ce mardi sous un beau soleil malouin. Pour marquer symboliquement cette journée, les Ultim 32/23 et les Ocean Fifty ont participé à une parade devant une foule déjà garnie. De quoi donner le sourire aux nombreux spectateurs présents et promettre une belle fête durant toute la durée du village.

Il suffit d’humer l’air qui enveloppe Saint-Malo pour se rendre compte que tout est un peu différent dans la Cité Corsaire. Le temps des préparatifs, des structures à installer, des agendas à organiser, des cartons à déballer est déjà terminé. L’impressionnant village, qui n’a jamais été aussi étendu dans l’histoire de La Route du Rhum - Destination Guadeloupe (70 000 m2) a donc ouvert ses portes ce mardi matin.

Chez les marins, les arrivées se succèdent depuis plusieurs jours et vont s’intensifier tout au long de la semaine. Aujourd’hui, les Ultim 32/23 et les Ocean Fifty ont tous fait leur apparition à Saint-Malo. Une arrivée majestueuse de ces multicoques qui ravivent chez tous les passionnés les souvenirs chauds des éditions précédentes, de ces bateaux de géant qui ont fait la renommée de la course. Aux Caradec, Arthaud, Poupon, Bourgnon ont succédé les skippers du moment : les Caudrelier, Gabart, Le Cléac’h. Les multicoques ont ainsi été les premiers à prendre part à un moment fort du village : les parades.  

La parade : un spectacle et un numéro d’équilibriste

Les spectateurs avaient l’embarras du choix pour pouvoir admirer les Ultim 32/23 et les Ocean Fifty : depuis les remparts, le Sillon et les deux nouvelles tribunes installées pour l’occasion, l’une située à proximité de la gare maritime, l’autre à côté du poste de commande. Une nouveauté qui permet à chacun de pouvoir « découvrir l’ensemble de la flotte tout en créant une opportunité supplémentaire de rencontre entre spectateurs et bateaux », comme l’explique Joseph Bizard, directeur général d’OC Sport Pen Duick.

Cette parade, qui se tenait dès 15h30, nécessite une grande organisation pour la direction de course et l’ensemble des équipes. En cause : le passage des écluses qui oblige, surtout pour les multicoques, à un sacré numéro d’équilibriste pour ne pas abîmer les bateaux. Francis Le Goff, directeur de course, se veut rassurant : « Personne ne découvre la manœuvre puisque nous l’avons testé cet été avec Actual Ultim 3. Tous les teams étaient là pour participer à son entrée dans le bassin Vauban. Mais ça reste une organisation qui nécessite beaucoup de moyens humains. La direction de course est mobilisée avec la Capitainerie de Saint-Malo, la SNBSM, la SNSM et les bénévoles. On est un peu stressé mais les conditions météo sont favorables et le spectacle est vraiment génial ! »

Le village : un festival d’animations pour tous les publics

Conçu pour accueillir tous les publics, le village propose à tous, néophytes comme passionnés, petits et grands, de vivre une expérience exceptionnelle et immersive au cœur de la plus mythique des transatlantiques. Et ce jusqu’au dimanche 6 novembre, jour du grand départ de la course.

Nautisme Article
© Arnaud Pilpré

Ultim 32/23, Ocean Fifty, la bataille des géants

Premiers à la parade, premiers à l’arrivée ? Les multicoques, qui ont eu les honneurs de cette première journée, promettent une belle explication sur l’eau dès le départ, le 6 novembre prochain. Chez les Ultim 32/23, ils sont huit à tenter leur chance. Le record du tenant du titre, Francis Joyon (IDEC Sport, 7 jours, 14 heures, 21 min) sera particulièrement scruté. Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild), Armel Le Cléac’h (Maxi Banque Populaire XI), Thomas Coville (Sodebo Ultim 3) et François Gabart (SVR Lazartigue) font partie des outsiders à la victoire finale. François Gabart qui annonçait en rentrant dans l'écluse du Naye, ce soir, avoir endommagé sa dérive lors de son convoyage vers Saint-Malo, dérive qui sera retirée du trimaran pour réparation dans les jours prochains.

Chez les Ocean Fifty, impossible d’entendre, de la bouche des engagés, qui peut l’emporter. Et pour cause : « des favoris, il y en a huit » sourit Gilles Lamiré (Groupe GCA-1001 Sourires). « Nous naviguons à bord de bateaux où le danger est l’un des plus élevés, ça contribue à lisser les performances de la flotte », poursuit Sam Goodchild (Leyton). Il y a trois ans, les trois premiers (Armel Tripon, Les P’tits Doudous, Erwan Le Roux, Koesio, et Thibaut Vauchel-Camus, Solidaires En Peloton - ARSEP) étaient arrivés en l’espace d’une journée.

Plan de circulation : comment préparer sa venue

Faire preuve constamment d’adaptation est une nécessité en mer pour les skippers mais aussi pour les spectateurs à terre. Face à l’afflux massif de visiteurs attendus et au dispositif exceptionnel que cela engendre, un plan de circulation a été mis en place. Un seul accès est possible pour entrer intra-muros, via le rond-point du Naye. Le public est invité à se garer dans les deux parkings situés à l’entrée de la ville et qui permet d’accéder au village via des navettes. Une autre navette dessert tout au long de la journée la gare ferroviaire et le village. Par ailleurs, des zones dédiées au stationnement des vélos sont proposées à chaque entrée du village. Enfin, des places de parking sont également disponibles pour les personnes en situation de handicap.

Demain, place aux IMOCA !

Après les multicoques, ce sont les IMOCA qui s’apprêtent à faire leur entrée à Saint-Malo. Les monocoques – ces 60 pieds qui disputent aussi le Vendée Globe – seront 38 sur la ligne de départ le 6 novembre prochain. Jamais la classe n’avait été aussi représentée dans l’histoire de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe. La parade des IMOCA aura lieu tout au long de l’après-midi, de 15h00 à 20h00. Les spectateurs sont attendus nombreux dans les gradins, ouverts gratuitement à tous ! Pour profiter du spectacle, il suffit de s’y présenter avant le début de la parade. Un bon moyen de découvrir une partie de la flotte de cette 12ème édition de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe !

Retrouvez le programme complet, jour par jour > https://www.routedurhum.com/fr/page/le-programme

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…