David Samzun, Maire de Saint-Nazaire « il y a toujours quelque chose à faire et à découvrir à Saint-Nazaire »

Carnet de voyage
Vendredi 5 juin 2020 à 6h46

Au fil des ans, Saint-Nazaire s'est développée et a réussi à conjuguer ses atouts de ville industrielle et de "ville plaisir" entre activités nautiques et environnement préservé. Entretien avec le Maire de Saint-Nazaire, David Samzun, concernant la prochaine saison estivale, et les atouts du territoire.

La plage de Monsieur Hulot ©VBauza
Au fil des ans, Saint-Nazaire s'est développée et a réussi à conjuguer ses atouts de ville industrielle et de "ville plaisir" entre activités nautiques et environnement préservé. Entretien avec le Maire de Saint-Nazaire, David Samzun, concernant la prochaine saison estivale, et les atouts du territoire.

Comment s'est passé le déconfinement ?

« Concernant la réouverture des plages, on s’attendait à ce que le Premier ministre ferme les plages de façon définitive mais je ne partageais pas ce point de vue car à Saint-Nazaire nous n’avons pas de grandes forêts, pas de montagnes mais la plage et l’océan. Notre front de mer est extrêmement fréquenté dès que le temps le permet, et marcher sur la plage, se baigner, pêcher… c’est un besoin de profiter de son environnement mais c’est aussi une question de cohésion sociale. Tout le monde n’a pas la chance d’être confiné dans des grandes maisons avec jardin et cet environnement gratuit est d’une nécessité absolue. J’étais donc ravi que le Premier ministre ait donné cette possibilité de demande de dérogation auprès du Préfet et donc nous avons ouvert les plages dès que l’on a pu y compris les plans d’eau. Nous allons relancer à la période estivale la base nautique située sur le front de mer de Saint-Nazaire, en plein centre-ville, car je souhaite développer la culture nautique. »

Nautisme Article
Place du commando et bord de mer© ALamoureux

Il y a de nombreuses plages sur le territoire de Saint-Nazaire ?

« Nous avons 20 plages, dont trois en Pavillon Bleu, aussi bien des grandes plages que des petites criques. Une n’ouvrira qu’à partir du 15 juillet (la plage de la Courance) car c’est un lieu de raccordement des éoliennes situées au large du Croisic et le câble sous-marin arrive sur cette plage. La météo de cet hiver et le confinement ont entraîné un peu de retard dans les travaux. Le principe de plage dynamique n’est plus en place depuis mardi matin, la bronzette est de nouveau permise ! »

Nautisme Article
Plage de la Courance© ADréan

« Autre bonne nouvelle : nous avons obtenu la dénomination « Commune touristique » le 18 mai 2020 pour une durée de cinq ans. C’est une vraie reconnaissance et l’aboutissement d’un long travail pour cette mandature de participer à créer une image positive de Saint-Nazaire, qui conjugue ville industrielle et ville plaisir, ouverte sur le monde et aux touristes. Pour obtenir ce label, il faut répondre à trois critères importants : un office de tourisme classé, une programmation d’animations pérenne d’une année sur l’autre et une capacité d’hébergement de la population non permanente autour de 25%. Ce label vient compléter celui de « Ville d’Art et d’Histoire » que nous avons obtenu l’année dernière, et les Pavillons Bleus. »

Nautisme Article
Le Chemin des douaniers, GR34© ALamoureux

Quand seront rouverts l'ensemble les principaux sites touristiques ?

« Sur l’ensemble des sites touristiques, on rouvre le tout pour le 27 juin en respectant tous les protocoles. Je pense que cette saison, qui sera si particulière, pourra être une opportunité pour Saint-Nazaire. Les grands déplacements à l’international vont être limités et du coup l’enjeu pour la ville, c’est la première expérience, capter des nouveaux visiteurs. On a encore parfois l’image d’une ville industrielle, un peu âpre et grise… et lorsque l’on découvre son centre-ville, son front de mer, son bassin industriel avec la construction d’avions, de paquebots de croisière… les gens sont ravis et agréablement surpris, et ils reviennent nous visiter. »

Nautisme Article
La base sous-marine© AK_SNAT

Quels sont vos atouts pour attirer les estivants des quatre coins de France ?

« Nous avons une importante clientèle parisienne qui arrive par le TGV et une clientèle locale mais le tourisme s’est enclenché grâce à l’activité industrielle, avec ces grands paquebots par exemple. Aujourd’hui, nous arrivons à conjuguer une ville industrielle qui vit toute l’année avec une ville balnéaire, ses commerces, ses restaurants et ses activités. Saint-Nazaire arrive à conjuguer tout cela, c’est ce que j’appelle « la ville plaisir » : c’est une ville dans laquelle il faut pouvoir travailler, se loger et prendre soin de son environnement, avec trois gros sujets pour ce dernier point : la Loire, pour son développement économique et industrielle, notre façade Atlantique pour laquelle nous sommes l’épicentre entre la Vendée et le Morbihan, ainsi que le parc régional de Brière qui est un poumon vert exceptionnel. Grâce à tout cela, quelle que soit la météo, il y a toujours quelque chose à faire à Saint-Nazaire et à découvrir. »

Nautisme Article
Plage de Porcé© Saint Nazaire Renversante

Quelle est votre position concernant le rachat des Chantiers de l'Atlantique par Fincantieri ?

« Je n’imagine pas une seule seconde que l’Europe et que la France laissent vendre à l’Italie (groupe Fincantieri) notre fleuron industriel dans tout ce débat de la ré-industrialisation du pays, et ce qui me gêne particulièrement ce sont les relations commerciales entre Fincantieri et la Chine, dont on sait à terme que cela peut devenir une réelle concurrence. Il nous faut conserver ce savoir-faire et cette industrie. Il est vrai que cette crise mondiale du Covid-19 peut amener quelques inquiétudes concernant le marché de la croisière mais ce que je constate au moment où je m’exprime, il n’y aucune annulation de commandes de paquebots. Le militaire nous commande la construction de quatre ravitailleurs de pétroliers et la ministre de la Défense nous a également annoncé que le porte-avion sera construit à Saint-Nazaire. Nous venons également d’enregistrer une commande de sous-station électrique. Ce savoir-faire et cette stratégie industrielle sont de véritables atouts face à cette crise mondiale. »

Nautisme Article
Base nautique du skate park© ALamoureux

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.