Location : des opportunités à ne pas manquer !

Carnet de voyage
Lundi 3 mai 2021 à 16h46

Treize mois que tout est compliqué, qu’il est difficile de voyager, que nous devons, si ce n’est annuler, au minimum reporter. Le marché de la location a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire mondiale. L’arrêt a été brutal, l’activité s’est effondrée de 50 à 100% selon le lieu et le moment. Mais les loueurs professionnels font preuve d’une grande résilience, adaptent leurs offres, et en attendant un retour à une pleine liberté, proposent des offres assez exceptionnelles. Entre début de déconfinement et offres d’avant-saison, une fenêtre d’opportunités s’ouvre pour les plus malins. C’est peut-être le moment de prendre quelques vacances.

©Nicolas Claris
Treize mois que tout est compliqué, qu’il est difficile de voyager, que nous devons, si ce n’est annuler, au minimum reporter. Le marché de la location a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire mondiale. L’arrêt a été brutal, l’activité s’est effondrée de 50 à 100% selon le lieu et le moment. Mais les loueurs professionnels font preuve d’une grande résilience, adaptent leurs offres, et en attendant un retour à une pleine liberté, proposent des offres assez exceptionnelles. Entre début de déconfinement et offres d’avant-saison, une fenêtre d’opportunités s’ouvre pour les plus malins. C’est peut-être le moment de prendre quelques vacances.

Tout a commencé par le message d’un couple d’amis Toulousains : « Nous allons vraisemblablement louer un Salina 48 deux semaines fin mai en Croatie. Nous avons les flotteurs qui nous démangent ! Naviguer et nous retrouver en tête à tête sur l’eau nous manque, alors vive les promos de location pour cause de Covid ! »  Il n’en fallait pas plus pour attirer ma curiosité sur la nature de ces offres. Pour ce qui est de la localisation, rester en Europe paraît non seulement raisonnable, mais est probablement le seul choix réaliste dans les semaines qui viennent. En ce printemps encore frisquet, la Méditerranée est sans nul doute le terrain de jeu le plus accueillant. Nous avons retenu trois offres parmi des centaines.

La Grèce, mère de toutes les nations maritimes

Nous avons d’abord fait un tour sur le net des opérateurs les plus en vue du marché. Effectivement nous n’avons pas été déçus. Des côtes espagnoles à la Grèce, Corse, de la Côte d’Azur à la Sicile, en passant par la Croatie ou la Sardaigne, les remises peuvent aller jusqu’à 55% ! Nous avons ainsi trouvé chez Dream Yacht Charter, un Lagoon 380 au départ de Corfou pour 1 796 euros la semaine au lieu de 3 990 euros ! Pour vous y rendre depuis la France (ou de tout autre pays de l’espace Schengen), un test PCR de moins de 72h suffit, ou un certificat de vaccination pour les plus chanceux. Même si un couvre-feu reste en vigueur de 22h à 05h du matin, les restaurants, les bars, cafés rouvrent ce lundi 3 mai 2021 Alors à vous les ilots de Mourtos, les falaises et les grottes d’Antipaxos, les plages d’Orkos en alternant les mouillages insulaires et ceux de la Grèce Continentale. Fin mai les vents viennent très majoritairement du quart Nord-Ouest et peuvent s’accélérer par effet Venturi entre l’île et la côte. Il faudra profiter des jours les plus calmes pour faire du Nord.

La Corse à -30%

Nautisme Article

Mais pourquoi aller si loin alors que, de l’avis de tous, la Corse est l’une de plus belles destinations au monde ? Avec la liberté retrouvée de se déplacer entre régions françaises sans obligation de motif impérieux, seul un test PCR de moins de 72 sera encore nécessaire pour se rendre sur l’île de beauté. Au départ d’Ajaccio, nous vous avons trouvé un Sun Odyssey 490 de 2019 recelant bien plus de cabines (5) qu’il vous en faut pour partir en amoureux mouiller seuls aux Lavezzi hors saison. Vous amarrer au pied de la citadelle de Bonifacio comme vous ne pourriez même pas en rêver l’été. Apprécier le coucher de soleil sur des îles Sanguinaires vierges de tout autre navire. Jeter l’ancre devant la plage de Roccapina libre de tout terrien.

La Croatie à tout petit prix

Nautisme Article

Tant d’année que vous entendez vos amis revenir enchantés de leurs croisières en Croatie, cette année direction l’Adriatique ! Comment résister à un Salona 35 à 588 euros la semaine (du 8 au 15 mai) au lieu de 980 euros, soit 40% de réduction. Les conditions d’entrée pour la Croatie, membre de l’Union Européenne depuis 2013, sont les mêmes que pour la Grèce. Un court vol (moins de 4h depuis Paris en l’absence de vol direct actuellement) vers Dubrovnik et vous voici avec une température de l’air oscillant entre 24 et 28 degrés le jour. Prévoyez quand même une combinaison pour la baignade car l’eau de mer reste fraîche, aux environs de 14 degrés. Les eaux y sont pourtant cristallines, notamment dans l’archipel des Élaphites, composé de 13 îles sur lesquelles alternent forêts de pins, ruines romaines et plages de sable fin avec en point d’orgue le mouillage dans la baie de Mljet quasi-déserte. A une quinzaine de miles au sud de Dubrovnik, le village de Cavtat est un incontournable. Le charme de cette petit ville Dalmate typique n’en sera que plus grand en l’absence de tourisme de masse, notamment les paquebots qui n’ont pas encore repris du service. Plus au sud encore, pourquoi ne pas descendre jusqu’au Monténégro et entrer dans les magnifiques Bouches de Kotor, refuge nautique parfait au pied de montagnes gigantesques.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.