Port de Binic : des Terre-Neuvas à la plaisance

Carnet de voyage
Lundi 28 juin 2021 à 15h36

A l’époque de la grande pêche à la morue, le port de Binic y était entièrement consacré. Maintenant, il est dédié à la plaisance avec un avant-port d’échouage (port de Penthièvre) et un bassin à flot.

Port de Binic ©Albert Brel
A l’époque de la grande pêche à la morue, le port de Binic y était entièrement consacré. Maintenant, il est dédié à la plaisance avec un avant-port d’échouage (port de Penthièvre) et un bassin à flot.

La navigation

En venant de l’Est, la route est directe. Il suffit de suivre l’alignement au 275° du clocher de l’église par le phare pour entrer dans l’avant-port. Un premier point d’atterrissage (48°45’N et 02°38 W) est situé à un mille dans l’Est du phare du Grand Léjon. A partir de ce point, on suit un cap au 200° pour arriver au deuxième point d’atterrissage 48°36’10 N et 02°43’40 W. En venant du Nord-Ouest, la navigation est plus délicate. Si le temps est beau, on peut suivre un chenal entre la terre et le plateau des roches de Saint-Quay. Par sécurité, il est préférable de contourner ce plateau qui s’étend sur plus de 4 milles à moins d’un mille de la cote.

Nautisme Article
Avant port© Albert Brel

Ouverture et fermeture des portes

Le bassin à flot est doté d’un système de porte à bascule. La porte s’ouvre à marée montante à la cote 8.80 m et se referme à la cote 9 m (marée descendante). Les horaires sont calculés pour une pression atmosphérique de 1013 hPa et peuvent varier. Vous pouvez vous renseigner à la capitainerie (0296736186 ou sur le canal VHF 9). Une signalisation lumineuse indique le fonctionnement des portes : 3 feux rouges fixes superposés passage impossible, clignotants danger (manœuvre de porte), 3 feux verts passage autorisé. A l’ouverture des portes, les bateaux sortants sont prioritaires, les bateaux en attente dans l’avant-port doivent stationner le long des quais et dégager le chenal. Les bateaux qui n’ont pas de place attribuée à l’année doivent accoster au ponton visiteur à tribord après les portes. Pour permettre le franchissement du bassin (piétons et véhicules) un pont mobile est manœuvré par un agent du port. Les bateaux entrants et sortants du bassin doivent indiquer à l’agent leur intention de passage pour qu’il le manœuvre. Pour cela, il suffit soit de se présenter en attente dans le chenal soit de contacter la capitainerie (canal 9). A l’ouverture/fermeture de la porte, un courant important se crée dans le sas. Avec un bateau faiblement motorisé, il est souhaitable d’attendre que le courant se stabilise. De même, il est déconseillé d’entrer au dernier moment car un fort courant sortant peut se manifester. Attention, pour entrer ou sortir du port, il faut une hauteur minimum (9 m). Par exemple au mois d’août 2021, les 2/3/4/5 août (coefficient de marée de 36 à 45, hauteur de 8.20 m à 8.80 m) ces hauteurs d’eau ne sont pas suffisantes pour passer.

Nautisme Article
© Albert Brel

Les services offerts

Le port dispose dans le bassin à flot de 350 places dont 60 pour les visiteurs le long du quai Jean Bart en entrant à tribord et de 137 places dans l’avant-port d’échouage. L’eau, l’électricité ainsi que le wifi sont gratuits. Les sanitaires disposent de 8 douches et toilettes, d’un local à vaisselle, d’une laverie et de pompes à eaux noires/grises. Pour les bateaux de moins de 8 m., un système de carénage mobile est à disposition sur la cale du monument aux morts. On peut, entre deux marées, caréner le bateau tout en respectant l’environnement. Le tarif est de 55 euros. Tous les commerces et restaurants sont à proximité du bassin. De plus, chaque jeudi matin pendant l’été, un grand marché a lieu le long du port. Attention, il n’y pas de station de carburant sur le port, la plus proche est à 1 km.

Nautisme Article
© Albert Brel

Une visite de la région s’impose

Profitez de votre escale pour découvrir le Binic et ses alentours. Pour cela, plusieurs randonnées vous sont offertes. Trois piétonnes sont proposées au départ de l’office du tourisme. Une première balade vous fera découvrir le port de Binic jusqu’au parc des Bernains qui offre une belle vue sur la ville. Elle est accessible à tous, ne présente aucune difficulté et dure une heure (4 km).

Une deuxième plus longue (11 km) de difficulté moyenne vous amène le long de l’Ic jusqu’à la vallée où sont installées diverses entreprises qui élaborent des produits locaux de qualité. Ensuite, vous verrez la chapelle Saint-Gilles puis retour via le GR34 vers la pointe de Rognouse qui est un point de vue magnifique sur les paysages de la Baie de Saint-Brieuc.

La troisième vous fera parcourir les venelles (petite rues) qu’empruntaient les pêcheurs jusqu’à la plage du corps de Garde puis retour au port par le GR34. Cette randonnée de 6 km dure 1h30, est de difficulté moyenne et vous fera découvrir le Binic d’autrefois.

Nautisme Article
© Albert Brel

Vous pourrez aussi faire des randonnées à vélo, en VTT pour les plus sportifs et même en gyropodes. Pour le VTT, il vous sera possible de télécharger des fiches de circuits ou de vous les procurer sur papier à l’office du tourisme.

Mais vous pourrez aussi faire du farniente sur les belles plages proches du port ou visiter le musée d’art et traditions populaire qui vous emmènera au 19 è tant sur la mer que sur terre ; ce sera une immersion dans le passé.

Votre escale vous offrira un large éventail d’activités aussi variées qu’enrichissantes où se mélangeront culture, découverte et gastronomie.

 

Adresses utiles

Bureau du port 02 96 73 61 86 VHF 9

Office du tourisme 02 96 73 60 12

Restaurant An Arvor 02 96 73 37 98

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.