La Louisiane, le plus francophone des États d'Amérique

Vendredi 5 octobre 2018 à 12h30

Mots clés : , ,

Baptisée « Louisiane » par l’explorateur français Robert Cavelier de la Salle en 1682 en l’honneur du Roi Louis XIV, le « Pelican State », enclavé entre le Texas, l’Arkansas, le Mississippi et le Golfe du Mexique, conserve encore aujourd’hui de nombreuses traces de son héritage francophone.


Encore aujourd'hui, l'influence française reste fortement ancrée dans tout l'État à travers la culture et la langue française, qui est la seconde longue officielle de l'État après l'anglais. / Travel + Leisure

Réputée pour son carnaval, sa musique, ses bayous, sa culture métissée et sa gastronomie, la Louisiane, surnommée le « LA of the South » pour avoir accueilli les tournages de films tels que « Entretien avec un vampire », « Un tramway nommé Désir » ou plus récemment « L’étrange histoire de Benjamin Button », séduit chaque année de plus en plus de touristes du monde entier. Chaque année, l'Etat attire quelques 30 millions de visiteurs ; et la Nouvelle-Orléans, plus de 9 millions à elle-seule.

Au gré de ses ruelles étroites au tracé rectiligne, on découvre des balcons en fer forgé, des petites cours privées agrémentées de fontaines, des patios et de charmants petits jardins. / Wikimedia

Longtemps uniquement occupé par les Amérindiens, cet immense territoire a ensuite accueilli les Acadiens chassés par les Anglais lors du « Grand Dérangement ». Devenus « Cadiens » puis « Cajuns » au fil du temps, les immigrés d’Acadie constituent encore la minorité francophone de Louisiane. Encore aujourd’hui, l’influence française reste fortement ancrée dans tout l’État, que ce soit dans la culture, la langue française, qui est la seconde longue officielle de l’État après l’anglais, que dans le nom des villes ou villages tels que Napoléonville, Bâton-Rouge, Saint-Louis, Saint Martinville, qui rassemble une grande communauté de francophones, ou Lafayette, où l’on peut visiter plusieurs musées retraçant l’arrivée et la vie des Acadiens d’autrefois.

Berceau du jazz, la Nouvelle-Orléans, qui compte 120 clubs consacrés à ce style musical, conserve elle aussi une forte influence francophone, que l'on retrouve notamment dans le quartier français. / Wikimedia

Berceau du jazz, la Nouvelle-Orléans, qui compte 120 clubs consacrés à ce style musical, conserve elle aussi une forte influence francophone, que l’on retrouve notamment dans le quartier français, ou « Vieux Carré », qui affiche une architecture latino-créole. Au gré de ses ruelles étroites au tracé rectiligne, on découvre des balcons en fer forgé, des petites cours privées agrémentées de fontaines, des patios et de charmants petits jardins. À quelques pas, l’Art District ou Warehouse District, ancien quartier des entrepôts réhabilité, concentre les principaux musées tels que le National World War II Museum consacré au débarquement des Alliés en Normandie, les galeries d’art et les ateliers d’artistes locaux. Cosmopolite, animée et festive, la Nouvelle-Orléans, bordée par le Mississippi sur lequel naviguent toujours d’authentiques bateaux à aubes, est également gardienne de l’âme du « Vieux Sud », avec ses nombreuses plantations datant d’avant la guerre de Sécession.

Le monde fascinant des bayous

Les bayous, qui signifient « serpent » en indien, forment un vaste territoire de marécages au Sud-Est de la Louisiane, dans le pays cajun. Ces anciens bras et méandres navigables du Mississipi ont nourri une forêt aux allures de jungle mystérieuse, composée de cyprès géants dont les racines plongent jusqu’au fond de l’eau, de palétuviers et de rideaux de mousse espagnole. S’étirant sur des centaines d’hectares, cet espace amphibie était jadis occupé par les Cadiens qui vivaient de la pêche et de la chasse. Ces francophones ont d’ailleurs baptisé leurs territoires de noms qui respirent encore la culture française, tel que le Bayou Vermillon, le Bayou Bourdeu, le Bayou Mouchoir de l’Ours ou le Bayou Queue de Tortue. Un Eldorado pour les amateurs d’ornithologie, qui peuvent y observer quelque 300 espèces d’oiseaux allant du héron bleu ou plant au canard ramier, en passant par la buse à queue rousse, le gros bec ou l’Aigle d’Amérique, symbole de la nation, les bayous séduiront également les amoureux de la faune, qui pourront y croiser des groupes d’alligators, des tortues, des ragondins et autres ratons laveurs. Pour profiter pleinement de ce que ce monde mystérieux a à offrir, des excursions sont organisées en bateau ou en barque à fond plat, notamment en fin de journée, quand la magie opère à son comble.

Google Earth

A lire aussi :

Los Angeles, la « Cité des Anges »

En Floride, un crocodile nage... avec une frite en mousse !


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction