Les jumelles, instrument incontournable à bord

Mercredi 12 juin 2013 à 07h18

Mots clés :

Bien que cet équipement ait disparu de la liste du matériel imposé, les jumelles restent indispensables à bord. Elles permettent de repérer un autre bateau, une bouée ou encore une entrée de port, des éléments difficiles à voir à l’œil nu.


Des valeurs parfaitement définies
Les jumelles sont toujours définies par deux chiffres, par exemple 7 X 50. Le chiffre le plus petit correspond au grossissement et le plus grand au diamètre de l’objectif. Dans notre exemple, le grossissement est de 7 et le diamètre de l’objectif de 50 mm. En pratique, un objet placé à 1000 mètres apparaît pour l’œil comme s’il était à (1000/7) 142,85 mètres. Le diamètre de l’objectif détermine la quantité de lumière captée, mais pour connaître le diamètre réel au niveau de l’œil il faut faire le rapport entre le diamètre de l’objectif et le grossissement. Pour des 7 x 50, il est de 50/7 = 7,14 mm. La pupille de l’œil a un diamètre voisin de 7 mm lorsqu’elle est complètement dilatée. Pour pouvoir capter un maximum de lumière, il faut que le rapport entre le diamètre de l’objectif et le grossissement soit voisin de 7, ce qui est le cas pour un modèle de jumelles 7 X 50. Une autre valeur importante est celle du champ visuel. Il correspond à la portion d’espace qu’un œil humain peut voir à 1000 mètres. Il est donné soit en mètres soit en degrés. Un degré est égal à 17,50 m à 1000 mètres. Par exemple, un champ visuel de 6° correspond à 105 m (6 x 17.50) à 1000 mètres.


Comment ça marche ?
Trois éléments essentiels constituent la base des jumelles : l’objectif, l’oculaire et aussi un prisme interne qui redresse l’image. Ce dernier peut être constitué d'un prisme dit de Porro (son inventeur) ou d'un prisme en toit. Les jumelles équipées de prisme de Porro, les plus courantes, sont relativement grosses et lourdes, contrairement à celles équipées d'un prisme en toit qui ont une forme en « H ». Elles sont donc plus élégantes, plus légères, mais d’une réalisation plus technique donc plus onéreuse.


Les cinq points pour bien choisir ses jumelles


1. Un bateau ça bouge, le grossissement doit donc être limité tout en gardant une bonne luminosité. Des jumelles de 7 x 50 constituent un bon choix, à moins de prendre des modèles avec stabilisateur.
2. Les modèles étanches (remplis d’un gaz) à l’immersion sont utilisables par tous les temps. Les jumelles étanches au ruissellement ont une construction plus soignée que les modèles standards, mais elles ne peuvent pas être utilisées tout le temps.
3. La majorité des jumelles dispose de dioptries intégrées à chaque oculaire qui permettent de corriger la netteté sans avoir à porter de lunettes. Si votre vue ne permet pas une vision dans les jumelles sans que vous portiez vos lunettes, sachez qu’il existe des oculaires spéciaux.
4. Un compas de relèvement intégré aux jumelles permet de faire une mesure précise. Par contre, ce compas prend environ ¼ de la surface de l’oculaire ce qui limite la visibilité.
5. Des jumelles sont des instruments d’optique précis. Il ne faut donc pas hésiter à s'orienter vers un produit de marque et à les essayer la nuit en visant un objet lointain, comme par exemple une étoile. Si l’image se dédouble les jumelles ne sont pas de qualité.

 


 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction