La goélette Tara, de la science à l'art

Vendredi 29 août 2014 à 09h15

Deux mâts d'exploration océanographique, bateau d'aventure humaine et scientifique, la goélette Tara qui croise actuellement en Méditerranée pour y débusquer la pollution au plastique, a depuis le début de ses expéditions ajouté un hauban à ses mâts: la création artistique.


Depuis une dizaine d'années et autant de missions de pôle à pôle -dérive arctique, étude du réchauffement climatique dans les hautes latitudes, impact de l'évolution du climat sur les micro-organismes marins et le plancton, intrusion des rejets non biodégradables dans la chaîne alimentaire - une trentaine d'artistes de toutes nationalités et modes d'expression sont venus exercer leurs talents à bord.

C'est aussi une des singularités de Tara et de ses missions où l'on reconnaît la patte de la styliste, galeriste, collectionneuse d'art et principale mécène de Tara-Expéditions, Agnès b.

"Nous restons dans la tradition des expéditions naturalistes du XIXe siècle où marins, scientifiques et artistes se côtoient pour partager, chacun avec leur travail et mode d'expression, une même expérience", explique-t-on à la direction des missions.

"La présence des artistes constitue aussi un vecteur essentiel à la sensibilisation du plus large public, aux questions environnementales", ajoute-t-on.
-Le peintre des ports à bord-


Christian Revest, 66 ans, peintre des ports depuis une trentaine d'années, enfant de La Ciotat du temps des chantiers navals qui étaient le coeur et le poumon de la cité méditerranéenne, est un parfait autodidacte de l'art plastique. A formation académique inexistante... grand talent!

Ses toiles -entre dessin et couleur, traits industriels rigoureux où l'esquisse côtoie et rehausse le minutieux détail- exaltent à terre et en grand formât la vie portuaire et les monstres d'acier à quai.

Ancien décorateur de théâtre, il a travaillé avec Jérôme Savary, Marcel Maréchal ou Roland Topor.

"On ne m'a jamais demandé d'où je venais. Ca s'est fait tout naturellement. J'ai tout appris sur le tas", assure-t-il.

Et il continue à bord de Tara dans la même veine de "débutant confirmé".

"C'est la première fois que j'embarque à bord d'un bateau pour travailler (il navigue par ailleurs pour son plaisir sur son propre voilier, ndlr). C'est l'inconnu. Je ne sais pas ce que ça va donner. C'est comme si c'était la première fois que je dessinais", lâche-t-il.

Mais son coup de crayon fait l'admiration à bord. Ses portraits à l'aquarelle des membres d'équipage, la minutie qu'il apporte à ses dessins reproduisant avec une spectaculaire agilité, tel ou tel détail de la structure ou du gréement de la goélette, forcent le respect.

Christian Revest expose régulièrement sur le Vieux-Port à Marseille où se trouve son atelier.

Ses oeuvres, comme celles de la dizaine d'autres artistes pluridisciplinaires ayant participé à la mission Tara-Méditerranée, feront l'objet en 2015 d'une exposition à Paris dans les vastes locaux de la nouvelle base Tara-Expéditions, face au Port de l'Arsenal à la Bastille.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction