Essai du Flyer 9 Sundeck, bien plus qu'un day boat !

Bateaux à moteur
Mercredi 21 octobre 2020 à 6h27

Dans la dynamique de renouvellement de la gamme Flyer, Bénéteau vient de lancer le Flyer 9, dernier né des Flyer, qui se décline en version Sundeck ou Spacedeck. Nous avons essayé la version Sundeck, classé dans la catégorie day boat, le Flyer 9 permettra à tous les amateurs de loisirs nautiques de profiter pleinement d’une sortie en mer, et d’allier pleinement plaisirs et navigation.

©Gilles Chiorri
Dans la dynamique de renouvellement de la gamme Flyer, Bénéteau vient de lancer le Flyer 9, dernier né des Flyer, qui se décline en version Sundeck ou Spacedeck. Nous avons essayé la version Sundeck, classé dans la catégorie day boat, le Flyer 9 permettra à tous les amateurs de loisirs nautiques de profiter pleinement d’une sortie en mer, et d’allier pleinement plaisirs et navigation.

Les passionnés pourront même passer une nuit au mouillage (ou à quai) compte tenu des aménagements de la cabine. La carène, développée sur le concept Air Step ®2, est signée Bénéteau, et dégage une ligne sportive.

Plan de pont / aménagements extérieurs

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

L’embarquement s’opère par la plage de bain sur bâbord, qui donne immédiatement accès à un large cockpit en L, suffisamment grand pour accueillir 6 personne. La banquette se transforme aisément en bain de soleil grâce au dossier qui se baisse, et à la table de cockpit qui se descend. 

Sous la table de cockpit (amovible), un grand coffre de rangement permettra de stocker l’équipement du bord.

Sur l’avant du cockpit, à tribord, se situe le meuble support du siège pilote double, dans lequel est également logé le frigo (option).

A bâbord, en avant du cockpit se situe le coin cuisine extérieur (1 feu) , simple mais suffisant pour une sortie à la journée.

L’une des valeurs ajoutées du Flyer 9 concerne la grande plage de bain latérale, d’une longueur de 160 cm, intégrée au pavois bâbord (au niveau du cockpit), qui une fois descendue à l’aide d’un palan manuel, augmente sensiblement l’espace dans le cockpit et permet d’accéder à la mer directement, le sentiment de disposer d’une véritable terrasse surplombant la mer. A noter aussi que les deux plages de bain arrière communiquent entre elles par un passage en avant des 2 moteurs hors-bord.

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

A noter les options T-Top (rigide) ou Bimini qui permettent alors de disposer d’un espace couvert au-dessus du cockpit et poste de pilotage.

L’accès à la plage avant s’opère par un large passavant à bâbord. La circulation se fait dans un sentiment de sécurité au regard de la hauteur du pavois et de la main courante en inox, à tribord le passavant est plus étroit.

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

La plage avant, principalement dédiée à un espace bain de soleil, est intégrée dans la superstructure, et apporte ainsi une intégration réussie et élégante. Cet espace « farniente » est suffisamment grand pour accueillir 2 à 3 personnes. Un « canopy » repliable permet de s’abriter du soleil.

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

La baille à mouillage est surmontée d’un guindeau électrique, qui se ferme au moyen d’un capot sur charnières. Le balcon avant est équipé d’une marche en bois (ou delphinière) pouvant servir soit d’assise, soit de plongeoir, selon les velléités de chacun.

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

Console de pilotage

La console de pilotage, situé à tribord, dispose d’un siège double équipé de bolsters.

La disposition des instruments sur la console et le pack Garmin 12’’ (option) apportent à l’ensemble une sobriété et une bonne visibilité de l’ensemble des instruments, toutes les informations étant très visibles du poste de barre et les commandes facilement accessible avec une bonne visibilité à 360°.

La commande des gaz moteur sur le côté de la console à tribord est ergonomique.

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

Aménagements intérieurs

L’accès à l’intérieur s’effectue par une descente centrée entre le bloc cuisine extérieur, et la console de pilotage. Cette large descente se ferme par un panneau coulissant en plexiglass qui une fois ouvert s’intègre discrètement dans le bloc console, une belle intégration du bureau d’étude et un gain de place indéniable.

Sur tribord, la salle d’eau intègre une vasque, une toilette et la douche.

A bâbord se situe le coin cuisine avec un évier et un four à micro-onde (option). Le frigo est logé sous la descente.

Le carré avant, permet de s’asseoir à 4, voire 5 personnes. En descendant la table, l’ensemble se transforme aisément en couchage pour deux adultes. Des équipets latéraux permettront de ranger les effets personnels.

La « mid » cabine, située sous le cockpit, est organisée comme sur les autres modèles avec une couchette transversale (taille 190 cm x 140 cm !) permettant de dormir à deux adultes. Les hublots ouvrants de coque donnent une belle vision sur la mer, assure une bonne ventilation et évite de se sentir confiné.

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

Motorisation & techniques

Le Flyer 9 Sundeck est propulsé par une motorisation hors-bord Suzuki de 2 x 250 ch, lui conférant des qualités sportives indéniables que nous verrons lors des essais en mer.

Les deux moteurs sont surmontés d’un arceau en inox, destiné au-delà d’une protection des capots moteurs, à faire du ski nautique ou tout autre loisir nautique tracté.

La technologie Zipwake© (système intégré automatique de trim), assure la stabilité dynamique du bateau en mer, qui une fois paramétrée pour la carène, assure une bonne stabilité.

Essais en mer

Lieu : Baie de Cannes

Conditions de vent : 10 nœuds de SSE

Mer : calme à peu agitée

Lors de la manœuvre de port, la manœuvrabilité est excellente compte tenu de la puissance (2 x 250 ch) qui en différenciant permet aisément d’évoluer aisément.

Le propulseur d’étrave (option) apporte un gain de manœuvrabilité si le besoin s’en ferait sentir dans des places étroites, ou par fort vent de travers.

Une fois en mer, l’accélération est très rapide, sans phase de cavitation, l’ADN sportif du Flyer 9 est alors révélé. La carène déjauge rapidement, et passe le léger clapot sans aucune difficulté.

Les changements de cap à vitesse élevée sont agréables, le système dynamique Zipwake© n’étant pas étranger à la stabilité générale.

La conduite, bien calé dans le siège, les cales pieds à bonne hauteur et les poignées de gaz idéalement situées à votre main droite donnent un confort de conduite appréciable.

Le niveau sonore de ces moteurs 4 temps Suzuki est très acceptable, et cela quel que soit le régime des moteurs.

Le bateau apporte un sentiment réconfortant de bonne tenue à la mer, bien défendu par ses francs bords assez hauts.

On a aimé :

- L’habitabilité pour la taille

- Les espaces dans le cockpit

- Le bain de soleil avant

- L’ingéniosité d’intégration

- Les hublots de coque dans les deux cabines

- La compétence et la patience de l’équipe Bénéteau

On a des réserves sur :

- Le bilan énergétique en l’absence de groupe électrogène,

- Certaines options semblent être des requis pour profiter pleinement du bateau

Caractéristiques techniques

- Longueur hors tout : 9,10 m

- Longueur de la coque : 7,97 m

- Largeur hors tout: 2,99 m

- Largeur de coque: 2,97 m

- Tirant d’eau : 0,90 m

- Tirant d’air avec option T Top : 2,68 m

- Déplacement lège : 3 350 kg

- Capacité de carburant : 2 x 200 L (option : 2 x 288 L)

- Capacité eau : 100 L

- Puissance maximale: 2 x250 ch

- Certification CE: B6 / C10

Nautisme Article
© Gilles Chiorri

Prix :

-  De base : 64 500 € TTC

- Version essayée : 112 930 € TTC

En conclusion :

Plus qu’un day boat, le Flyer 9 Sundeck a été conçu avec une vraie habitabilité et offre ainsi une vraie possibilité d’escapade entre amis ou en famille pour un weekend découverte.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.