Riva 68' Diable : élégance, sportivité et habitabilité

Yachting
Mercredi 6 octobre 2021 à 12h01

Le Riva 68’ Diable est une nouveauté qui séduit. Long de 20,67 m et large de 5,29 m, il s'impose dans la gamme des yachts ouverts de moins de 70 pieds. Le Riva 68’ Diable est une combinaison d’ingéniosité, de style et de technique.

Le premier 68' Diable est équipé d'une paire de moteurs MAN V12 V-drive de 1650 mhp chacun, lui permettant d'atteindre une vitesse de pointe de 40 noeuds.
Le Riva 68’ Diable est une nouveauté qui séduit. Long de 20,67 m et large de 5,29 m, il s'impose dans la gamme des yachts ouverts de moins de 70 pieds. Le Riva 68’ Diable est une combinaison d’ingéniosité, de style et de technique.

Présenté au dernier Yachting Festival de Cannes, le nouvel open avec toit rigide intégré est un mélange d’élégance, de sportivité et d’habitabilité. Bien qu’il soit disponible dans toutes les couleurs de la gamme Riva, la première unité arborera le populaire gris sidéral, rehaussé par le noir brillant des détails et du toit rigide.

Les extérieurs

Avec ses lignes tendances et sportives, le style extérieur reflète la nouvelle orientation du design définie par Officina Italiana Design. Le pare-brise présente une légère contre-courbure devenue caractéristique chez Riva. Comme tous les modèles de la gamme, il présente des éléments de design fonctionnels (ailes arrières, porte du garage, mains courantes latérales, table basse…) en acajou et en acier inoxydable poli.

À l’arrière, la plateforme de bain est intégrée aux côtés de la coque, formant un seul et même ensemble sans soudure qui s’élève jusqu’au cockpit. Les marches du côté bâbord de la poupe sont partiellement submergées lorsque la plateforme de bain est abaissée, révélant ainsi d’autres marches dans la coque et créant un moyen pratique d’entrer et de sortir de l’eau. Le garage peut contenir une annexe Williams SportJet 345 et un Seabob. L’aménagement du cockpit comprend deux grands bains de soleil, l’un au bord de l’eau et l’autre sous forme de chaise-longue, pour un maximum de confort.

Nautisme Article
Sous le hard-top, la zone centrale contient deux canapés en L qui se font face.

Avec son design épuré et linéaire qui dissimule les éléments techniques et technologiques, le hard-top en fibre de carbone et composite intégré au pare-brise est la nouveauté marquante de cet open. Également équipé d’un système de climatisation, il offre une protection et un abri aux zones centrales du yacht (salle à manger et poste de pilotage du pont principal). Ce hard-top est disponible sur demande avec un toit ouvrant à double-sens d’ouverture (avant et arrière).

Nautisme Article
Comme tous les modèles de la gamme, il présente des éléments de design fonctionnels (ailes arrières, porte du garage, mains courantes latérales, table basse) en acajou et en acier inoxydable poli.

En outre, un système automatique de bimini motorisé intégré dans la partie arrière peut être étendu pour abriter le canapé et les chaises longues dans le cockpit. Des auvents sur la partie latérale ouverte et sur toute la partie arrière offrent un abri supplémentaire. Sous le hard-top, la zone centrale contient deux canapés en L qui se font face, celui de gauche faisant office de salle à manger pouvant accueillir jusqu’à six personnes. Sur demande, le coin repas peut être doublé pour inclure les côtés bâbord et tribord. Un téléviseur pouvant mesurer jusqu’à 49 pouces peut être installé derrière le deuxième poste de pilotage et une glacière est placée derrière le siège du pilote. Le poste de pilotage, doté de panneaux en carbone et de garnitures en acier poli de qualité supérieure, est équipé de sièges de pilote et de copilote.

Les intérieurs

Nautisme Article
L'aménagement du pont inférieur a été conçu pour un confort absolu, avec trois cabines pouvant accueillir jusqu'à six personnes.

L’aménagement du pont inférieur a été conçu pour un confort absolu, avec trois cabines pouvant accueillir jusqu’à six personnes, disposées autour d’une cuisine ouverte. La cabine principale se trouve au milieu du bateau, la cabine jumelle avec lits simples à bâbord et la cabine VIP à l’avant. Toutes ont leur propre salle de bain. À noter que la salle de bain de tribord peut être utilisée en salle de bain de jour et la zone du dessous peut être aménagée comme une petite buanderie.

Avec son bois de wengé couleur chocolat, ses surfaces satinées, son acier, son laqué mate et ses cuirs bleus, blancs et gris, les matériaux du 68’Diable sont dans le plus pur style Riva.

Propulsion et technologie

Le premier 68’Diable est équipé d’une paire de moteurs MAN V12 V-drive de 1650 mhp chacun. Cette configuration permet au yacht d’atteindre une vitesse de pointe de 40 nœuds et une vitesse de croisière de 34 nœuds (données préliminaires). L’option standard est constituée de deux moteurs MAN V12 de 1550 ch, atteignant une vitesse de pointe de 37 nœuds et une vitesse de croisière de 34 nœuds (données préliminaires). 37 nœuds et une vitesse de croisière de 33 nœuds (données préliminaires). Sur demande, un Seakeeper NG9 peut être installé pour assurer un confort maximal au mouillage. Le poste de pilotage est équipé de systèmes de contrôle, de surveillance et de navigation Simrad Command et dispose de deux écrans tactiles de 16 pouces (la version standard n’en a qu’un seul). Le système électro-hydraulique de direction par câble, développé en partenariat avec XENTA, offre de nombreux avantages, notamment un plus grand confort et un meilleur contrôle de la direction, dans toutes les conditions de mer, même à grande vitesse. Le joystick de manœuvre est également installé, y compris la fonctionnalité de mode d’amarrage pour une manipulation facile dans les eaux confinées, comme lors de l’amarrage à quai, avec un mouvement latéral obtenu par l’action combinée des hélices principales et du propulseur d’étrave. S’ajoute à cela le DPS (Dynamic Positioning System), qui maintient le bateau dans la même position même en cas de vents ou de courants forts. C’est la solution idéale lorsqu’on se prépare à s’amarrer ou à faire le plein, ou lorsqu’on attend l’ouverture d’un pont. Le nouveau modèle est équipé d’intercepteurs de trim dynamique Humphree.

Nautisme Article
Sur demande, un Seakeeper NG9 peut être installé pour assurer un confort maximal au mouillage.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…