Shanghai, ville portuaire entre tradition et commerce

Blog Michel Ulrich
Mercredi 7 juillet 2021 à 16h36

A la suite du traité de Nankin signé en 1842, l’empire chinois a concédé aux nations occidentales une autorisation pour mener des activités de commerce à Shanghai le long du Huangpu, affluent important du Yangtze, pas très loin de son embouchure dans la mer de Chine. C’est le début d’une compétition entre les anglais et les français pour jouir de la zone la plus large sur la rive gauche du Huangpu, pour se mettre à quai ou mouiller et transborder les marchandises. La France s’est installé sur la portion amont de cette zone en occupant une partie de ce qui est devenu le Bund.

A la suite du traité de Nankin signé en 1842, l’empire chinois a concédé aux nations occidentales une autorisation pour mener des activités de commerce à Shanghai le long du Huangpu, affluent important du Yangtze, pas très loin de son embouchure dans la mer de Chine. C’est le début d’une compétition entre les anglais et les français pour jouir de la zone la plus large sur la rive gauche du Huangpu, pour se mettre à quai ou mouiller et transborder les marchandises. La France s’est installé sur la portion amont de cette zone en occupant une partie de ce qui est devenu le Bund.

Entre 1860 et 1949, Shanghai a montré un spectacle étonnant, un Babylone du 20ème siècle représentant dans l’imagination occidentale un lieu de style, de débauche et d’intrigue. Un palais des Sept plaisirs y a même existé avant son bombardement par les Japonais en 1937.

Aujourd’hui encore sur le Bund, l’imposant immeuble des Messageries Maritimes (ancêtre de la CGM) est toujours la marque de l’effervescence capitaliste française de l’époque : la Ligne de l’Extrême Orient assurait régulièrement par paquebot le trajet Marseille-Shanghai avec escales à Port Said, Suez, Aden (ou Djibouti), Colombo, Singapour, Hong Kong, jusqu’en 1969 et a vu de nombreux voyageurs tenter l’aventure à Shanghai, surnommé le Paris de l’Orient.

Parmi ces paquebots de ligne mythiques, on peut citer le Maréchal Joffre, le Président Doumer, La Marseillaise, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, sans oublier le Georges Philippar qui a pris feu sur sa route de retour vers Marseille entrainant la mort du journaliste Albert Londres.

Depuis l’origine, le fleuve Huangpu a marqué le développement urbanistique de l’agglomération de Shanghai. Au milieu du 19ème siècle, lorsque les concessions internationales s’implantent sur la rive gauche, les plus remarquables édifices vont rivaliser en matière d’avant-garde architecturale formant le quartier de Puxi. La rive droite va rester une zone de marécages infréquentable jusque dans les années 1980 quand le quartier de Pudong sort de terre, extraordinaire développement encore en cours.

De nos jours, les rives du Huangpu consolident leur vocation maritime avec l’avènement de la plaisance et la montée en capacité des chantiers navals : les prochains porte-containers géants de 22.000 EVP (en anglais TEU) de la CMA-CGM devraient être construits à Shanghai.

Ne refermons pas cette évocation de Shanghai, ville portuaire maritime et fluviale, sans mentionner à proximité, la tradition nautique de la région avec les sites lacustres anciens et les actuels encombrements « navals » provoqués par les dizaines de milliers d’embarcations sillonnant les canaux et les marécages, où tout y est transporté par voie d’eau. Le lac de Tai Hu à une encablure à l’ouest, est avec le Huangpu, une pièce majeure de la navigation dans cet univers fluvio-maritime ancestral.

Nautisme Article
Shanghai, alentours lacustres© Michel Ulrich

© Google Earth
Shanghai, chantier maritime © Michel Ulrich
Canaux aux alentours de Shanghai © Michel Ulrich
Shanghai à vélo © Michel Ulrich
Shanghai vibre © Michel Ulrich
Shanghai, contraste architectural © Michel Ulrich
Shanghai, marché aux poissons © Michel Ulrich
Shanghai, poissons sabre au marché © Michel Ulrich
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.