La Solitaire du Figaro : toutes les arrivées de l'étape 3

Course au large
Jeudi 9 septembre 2021 à 14h46

Arrivées de l'étape 3 en Baie de Morlaix ce jeudi 9 septembre.

©Alexis Courcoux
Arrivées de l'étape 3 en Baie de Morlaix ce jeudi 9 septembre.

1. Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 11:59:54

Temps de course : 3j 23h 59mn 54sec

Distance parcourue : 680.67 nm

« Une étape de dingue, de A à Z ! On a commencé avec une super première journée, très calme et ensoleillé, au portant… Juste avant le premier resserrement après Longships. Il y a eu plein d’autres, jusqu’à la dernière nuit… Cette nuit, c’était vraiment les ténèbres, Dark Time !

Je me suis dit qu’il fallait que je fasse ma course, en pensant que l’ouest allait passer. C’était dingue de voir les bateaux si proche à l’arrivée et me dire que j’allai gagner.

Quand tu es sur un petit nuage comme ça, c’est magique. Il y a un peu de calcul, un peu de feeling, un peu de chance… J’étais pourtant hyper fâché contre moi après Saint Gowan, j’ai fait n’importe quoi. Je l’ai pris comme une alerte, je me suis ressaisi et tout s’est ensuite passé à merveille. J’ai appuyé sur le champignon, j’ai mis de l’intensité et c’est passé. Dingue ! J’ai pris les bonnes décisions, toujours à l’attaque ; même si au départ j’avais un peu peur de cela. C’est trop bien de pouvoir rester soi-même malgré la pression »

2. Alexis Loison (Région Normandie) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 12:07:58

Temps de course : 4j 0h 7mn 58sec

8mn 4sec du leader

Distance parcourue : 679.01 nm

« J’y ai cru plein de fois sur cette étape, j’ai eu plusieurs passages en tête, au moins dans le paquet et puis chaque fois ça a recommencé à zéro. J’ai aussi eu un peu peur des bateaux partis à terre, surtout quand j’ai vu le vent rentrer, d’autant qu’on ne les avait pas en visu avec la brume. Finalement ça a été la bagarre jusqu’au bout avec Pierre (Quiroga) qui, malgré tout, a toujours eu son petit matelas d’avance… C’était une étape dure sur le papier, il ne fallait pas la louper ; elle était tellement différente des deux autres. On a vu aussi des paysages sympas dans des endroits ou quasi-personne de la flotte n’avait déjà été. C’était dur. Elle était longue cette étape !

J’ai le sentiment du travail bien fait ; très fier d’avoir pu revenir à chaque fois. Au général je ne gagne qu’une place, mais c’est précieux. ! Désormais objectif repos pour recharger les batteries ! »

3. Alan Roberts (Seacat Services) 09/09/2021 - 1er Vivi

Heure d’arrivée : 12:14:00

Temps de course : 4j 0h 14mn 0sec

14mn 6sec du leader

Distance parcourue : 684.45 nm

« C’était une super étape. Jusqu’au bout, je ne savais pas vraiment où j’allais finir par rapport au groupe plus au sud. Je ne savais vraiment pas si ils allaient toucher plus de vent en premier. J’avais ma stratégie en tête. Pendant un long moment, je n’avais personne sur l’AIS donc j’étais plutôt soulagé.

Dès que nous avons contourné Bishop Rock, j’ai établi ma stratégie, à savoir naviguer sur la plus courte distance possible. Au début de la course et à la fin, j’étais rapide. La partie entre l’Angleterre et le Pays de Galles, j’étais super lent, rien ne se passait comme je voulais. C’était compliqué, mais je sais que ces courses ne sont jamais terminées jusqu’à la ligne. Je sais qu’il y a toujours une part de chance et qu’il faut surtout ne jamais perdre son sang-froid. Depuis Saint Gowan, je sais que j’ai un petit quelque chose, un angle de vent particulier où je peux naviguer plus vite que la flotte… Je l’ai déjà expérimenté trois fois auparavant. C’est top secret.

Je suis très heureux d’être sur le podium. C’était mon objectif. Les deux premières étapes n’étaient pas bonnes. J’espère que c’est le début d’une bonne deuxième moitié.

J’étais troisième ou quatrième à Pullar, puis j’ai perdu du terrain. J’ai beaucoup apprécié l’étape, c’était génial de naviguer dans un endroit différent vers Lundy et Saint Gowan, il y avait des paysages spectaculaires et de superbes couchers et levers de soleil. »

4. Xavier Macaire (Groupe SNEF) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 12:16:43

Temps de course : 4j 0h 16mn 43sec

16mn 49sec du leader

Distance parcourue : 676.96 nm

« Quelle étape de malade !! y’avait rien de fait jusqu’à ce matin ! il s’est passé plein de trucs…. Toute la course, plein de passages à niveaux, plein d’options… Il y a eu plein de moments où on ne comprenait pas ce qu’il se passait. Truc de fou ! Après Saint Gowan par exemple, le vent n’était pas du tout calé avec les prévisions, il était super instable. Il a fallu constamment s’adapter à ce qu’on « trouvait » … Ne pas se frustrer de voir les conditions changer …

Et cette dernière nuit, encore un coup de Trafalgar avec ce vent pleine face …. Ça a été hyper compliqué de choisir ses bords ; un peu par chance et un peu par feeling, et malgré le fait que j’étais fracassé, mes choix ont été les bons. Mais que d’ascenseurs émotionnels !!! j’ai parfois été au bord des larmes, et, juste après, des bons moments.

Finalement l’opération est pas mal ! Pierre est impressionnant, il est parfait, mais je me replace, je garde le contact au général et je ne désespère pas avant la dernière étape. Je suis encore dans le match ! »

5. Corentin Horeau (Mutuelle Bleue pour l’Institut Curie) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 12:23:35

Temps de course : 4j 0h 23mn 35sec

23mn 41sec du leader

Distance parcourue : 680.85 nm

« Elle m’a tué cette étape !! C’est clairement l’étape la plus dure mentalement. Je n’ai jamais vu ça. Ça part, ça revient, ça part, ça revient … Pierre (Quiroga) il est fort !! À un moment, j’étais bien devant, je ne pensais pas qu’il reviendrait, et si ! Je pensais décrocher le podium mais non ! Au général, c’est bien, je dois me replacer. Je m’en sors bien finalement. Cette nuit, notamment je me suis arraché les cheveux, je ne savais pas où étaient les autres … Tout ce qui était prévu à la météo a changé … C’était hyper dur ! Y’a un coup tout le temps à faire ! Tu cherches tout le temps à te dire « qu’est-ce que je peux faire » ! C’est bien mais c’est dur ».

6. Peron Eric (French Touch) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 12:40:47

Temps de course : 4j 0h 40mn 47sec

40mn 53sec du leader

Distance parcourue : 684.49 nm

« C’était long… C’est pas simple de se remémorer toute l’étape avec la fatigue. Pour aller à Lundy, c’était un peu la loterie, il y a eu un retournement de situation. J’étais un peu au milieu, je me suis fait avoir. Arrivé là bas c’était vraiment très joli. Ça commençait déjà à tirer à ce moment-là et il fallait cravacher, sous spi. C’était une belle étape, pleine de rebondissements. J’ai bien navigué, mais je suis bien cramé. »

7. Fabien Delahaye (Groupe Gilbert) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 12:51:17

Temps de course : 4j 0h 51mn 17sec

51mn 23sec du leader

Distance parcourue : 682.77 nm

« Il s’est passé plein plein de choses… Des coups j’étais bien, des coups je n’étais pas bien ! J’ai fait un super retour sur le passage des (Iles) Scilly, je me suis bien replacé, j’ai bien attaqué dans les cailloux. Cette nuit, je ne faisais pas le fier avec des conditions météos qui ont mis plein d’incertitudes. On n’a pas arrêté de manœuvrer pour finir. Du coup je ne suis pas mécontent de voir les pontons d’arrivée. »

8. Tom Laperche Bretagne - CMB Performance 09/09/2021

Heure d’arrivée : 12:55:38

Temps de course : 4j 0h 55mn 38sec

55mn 44sec du leader

Distance parcourue : 678.48 nm

« Ça avait bien commencé, c’était cool. On a vu de beaux endroits. Mais c’est vrai que c’était une étape était dure : passer comme ça de premier à dernier, dans la tête, ce n’est pas simple. Je suis arrivé deuxième avec un peu d’avance en Angleterre, j’étais bien remonté mais au près ensuite, c’était difficile de choisir un côté ; mais on prend notre option et on y va à fond. Finalement 8e ce n’est pas si mal. Franchement j’ai pris du plaisir à naviguer, je suis content de beaucoup de choix. Y’a pas tant que ça de regrets. »

9. Gaston Morvan (Bretagne - CMB Espoir) 09/09/2021 - 1er Bizuth

Heure d’arrivée : 12:57:52

Temps de course : 4j 0h 57mn 52sec

57mn 58sec du leader

Distance parcourue : 678.52

« Je suis premier bizuth mais j’ai un sentiment étrange après ce qui est arrivé à Charlotte (Yven, cf. plus d’infos ici) sur la fin de l’étape. Elle ne méritait vraiment pas ça… J’ai bien navigué quand même … C’était une super étape ; mais dure. Je n’ai pas dormi : des siestes de 10 minutes, et pas beaucoup. C’est un peu dingue d’être encore en forme et de pouvoir finir l’étape avec de l’énergie. Maintenant je vais récupérer pour préparer la dernière étape qui s’annonce difficile encore. »

10. Martin Le Pape (Gardons la vue) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:01:18

Temps de course : 4j 1h 1mn 18sec

1h 1mn 24sec du leader

Distance parcourue : 672.03 nm

« C’était dur, hyper compliqué. Beaucoup de transitions. Ce n’est pas la catastrophe en termes de résultat mais je n’arrive pas à faire ce que je veux. Je n’ai pas la vitesse que je veux, je ne me trouve pas inspiré. Du coup c’est compliqué. Et je suis fatigué, j’étais au bout du bout là même si je n’ai rien lâché. »

11. Violette Dorange (Devenir) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:09:13

Temps de course : 4j 1h 9mn 13sec

1h 9mn 19sec du leader

Distance parcourue : 675.44 nm

« Je suis vraiment fatiguée. J’ai vraiment peu dormi, je me suis donnée à fond. J’ai pris un bon départ mais assez vite j’ai pris 10 milles de retard. C’était vraiment dur d’être derrière la flotte pendant presque deux jours. Mais je suis bien remontée et je suis hyper contente. Il s’est passé plein de choses, on a pu jouer, optionner…Ça reste l’étape la plus compliquée depuis le départ mais je l’ai plutôt bien vécue. »

12. Jules Delpech (ORCOM) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:21:51

Temps de course : 4j 1h 21mn 51sec

1h 21mn 57sec du leader

Distance parcourue : 675.17 nm

13. Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:38:27

Temps de course : 4j 1h 38mn 27sec

1h 38mn 33sec du leader

Distance parcourue : 684.37 nm

14. Gildas Mahe (Breizh Cola) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:53:35

Temps de course : 4j 1h 53mn 35sec

1h 53mn 41sec du leader

Distance parcourue : 680.57 nm

15. Arthur Hubert (MonAtoutEnergie.fr) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:53:37

Temps de course : 4j 1h 53mn 37sec

1h 53mn 43sec du leader

Distance parcourue : 691.73 nm

16. Elodie Bonafous (Bretagne - CMB Oceane) 09/09/2021

Heure d’arrivée : 13:56:10

Temps de course : 4j 1h 56mn 10sec

1h 56mn 16sec du leader

Distance parcourue : 682.16 nm

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site METEO CONSULT.

Et pour suivre la course en direct, consultez la cartographie de La Solitaire.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.