Départ de la GGR, dernière étape de la Solitaire du Figaro, les dernières infos de la course au large

Course au large
Lundi 5 septembre 2022 à 11h30

Les solitaires de la Golden Globe Race vont croiser ceux de la Solitaire du Figaro dans quelques heures au milieu du Golfe de Gascogne. Aventure de plusieurs mois pour les uns, sprint sportif où chaque seconde compte pour les autres, la mer est pour tous un terrain de jeu passionnant, avec bientôt la Route du Rhum en apothéose.

©Photo Alexis Courcoux - La Solitaire du Figaro 2022
Les solitaires de la Golden Globe Race vont croiser ceux de la Solitaire du Figaro dans quelques heures au milieu du Golfe de Gascogne. Aventure de plusieurs mois pour les uns, sprint sportif où chaque seconde compte pour les autres, la mer est pour tous un terrain de jeu passionnant, avec bientôt la Route du Rhum en apothéose.

La Solitaire du Figaro – Tension palpable

Les 32 solitaires encore en course ont pris le départ hier midi de la troisième et ultime étape entre Royan et Saint Nazaire via le Cap Finistère. La traversée du golfe de Gascogne s’annonce très tactique avant de toucher du vent, potentiellement fort, à la pointe de l’Espagne pour débouler au portant vers l’estuaire de la Loire. Le leader du classement général, Guillaume Pirouelle (Région Normandie) et son dauphin également favori de l’édition Tom Laperche (Région Bretagne – CMB Perfomance) ne se lâchent pas d’une étrave et talonnent le leader du matin, l’Irlandais Tom Dolan (Smurfit Kappa -Kingspan) positionné un peu plus au Sud. La route plein Nord empruntée par Fred Duthil (Le Journal Des Entreprises), troisième de la première étape suite à une pénalité après avoir franchi la ligne en premier, ne laissait en revanche que peu de doutes sur un probable abandon. Casse mécanique ou pépin physique pour celui qui cumule les responsabilités de chef d’entreprise et de skipper ? Officialisé dans la nuit, c’est bien un dos bloqué qui a contraint de ce grand marin, qui en est à sa treizième participation, à prendre cette sage décision. Devant, la bataille continue à faire rage, la flotte restant groupée en moins de 10 milles, tout reste possible, comme toujours sur la Solitaire. La tension doit être maximale à bord des monotypes, dans l’attente de virer îles Los Farallones et d’attaquer la remontée vers la ligne d’arrivée.

Nautisme Article
Simon Curwen (UK) à bord de son Biscay 36 ?Clara? a pris le meilleur départ de ce tour du monde© Photo Nora Havel GGR2022

Golden Globe Race - Plus longue sera la route

54 ans après son départ de Falmouth sur Suahili, Robin Knox-Johnston était présent hier aux Sables d’Olonne pour le départ de la Golden Globe Race. 16 marins sont en effet partis pour un tour du monde sans escale, sans assistance, et sans moyens modernes de positionnement ou de communications. Une aventure qui devrait un peu plus de 200 jours pour ces héritiers du britannique, mais aussi du français Bernard Moitessier, qui alors en tête de l’épreuve originelle, avait décidé de ne pas revenir en Europe pour « sauver son âme ».  Est-ce que cette histoire mythique a influencé les organisateurs qui ont rajouté un point de passage obligatoire au large du Brésil ? La route sera en tous cas un peu plus longue cette année que lors de l’édition précédente qui avait vu la victoire de Jean-Luc Van Den Heede en un peu plus de 211 jours. Le grand favori, le français Damien Guillou sur PRB, compte plutôt mettre autour de 220 jours sur son Rustler 36 équipé d’une superbe casquette de roof orange qui lui rappellera ses années Imoca sur le monocoque éponyme. Il est d’ailleurs en tête de la flotte ce matin, après avoir parcouru une cinquantaine de milles depuis le départ. Il devance déjà les britanniques Ertan Beskardes et Simon Curwen, mais la route sera longue avant de retrouver le port vendéen, entre 7 et 9 mois. Une aventure plus qu’une course peut-être et l’apprentissage d’un temps plus long pour les concurrents comme pour le public, habitué aux vitesses supersoniques des Imoca ou des Ultims.

Nautisme Article
© Photo Philippe POUPON - Trimaran FLO - DR

Route du Rhum Destination Guadeloupe – Dernières mises à l’eau

Du côté de la Route du Rhum Destination Guadeloupe, et alors que nous passerons cette semaine la barre symbolique des deux mois avant le départ de Saint-Malo, les derniers Imoca encore en chantier ont été mis à l’eau. Il y a d’abord eu le Maître Coq de Yannick Bestaven, suivi quelques jours plus tard du Biotherm de Paul Meilhat. Le planning est extrêmement serré pour performer sur la transat en solitaire de cet automne. Si le premier objectif sera de traverser pour engranger des milles et de l’expérience sur leurs nouvelles montures, on peut compter sur ces deux compétiteurs acharnés pour ne rien lâcher si tout va bien techniquement. S’ils ont tout deux le Vendée Globe 2024 en ligne de mire, Paul Meilhat a dès cet hiver The Ocean Race au programme, soit le tour du monde en équipage. En Class 40, la bonne nouvelle est venue de Morgane Ursault-Poupon qui a réussi à réunir l’essentiel de son budget et est donc maintenant certaine d’être sur la ligne de départ. Mieux, grâce à ce généreux mécène, le bateau pourra porter les couleurs de Médecins du Monde. Enfin, du côté de Port La Forêt, l’ancien trimaran de Florence Arthaud retrouve sa livrée mythique dorée. Philippe Poupon pourra bientôt le remettre à l’eau, participer au tournage du biopic « Flo » que tourne sa compagne Géraldine Danon  la troisième semaine de septembre, avant de prendre la direction des remparts malouins.

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…