Cap sur Palmaria, l'île sauvage des Cinque Terre

Carnet de voyage
Vendredi 16 juillet 2021 à 15h33

La précieuse Palmaria, située à la marge Est des Cinque Terre, est classée patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Il s’agit de la seule île habitée de Ligurie. Sauvage et connue pour ses sentiers de trekking, elle abrite des fortifications militaires, pour certaines encore utilisées. Cap sur la commune de Portovenere, province de La Spezia.

Île Palmaria ©Illustration Adobe Stock
La précieuse Palmaria, située à la marge Est des Cinque Terre, est classée patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Il s’agit de la seule île habitée de Ligurie. Sauvage et connue pour ses sentiers de trekking, elle abrite des fortifications militaires, pour certaines encore utilisées. Cap sur la commune de Portovenere, province de La Spezia.

L’île de Palmaria est situé dans la mer Ligure, à l’extrémité occidentale du Golfe de La Spezia, aussi dit le Golfe des Poètes. Elle fait face à la ville de Porto Venere et fait partie d’un archipel composé des îles du Tino et du Tinetto. Depuis 1997, les îles de l’archipel, Porto Venere et les Cinque Terre, ont été nommées patrimoine mondial de l’UNESCO.

Elle présente un environnement très diversifié : la flore de l’île est composée d’environ 500 espèces différentes, dans l’île se trouvent quelques-unes des plus importantes espèces de reptiles, tel que le plus petit des geckos européens. Elle offre un paysage maritime unique en son genre : avec ses côtes qui descendent doucement jusqu’au niveau de la mer, recouverts d’une végétation typiquement méditerranéenne et une côte caractérisée par de hautes falaises à pic posées sur l’eau, dans lesquelles se trouvent une grande quantité de grottes.

Le Parc National de Porto Venere

Nautisme Article
Porto Venere© Wiki Média

Ce Parc National contient des endroits présentant une grande valeur historique, environnementale et culturelle. Avec ses 400 hectares elle est le témoignage important du rapport harmonieux entre homme et nature. Les premières dispositions pour la protection de ce terroir précieux datent de 1985 et en 1999, a été créé le « Parc naturel régional des caps et des îles du Levant ».

Les îles Tino et Tinetto

Nautisme Article
Les îles Tino et Tinetto© Illustration Adobe Stock

Les deux voisines Tino et Tinetto se trouvent au large de la côte au niveau de Portovenere. Elles méritent d’être mentionnées, non seulement pour leur beauté naturelle, mais également pour les nombreux vestiges d’anciens établissements monastiques qu’elles abritent.

Le paysage côtier escarpé est d’une grande valeur panoramique avec ses hautes colonies compactes et ses terrasses spectaculaires qui ont été façonnées sur quasiment un millénaire ; il apporte un témoignage exceptionnel sur les relations que les communautés traditionnelles ont entretenues au fil du temps avec leur environnement rude et isolé, afin de s’assurer des moyens de subsistance durables.

La Tour Scola

Nautisme Article
Tour Scola© Illustration Adobe Stock

Une tour solitaire est située au-delà de la pointe nord-est de l'île de Palmaria, à Porto Venere. Elle émerge de la mer et domine l'eau : on parle de la tour de Scola. La Tour Scola ou Tour de Saint-Jean-Baptiste était un bâtiment militaire situé juste derrière la pointe nord-est (Punta Scola) de l'île de Palmaria à Porto Venere, dans le Golfe des Poètes, dans la province de La Spezia. Avec les forteresses de Cavour et d'Umberto I et la batterie de feux de signalisation, c'était l'une des positions défensives de Palmaria. La tour Scola, ainsi que d'autres tours côtières et de guet, faisait partie du système de défense demandé par le Sénat de la République de Gênes. Sa construction remonte aux XVIe et XVIIe siècles et sa mission était précisément de protéger les côtes de la République, ses villages et ses villes. À l'époque, la construction était très coûteuse : selon certaines études, plus de 50 000 lires génoises ont été utilisées pour construire la structure. La tour a une forme pentagonale et ses murs ont près de 4 mètres d'épaisseur. La structure a été conçue pour contenir jusqu'à huit personnes, y compris des soldats et des capitaines, et dix canons ont été utilisés précisément pour couvrir et défendre toute la zone. Au XIXe siècle, après plusieurs bombardements qui ont défiguré la tour, Scola a été abandonnée à son sort, seule au milieu de la mer, pour ne revenir qu'en 1915. Cette année-là, il a été décidé d'utiliser le bâtiment comme phare, et les années suivantes, plusieurs mesures ont été prises pour restaurer et reconstruire les murs.

Le Fort Umberto 1er

Le fort, aussi connu comme tour blindée ou forteresse de la Mer, est un bâtiment militaire qui fait partie du système fortifié du Golfe de La Spezia et se trouve sur la pointe nord-est de Palmaria. Sa construction a eu lieu entre 1887 et 1890 après la décision du Royaume d’Italie de le bâtir pour l’employer comme artillerie basse et pour protéger le golfe des attaques provenant de la mer.

Dans les années 50, il a été transformé en prison et après une période d’effacement il a été converti à centre culturel et lieu d’exposition. Son histoire contribue à créer une atmosphère d’autrefois et pour cette raison ce lieu merveilleux est souvent choisi comme site pour célébrer les mariages.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.