Pour prolonger l'été, quelques idées d'escales sur les côtes Nord et Est de la Sicile

Carnet de voyage
Mercredi 28 septembre 2022 à 11h30

Quand dans l’hexagone les températures chutent, les premiers rhumes arrivent et les feuilles dans les arbres jaunissent, c’est l’une des meilleures saisons pour naviguer autour de la plus grande île de Méditerranée. Loin des clichés et hors-saison, la Sicile a tout du paradis pour plaisancier averti.

Cala - Palerme ©Photo - DR
Quand dans l’hexagone les températures chutent, les premiers rhumes arrivent et les feuilles dans les arbres jaunissent, c’est l’une des meilleures saisons pour naviguer autour de la plus grande île de Méditerranée. Loin des clichés et hors-saison, la Sicile a tout du paradis pour plaisancier averti.

Alors qu'en ce début d’automne, les températures chez nous dépassent rarement 20 degrés et que les dépressions se succèdent de l’Atlantique à la Méditerranée, à la latitude de Tunis, la Sicile respire la douceur printanière. Cette semaine à Palerme, la température diurne oscille ainsi entre 24 et 27 degrés, et le vent, hésitant entre le Nord et l’Ouest, souffle de 6 à 14 nœuds. Sur la côte Est, Taormina, le spot de plongée bien connu des amateurs du Grand Bleu est particulièrement bien abrité, et il faut que le vent s’oriente au Nord, accélérant dans le détroit de Messine, large de seulement 1.8 MN, pour dépasser les 12 nœuds. Après la Corse et la Sardaigne et une traversée de 175 milles nautiques depuis Cagliari, on aborde souvent la plus grande des régions italiennes par l’Ouest. Mais on peut aussi longer la côte italienne et l’Etna, avec ses 3 357 mètres d’altitude, plus haut volcan d’Europe, est un amer que l’on repèrera longtemps avant d’aborder les côtes siciliennes.

Nautisme Article
Cefalù© Photo Itinari - DR

De Palerme à Cefalù

Sans même parler des îles Eoliennes, qui sont une destination en elles-mêmes, les volcans bordés d’eaux cristallines et de plages de sable noir, le climat et la cuisine sont autant de bonne raison de mettre le cap sur la Sicile. Si Palerme vous effraie, la baie de Mondello, immédiatement à son Nord, cachée entre le mont Pellegrino (609m) et Pizzo Sella (555m) saura vous rassurer. Imaginez Nice il y a 150 ans, et vous aurez une idée de cet ancien village de pêcheurs, devenu station balnéaire chic de la haute société Palermitaine, qui a su conserver une bonne part de sa végétation autour de l’arc formé par sa jolie plage. Mais que vous y alliez par la terre ou par la mer, une visite à Palerme s’impose. La capitale de l’île accueille en effet les marins depuis l'époque phénicienne. Avec un peu de chance et d’audace, peut-être trouverez-vous une place dans la crique de la Cala en plein cœur du centre historique de Palerme. Pour un séjour plus long ou pour une escale technique, c’est plus à l’Est qu’il faudra aller. Juste avant le détroit de Messine, Portorosa Marina est le plus grand port privé de Sicile avec 650 anneaux. En continuant à faire route vers l’Est, le long de la côte nord de la Sicile, une halte s’impose dans l'ancien village de pêcheurs de Cefalù. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, cet enchevêtrement de ruelles médiévales est dominé par une cathédrale de style sicilien-normand absolument unique. La Marina artificielle côté opposé du promontoire qui protège la ville présente peu d’attraits si ce n’est d’offrir un abri sûr, le temps de visiter, outre la cathédrale, l’Osterio Magno, complexe monumental du XIII siècle qui fut la résidence estivale des Vintimille, le théâtre Cicéron, ou encore le musée Mandralisca. Rejoindre à pied le sommet du promontoire qui surplombe la ville permet d’admirer un panorama à couper le souffle sur la mer Tyrrhénienne.

Nautisme Article
Mondello© Photo Itinari - DR

De Milazzo à Taormina via Messine

Après avoir dépassé Capo d'Orlando et le plus petit Capo Calavà, au large du golfe de Patti, se détache au loin Capo Milazzo. C'est une péninsule rocheuse et étroite, longue d'un peu plus de 3 milles, avec à son extrémité un grand phare blanc. La côte alentour offre une variété de fonds entre posidonie et rochers déchiquetés. La petite ville de Milazzo est célèbre pour ses plages de Spiaggia di Ponente, Croce di Mare, ou encore de Vaccarella. Attention cependant à cette dernière, très prisée des pêcheurs, dont les embarcations et les filets encombrent la côte à proximité.  Derrière Milazzo la côte menant à Capo Peloro et au détroit de Messine est basse et offre peu d’abris, seuls les jours de très beau temps permettant d'y jeter l'ancre. Une fois passé le fameux détroit, en respectant bien le dispositif de séparation de trafic et en prenant garde à l’important trafic ferry transversal, on ne peut que pointer son étrave vers Taormina. Célèbre pour avoir accueilli Luc Besson et ses acteur dans Le Grand Bleu, la petite ville l’est aussi pour son théâtre grec. Une fois l’ancre mouillée ou amarré à l’un des corps-morts visiteurs, il ne faut pas hésiter à mettre pied à terre pour s’enfoncer dans la ville au hasard de ses petites rues. Admirer la mer, et peut-être votre bateau, depuis les hauteurs du théâtre grec, est une expérience qui vaut d’être vécue.

Nautisme Article
Taormina© Photo Agoda - DR

Croisière culinaire ou régate à haut niveau ?

La Sicile se trouve au carrefour culinaire des nations les plus gloutonnes de la planète. Arabes, Espagnols, Français, Italiens et Grecs ont créé une fusion gastronomique. Comme les pasta con le sarde, un mélange italo-arabe de fenouil, d'amandes, de sardines et de safran. Il y a aussi le sfincione, du latin « éponge », qui entre la pizza et le petit pain, a un goût d'anchois, de fromage et de tomate. À Palerme, la haute cuisine, c'est A'Cumcuma. Le chef Vinvenzo Pinto transforme l’apparente simplicité de la cuisine Sicilienne à base de poisson en plats d’une alchimie aussi subtile que photogénique. Plus traditionnelle, on vous conseille les anchois farcis et rouleaux d'espadon grillé à déguster impérativement avec vue sur la mer. Et si vous êtes plutôt du genre sportif, la régate annuelle Palermo-Montecarlo, véritable sprint de 430 milles, est un évènement auquel il faut avoir participé au moins une fois dans sa vie, aux côtés d’un Fastnet ou d’une Giraglia. Fin août, les voiliers participants, bénéficient tout le long du parcours d’une vue imprenable sur les côtes Sardes et Corses.

Avant de partir, pensez à consulter les prévisions sur METEO CONSULT Marine et La Chaîne Météo Voyage.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…