Varadero, plage star de Cuba, se veut un refuge face au virus

Escales
Mardi 27 octobre 2020 à 7h06

En temps normal, elle aurait déjà accueilli un million de touristes étrangers cette année. Varadero, plage star de Cuba, reçoit dimanche ses premiers visiteurs non cubains en sept mois, voulant être une destination sûre face à la pandémie. "Varadero, c'est vraiment une destination qui a toutes les conditions pour être un refuge de vacanciers", vante à l'AFP Ivis Fernandez, responsable du tourisme à Matanzas, la province de Varadero, à 140 kilomètres à l'est de La Havane.

Sur 52 hôtels, seuls quatre fonctionnent pour l'instant, avec des touristes cubains. Ses 21 kilomètres de plage, dont le sable blanc et les eaux transparentes lui valent d'être régulièrement dans le top 10 des plus belles plages au monde du site Tripadvisor, sont déserts.

A l'aube d'une saison haute (novembre-avril) incertaine, Varadero affiche des objectifs modestes, espérant recevoir "environ 2.000" touristes étrangers d'ici fin décembre, indique Ivis Fernandez. "Nous avons ouvert à la vente les chambres d'une douzaine d'hôtels", un chiffre "très bas", admet-elle.

Très attendu, un avion de touristes britanniques sera le premier à atterrir dimanche, après sept mois de fermeture des frontières.

La pandémie de coronavirus, qui s'est ajoutée à un renforcement des sanctions américaines, a porté un coup dur à l'île, dont le tourisme, un des principaux moteurs économiques avec 2,645 milliards de dollars de recettes en 2019, était déjà en recul.

Entre janvier et mars 2020, alors que les frontières étaient encore ouvertes, Cuba n'a accueilli que 189.466 touristes, un tiers (36,3%) des arrivées du premier trimestre 2019.

Le pays de 11,2 millions d'habitants semble avoir contrôlé la propagation de la maladie avec 6.534 cas dont 128 décès, bien moins que ses voisins des Caraïbes et d'Amérique latine.

Pour relancer son économie, l'île a ouvert en juillet ses "cayos", îlots paradisiaques bordant ses côtes, aux touristes étrangers, qui devaient arriver en vols directs et ne pouvaient en sortir pour visiter le reste de Cuba. Même si ces visiteurs ont été peu nombreux, leur venue a permis de tester de stricts protocoles sanitaires qui seront appliqués à Varadero.

Test PCR à l'arrivée, contrôle régulier de la température, capacité d'accueil limitée, suppression du buffet libre : telles sont les règles.

Pour l'expert en tourisme José Luis Perello, les plages comme celle de Varadero seront, tant qu'un vaccin n'aura pas été trouvé, "les destinations les plus sûres" car le tourisme à l'air libre est moins risqué que celui des villes. Et "74% des installations touristiques de Cuba se trouvent sur la plage".

Mais, prévient-il, Cuba compte comme principaux marchés touristiques le Canada, la Russie, l'Allemagne, l'Italie et la France, aux chiffres alarmants de cas et décès liés au coronavirus.

"C'est un très grand défi que nous relevons", a reconnu le ministre du Tourisme Juan Carlos Garcia en annonçant la réouverture de tous les aéroports du pays, hormis celui de La Havane, qui pourrait le faire début novembre.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.