Bon départ des 33 skippers inscrits sur la Solo Guy Cotten 2021

Courses
Jeudi 22 juillet 2021 à 18h46

©Alexis Courcoux

A 15h08 ce jeudi 22 juillet, les 33 figaristes engagés sur la Solo Guy Cotten 2021 se sont élancés sur les 380 milles nautiques du parcours sous un grand soleil et un vent de sud de 10 nœuds. Des conditions estivales au départ qui se dégraderont rapidement ; les skippers affronteront en effet des cellules orageuses dès demain matin, rendant les conditions météorologiques instables et incertaines. Après quelques heures de course, la flotte compacte dépassait l’île des Moutons dans l’archipel des Glénan peu après 17h. Les premiers bateaux sont attendus sur la ligne d’arrivée dans un peu moins de 48 heures, soit le samedi 24 juillet milieu de journée à Concarneau.

Le directeur de course, Hervé Gautier, nous détaille les conditions rencontrées au moment du départ : « Ils sont partis à 15h08 dans un vent de sud de 11 nœuds et sur une mer totalement plate. La flotte était bien positionnée et bien alignée sur la ligne. Mais le vent s’est écroulé peu après le départ et les vitesses peinent à excéder les 5 nœuds. Il devrait rester faible jusqu’à 22 heures avant de forcir au secteur Nord-Nord-Est jusque 15 nœuds. Les premiers skippers devraient atteindre les Pierre Vertes vers 2h30 cette nuit. »

Ils ont dit avant le départ :

Jules Delpech (Orcom) : « Je suis déterminé à courir sur ma première Solo Guy Cotten ! J’ai envie de faire les choses bien, proprement et simplement. J’appréhende juste l’orage et le vent fort qui risquent de nous compliquer la tâche. Je vais tout de même essayer de profiter de ce début de course qui s’annonce agréable. L’objectif cette année pour moi est la performance en solitaire. J’ai laissé Noé (Delpeche) prendre la barre sur le Tour de Bretagne pour me concentrer sur les choses dont j’avais besoin pour La Solitaire. J’aimerais forcément me placer devant les bizuths à la ligne d’arrivée. Il y a un sacré niveau sur ce plateau mais je ne me mets pas de pression, je vais faire en sorte d’en apprendre le maximum. »

Alexis Loison (Région Normandie) : « C’est ma 14e Solo Guy Cotten mais ma première en Figaro 3. Le parcours est assez classique mais très technique. C’est la répétition générale avant La Solitaire, tout le plateau est présent et ça permet de valider les derniers réglages. La dernière course en solitaire remonte au mois de mars donc c’est l’occasion de se remettre dedans. Je fais une petite pause sur le circuit dès l’année prochaine, je compte en profiter au maximum. Je me fixe comme objectif de tout valider avant la grande échéance, c’est ma dernière sortie pour m’entraîner étant donné que je compte prendre du repos et courir sur la Rolex Fastnet Race sur un autre support. À partir de demain matin, on aura des orages qui pourront potentiellement amener des rafales très violentes, des pannes d’électronique qui ne sont pas appréciées en mer comme à terre. Il faudra passer cet orage pour rencontrer des bords de vitesses plus faciles. »

Estelle Greck (Respimer) : « Je suis assez contente de mon début de saison. La Solo Guy Cotten est un avant-goût de la solitaire puisque tous les bizuths sont là, il y a un beau challenge. Je suis première au classement provisoire bizuth du Championnat de France Elite de Course au Large et l’objectif est de maintenir cette belle place. Mais ça ne va pas être simple avec la météo attendue. L’idée est d’y croire jusqu’au bout et de tout donner. J’ai un peu de stresse mais il est positif, je n’ai pas d’appréhension puisque je suis déjà qualifiée sur la Solitaire. Je vais faire au mieux, on comptera les bons points à l’arrivée. Mon ambition de départ est la victoire bizuth et je reste focus là-dessus. »

Gildas Mahé (Breizh Cola) : « Nous avons changé les safrans et je n’avais pas encore eu les bonnes conditions pour les tester. Ce sera le cas sur cette Solo Guy Cotten ! Ce sera même très varié ! Entre les transitions, les orages et les zones de calme, on ne va pas s’ennuyer. Marcel Van Triest nous a annoncé des possibilités de rafales à 35-40 nœuds demain dans les orages dans la Baie d’Audierne ! Nous sommes beaucoup à essayer nos voiles de la Solitaire et il faudra faire attention. On voit souvent les orages de manière alarmiste car il y a toujours une appréhension. Moi je n’ai pas de souvenir de scénario catastrophique donc j’espère que ce sera encore le cas (rires). »

PROGRAMME DE LA SOLO GUY COTTEN CONCARNEAU 2021

Mardi 20 juillet 

Confirmation des inscriptions : Le Chantier, Quai Carnot

Bateaux à quai / accès libre aux pontons

Mercredi 21 juillet

Bateaux à quai / accès libre aux pontons

18h00 : briefing de course

Jeudi 22 juillet 

Bateaux à quai / accès libre aux pontons

12h30 : Sortie des bateaux

15h : Signal d’avertissement

Samedi 24 juillet

Retour des bateaux

Dimanche 25 juillet

11h30 remise des prix.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.