L'habit fait le plaisancier

Culture nautique
Par Figaronautisme.com avec MAIF
Mercredi 23 novembre 2022 à 9h27

Comment s’habiller quand on fait du bateau ? Le sujet peut sembler anecdotique, il ne l’est pas. Humidité, froid, vent, chaleur... tout plaisancier est exposé aux éléments naturels et il doit être à l’aise pour pouvoir manœuvrer. Les vêtements jouent un rôle essentiel pour préserver la santé et la sécurité en mer.

©Illustration Adobe Stock
Comment s’habiller quand on fait du bateau ? Le sujet peut sembler anecdotique, il ne l’est pas. Humidité, froid, vent, chaleur... tout plaisancier est exposé aux éléments naturels et il doit être à l’aise pour pouvoir manœuvrer. Les vêtements jouent un rôle essentiel pour préserver la santé et la sécurité en mer.

Marc Helary, le skipper d’Infornav, forme des plaisanciers à la navigation toute l’année dans les eaux rochelaises. La façon de s'habiller fait partie intégrante de son enseignement. « On aborde ces questions dans le volet sécurité. Il suffit de descendre d’un degré de température pour que nos muscles fonctionnent beaucoup moins bien », présente le marin. Qu’il s’agisse de sortie côtière ou hauturière les précautions à prendre ne sont pas les mêmes, mais les principes de base demeurent : « Je préconise trois couches de textiles : une première, respirante, à même le corps, une polaire par-dessus et une veste de quart pour finir. » En fonction de la saison, Marc Helary complète la panoplie avec un bonnet et des gants. « Le sang circule par les extrémités et capte les calories froides au niveau de la tête, des mains et des pieds. Le corps se refroidit très vite par conductivité si ces zones sont découvertes. Je conseille aussi de porter des chaussures avec une pointure supplémentaire, pour garder une poche d'air protectrice et des chaussettes techniques. »

Des matières techniques

Jusqu'en 2019, le magasin Armorique Diffusion, basé à Auray, proposait uniquement du matériel d'accastillage pour les bateaux. Face à la demande croissante, il a élargi son offre à l’équipement des plaisanciers. Même si la mode marine est prisée, le choix du magasin est de rester concentré sur les vêtements techniques. « Ils sont conçus à partir de membranes et de tissus spécialement étudiés pour la pratique du bateau. Ils protègent de l'humidité, apportent de la chaleur, contribuent à couper le vent et sont respirants », argumente Jean-Baptiste Soudée, l'un des responsables. « Même avec une veste de quart très haut de gamme, si on porte un t-shirt en coton qui ne respire pas, ce sera difficile. Il faut être cohérent de la première à la dernière couche. » Car la plaisance présente des contraintes particulières. Elle se pratique sur des temps assez longs, dans des conditions climatiques changeantes et implique des efforts fractionnés entre des périodes calmes et des manœuvres. « Nous travaillons pour ne pas empêcher l'humidité produite par le corps de s'évacuer, explique Romain Laurant, ingénieur produit chez Tribord, la marque de vêtements dédiée à la plaisance des magasins Décathlon. En étudiant la cartographie corporelle on arrive à déterminer où le marin a surtout besoin de chaleur, où il faut aérer en priorité. »

Un laboratoire de recherches

« Nous avons aussi beaucoup travaillé sur la liberté de mouvement. On garde l’image des vestes de quart qui faisaient des épaules très larges dans lesquelles on ne pouvait pas bouger. Les matériaux ont évolué vers plus de légèreté et de fluidité. » Tribord s’est ainsi associé à Yannick Bestaven, le dernier vainqueur du Vendée Globe, « afin de développer des produits hybrides chauds, ventilés, coupe-vent, légers. » Respiration, mobilité, oui. Les recherches se sont aussi concentrées sur l'imperméabilité des matériaux. En témoigne, la pièce vitrée de 50 m2 du Tribord sailing lab, un centre de conception ouvert au public sur le port de La Rochelle, dans laquelle on peut simuler une vague, de la pluie de tempête et tester les solutions dans l’atelier de prototypage attenant. « Quand on est mouillé, on a froid, ça fatigue, donc on perd en lucidité, en vigilance et on se met en danger », décrit Romain Laurant.

« Un gilet qui facilite le retournement »

Le laboratoire s'est également rapproché de la SNSM pour la mise au point d'un nouveau gilet de sauvetage. « Quand un marin tombe à l 'eau, l'air emmagasiné dans sa veste et sa salopette peuvent l’empêcher de se retourner. En janvier 2023, nous sortirons notre gilet 180 newtons qui facilite le retournement d'une personne immergée inconsciente, même habillée en tenue de voile hauturière. »

En matière de plaisance, l'habit n'est pas un sujet accessoire et doit être complètement intégré à la pratique, de la chaussette aux équipements de flottaison. Pour les amateurs comme pour les vedettes de la course au large, il convient de leur réserver une place adaptée, sans oublier le change.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…